Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 16:15

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

 COMPLÉTEZ LES PHRASES

EN CHOISISSANT LE MOT QU'IL FAUT

Correction à la fin de l'exercice

 

16 donateur et donataire

a-Jean qui rit est devenu l'heureux ..... de cette belle propriété ; Jean qui pleure en a pali de jalousie.

b-Qu'il est généreux le ..... qui donne sans compter !

c-En cas de décès du donateur, les donations intervenues moins de 15 ans avant le décès sont prises en compte lors du calcul des droits de succession.

 

17 notable et notoire

a-Ce qu'il nous enseigna fut toujours d'un ..... intérêt.

b-L'Assemblée nationale n'est pas forcément une assemblée de ....., tant s'en faut.

c-Il est ..... que les changements climatiques auront un piteux effet sur l'économie mondiale.

 

18 septique et sceptique

a-Vous vous êtes blessé au doigt, il est devenu tout noir. Ne craignez-vous pas que cette plaie ..... demande l'amputation ?

b-Vous êtes ....., me dites-vous, lorsque je vous affirme que j'ai été chef indien.

c-Vous devriez demander le tout à l'égout. Votre fosse ..... empoisonne le quartier.

d-Quel ..... tu fais ! C'est difficile d'échanger avec toi : tu ne nies ni n'affirmes jamais rien.

 

19 prolongement et prolongation

a-Il a voulu s'évader et ce qu'il a gagné, c'est un ou un ..... de son incarcération.

b-Levez les bras et mettez-les dans le ..... de votre corps.

c-Le match a été dur ; on a joué les ..... .

 

20 déduction et induction - déduire et induire

a-Quand ils [les mathématiciens] cherchent leurs principes, ils ....., et puis, quand ils ont trouvé, ils ..... Claude Bernard, Principes de médecine expérimentale

b-Tu m'as fait croire au bonheur : tu m'as donc ..... en erreur.

C-..... faite des frais, tu ne me dois plus que 22 000 euros.

D-Étant donné qu'on suppose que les effets produisent les mêmes causes, on peut raisonner par ..... pour trouver la source de nos erreurs.

e-[ Seigneur] ne nous ..... pas en tentation, mais délivre-nous du malin. [Matthieu]

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

PHRASES COMPLÈTES

Cliquez sur les liens pour lire les définitions du CNRTL

 

16 donateur et donataire

a-Jean qui rit est devenu l'heureux donataire de cette belle propriété ; Jean qui pleure en a pali de jalousie.

b-Qu'il est généreux le donateur qui donne sans compter !

c-En cas de décès du donateur, les donations intervenues moins de 15 ans avant le décès sont prises en compte lors du calcul des droits de succession. (Impots.gouv.fr - Donation et succession)

DONATEUR, TRICE, substantif

DONATAIRE, subst.

 

17 notable et notoire

a-Ce qu'il nous enseigna fut toujours d'un notable intérêt.

b-L'Assemblée nationale n'est pas forcément une assemblée de notables, tant s'en faut.

c-Il est notoire que les changements climatiques auront un piteux effet sur l'économie mondiale.

NOTABLE, adj. et subst. Masc.

NOTOIRE, adj.

 

18 septique et sceptique

a-Vous vous êtes blessé au doigt, il est devenu tout noir. Ne craignez-vous pas que cette plaie septique demande l'amputation ?

b-Vous êtes sceptique, me dites-vous, lorsque je vous affirme que j'ai été chef indien.

c-Vous devriez demander le tout à l'égout. Votre fosse septique empoisonne le quartier.

d-Quel sceptique tu fais ! C'est difficile d'échanger avec toi : tu ne nies ni n'affirmes jamais rien.

SEPTIQUE, adj.

SCEPTIQUE, adj. et subst.

 

19 prolongement et prolongation

a-Il a voulu s'évader et ce qu'il a gagné, c'est une prolongation de son incarcération.

b-Levez les bras et mettez-les dans le prolongement de votre corps.

c-Le match a été dur ; on a joué les prolongations.

PROLONGATION, subst. Fém.

PROLONGEMENT, subst. Masc.

Littré :PROLONGATION, PROLONGEMENT. Ces deux mots ne diffèrent que par la finale ; mais l'usage actuel leur assigne des emplois différents : prolongation se dit du temps ; prolongement, de l'espace. Autrefois cette distinction n'existait pas ; prolongement et prolongation se confondaient.

Le Trésor : Prolongation et prolongement sont synonymes, prolongation est plus usuel.

 

20 déduction et induction - déduire et induire

a-Quand ils [les mathématiciens] cherchent leurs principes, ils induisent, et puis, quand ils ont trouvé, ils déduisent (Claude Bernard, Principes de médecine expérimentale)

b-Tu m'as fait croire au bonheur : tu m'as donc induit en erreur.

c-Déduction faite des frais, tu ne me dois plus que 22 000 euros.

d-Étant donné qu'on suppose que les effets produisent les mêmes causes, on peut raisonner par induction pour trouver la source de nos erreurs.

e-[ Seigneur], ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. [Matthieu]

DÉDUCTION, subst. Fém.

DÉDUIRE, verbe trans.

INDUCTION, subst. Fém.

INDUIRE, verbe trans.

Littré : INDUIRE à, INDUIRE EN. Induire à, c'est conduire vers ; induire en, c'est conduire dans. Induire au mal, c'est engager à faire le mal ; induire en tentation, c'est faire subir la tentation.

 

LE QUIZ 11

acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique QUIZ 111 (1)

vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire QUIZ 111 (2)

munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire QUIZ 111 (3)

donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction QUIZ 111 (4)

carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade QUIZ 111 (5)

opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend QUIZ 11 (6)

 

>>Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 09:31

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

 COMPLÉTEZ LES PHRASES

EN CHOISISSANT LE MOT QU'IL FAUT

Correction à la suite de l'exercice

 

11 munificence et magnificence

a-Quel puissant se distingua par ses largesses et sa ..... ? Bien peu en somme.

b-Lorsqu'on vit apparaître le roi dans toute sa ....., on fut saisi.

 

12 capiteux et captieux

a-Il m'a trompé éhontément par ses arguments ..... .

b-Une femme ..... apparut. J'en fus bouleversé.

c-Une ivresse folle s'empara de moi sitôt que j'eus goûté à l'un des vins les plus ..... .

 

13 affiler et affilier

a-L'ogre ..... son coutelas et s'approcha, menaçant, de la poule qu'il voulait rôtir.

b-Votre mutuelle me semble intéressante ; je cours m'y ..... .

 

14 luxurieux et luxuriant

a-Nous eûmes de la peine à avancer dans la forêt ..... et nous nous y perdîmes pour toujours.

b-Il était si repoussant que je tremblai d'effroi lorsque je le vis me lancer un regard ..... . "Il ne va faire de moi qu'une bouchée", pensai-je.

 

15 argumentateur et argumentaire

a-Nos politiques s'appuient sur un ..... auquel nous ne nous fions qu'à moitié.

b-Cet odieux ..... se plaisait à vouloir me démontrer que j'avais tort.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

PHRASES COMPLÈTES

Cliquez sur les liens pour lire les définitions du CNRTL

 

11 munificence et magnificence

a-Quel puissant se distingua par ses largesses et sa munificence ? Bien peu en somme.

b-Lorsqu'on vit apparaître le roi dans toute sa magnificence, on fut saisi.

MUNIFICENCE, subst. Fém.

MAGNIFICENCE, subst. Fém.

 

12 capiteux et captieux

a-Il m'a trompé éhontément par ses arguments captieux.

b-Une femme capiteuse apparut. J'en fus bouleversé.

c-Une ivresse folle s'empara de moi sitôt que j'eus goûté à l'un des vins les plus capiteux.

CAPITEUX, EUSE, adj.

CAPTIEUX, EUSE, adj.

 

13 affiler et affilier

a-L'ogre affila son coutelas et s'approcha, menaçant, de la poule qu'il voulait rôtir.

B-Votre mutuelle me semble intéressante ; je cours m'y affilier.

AFFILER1, verbe trans.

AFFILIER, verbe trans.

 

14 luxurieux et luxuriant

a-Nous eûmes de la peine à avancer dans la forêt luxuriante et nous nous y perdîmes pour toujours.

b-Il était si repoussant que je tremblai d'effroi lorsque je le vis me lancer un regard luxurieux. "Il ne va faire de moi qu'une bouchée", pensai-je.

LUXURIEUX, -EUSE, adj.

LUXURIANT, -ANTE, adj

 

15 argumentateur et argumentaire

a-Nos politiques s'appuient sur un argumentaire auquel nous ne nous fions qu'à moitié.

B-Cet odieux argumentateur se plaisait à vouloir me démontrer que j'avais tort.

ARGUMENTATEUR, subst. Masc.

ARGUMENTAIRE, substantif (Académie 9e édition)

 

LE QUIZ 11

acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique QUIZ 111 (1)

vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire QUIZ 111 (2)

munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire QUIZ 111 (3)

donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction QUIZ 111 (4)

carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade QUIZ 111 (5)

opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend QUIZ 11 (6)

>>Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 11:33

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

COMPLÉTEZ LES PHRASES

EN CHOISISSANT LE MOT QU'IL FAUT

Correction à la suite de l'exercice

 

6 vénéneux et venimeux

a-Ne touche pas ce crapaud, il peut être ..... .

b-La digitale est ..... ; c'est une fleur pourtant bien jolie.

C-Il me lança un regard ..... . Quel méchant homme !

d-Tu as laissé de la viande avariée dans le frigo. Ne sais-tu pas qu'elle est ..... ?

 

7 colorier et colorer

a-.....-moi ton beau dessin, mon ange.

b-Je déteste les films qu'on ..... lorsqu'ils sont en noir et blanc.

c-Je vis ses joues se ..... sous l'effet de l'émotion.

d-Notre vue ..... le monde. Comment le voit le daltonien ?

 

8 emporter et apporter – amener et emmener

a-Je vous ai ..... au cinéma toutes les deux et vous n'êtes pas contentes !

b-Elle voudrait m'..... à être plus responsable.

c-Il ne m'..... aucune preuve de ce qu'il affirme.

d-Quand on le contrarie, la colère l'..... . Quelle soupe au lait !

 

9 conjoncture et conjecture

a-Mon bonheur ? Je le dois à une heureuse ..... .

b-Vous faites des ..... sur votre avenir ? C'est peu crédible dans la ..... présente.

c-La bourse s'est effondrée. Une fatale ..... m'a ruinée.

d-Je ne veux hasarder aucune ..... ; on ne sait pas de quoi demain sera fait.

 

10 somptueux et somptuaire

a-Comment pourrais-je oublier nos soirées ..... ?

b-Vous êtes ..... dans votre habit, cher Dorian.

c-Nous ne sommes pas loin de devoir payer des impôts ..... .

d-Il ne regarde pas aux dépenses ..... pour être agréable à sa dulcinée.

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

PHRASES COMPLÈTES

Cliquez sur les liens pour lire les définitions du CNRTL

 

6 vénéneux et venimeux

a-Ne touche pas ce crapaud, il peut être venimeux.

b-La digitale est vénéneuse ; c'est une fleur pourtant bien jolie.

c-Il me lança un regard venimeux. Quel méchant homme !

d-Tu as laissé de la viande avariée dans le frigo. Ne sais-tu pas qu'elle est vénéneuse ?

VÉNÉNEUX, -EUSE, adj.

Images correspondant à digitale vénéneuse

VENIMEUX, -EUSE, adj.

 

7 colorier, colorer et coloriser

a-Colorie-moi ton beau dessin, mon ange.

b-Je déteste les films qu'on colorise lorsqu'ils sont en noir et blanc.

c-Je vis ses joues se colorer sous l'effet de l'émotion.

d-Notre vue colore le monde. Comment le voit le daltonien ?

COLORIER, verbe trans.

COLORER, verbe trans.

COLORISER n'est admis ni par l'Académie, ni par le Trésor.

 

8 emporter et apporter – emmener et amener

a-Je vous ai emmenées au cinéma toutes les deux et vous n'êtes pas contentes !

b-Elle voudrait m'amener à être plus responsable.

c-Il ne m'apporte aucune preuve de ce qu'il affirme.

d-Quand on le contrarie, la colère l'emporte. Quelle soupe au lait !

EMPORTER, verbe trans.

APPORTER, verbe trans.

EMMENER, verbe trans.

AMENER, verbe trans.

 

9 conjoncture et conjecture

a-Mon bonheur ? Je le dois à une heureuse conjoncture.

b-Vous faites des conjectures sur votre avenir ? C'est peu crédible dans la conjoncture présente.

c-La bourse s'est effondrée. Une fatale conjoncture m'a ruinée.

d-Je ne veux hasarder aucune conjecture ; on ne sait pas de quoi demain sera fait.

CONJONCTURE, subst. Fém.

CONJECTURE, subst. Fém.

 

10 somptueux et somptuaire

a-Comment pourrais-je oublier nos soirées somptueuses ?

B-Vous êtes sompteux dans votre habit, cher Dorian.

C-Nous ne sommes pas loin de devoir payer des impôts somptuaires.

D-Il ne regarde pas aux dépenses somptueuses pour être agréable à sa dulcinée.

SOMPTUEUX, -EUSE, adj.

SOMPTUAIRE, adj.

 

LE QUIZ 11

acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique QUIZ 111 (1)

vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire QUIZ 111 (2)

munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire QUIZ 111 (3)

donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction QUIZ 111 (4)

carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade QUIZ 111 (5)

opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend QUIZ 11 (6)

>>Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 18:42

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

COMPLÉTEZ LES PHRASES

EN CHOISISSANT LE MOT QU'IL FAUT

Correction à la suite de l'exercice

 

1 acquis et acquit

a-Il a ..... une aisance dans son style puisqu'il a fréquenté de grands auteurs.

b-J'ai remboursé ce que je lui avais volé, par ..... de conscience.

c-Proverbe – Bien mal ..... ne profite jamais.

d-Nous avons ..... notre propriété quand tu nous as donné tous tes avoirs.

 

2 acception et acceptation

a-La paix dans le monde ne se fera pas sans l'..... des valeurs qu'impose la morale.

b-La morale ? Quelle morale ? Tout dépend de l'.....de ce terme, là où on le prononce.

c-On peut donner au mot liberté diverses ..... .

d-Elle était menteuse, hypocrite et tortue dans toute l'..... du terme.

 

3 immanent, imminent et éminent

a-Dieu est ..... dans ses créatures.

b-Je vois dans le monde un péril ..... .

c-La volonté opère hors du corps ; c'est un effort ; ses actes ne sont point ......- Diderot

d-Cet homme volontaire est parvenu à un rang ..... .

 

4 satyre et satire

a-J'ai composé, pour tourner en ridicule la bêtise des hommes, des ..... , petites pièces en vers que vous apprécierez.

b-Il vaut mieux pour une femme honnête ne pas croiser le chemin d'un ......

c-J'ai cueilli des champignons, des ..... , comme on les appelle ; j'hésite à les manger, croyez-moi.

d-Je trouve qu'on fait trop souvent et méchamment des ..... de nos politiques. Ils en perdent tout crédit.

 

5 prolixe et prolifique

a-Les chiffres montrent que la France est un pays européen ..... . Grâce à quoi ? Je vous le demande.

b-Ce discoureur ..... me fatigue. Je zappe et l'efface dès que je le vois.

c-Mes abeilles sont ..... . Je multiplie mes ruches chaque année.

d- Vous n'avez pas le temps de m'entendre. Je ferai au plus court et vous promets de ne pas être ..... .

 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

 

PHRASES COMPLÈTES

Cliquez sur les liens pour lire les définitions du CNRTL

 

1 acquis et acquit

a-Il a acquis une aisance dans son style puisqu'il a fréquenté de grands auteurs.

b-J'ai remboursé ce que je lui avais volé, par acquit de conscience. (pour soulager ma conscience )

c-Proverbe – Bien mal acquis ne profite jamais.

d-Nous avons acquis notre propriété quand tu nous as donné tous tes avoirs.

ACQUÉRIR, verbe transitif Acquis participe passé du verbe acquérir

ACQUIT, substantif Masculin

 

2 acception et acceptation

a-La paix dans le monde ne se fera pas sans l'acceptation des valeurs qu'impose la morale.

b-La morale ? Quelle morale ? Tout dépend de l'acception de ce terme, là où on le prononce.

c-On peut donner au mot liberté diverses acceptions.

d-Elle était menteuse, hypocrite et tortue dans toute l'acception du terme. TORTU, -UE, adjectif

ACCEPTION1, subst. Fém.

ACCEPTATION, subst. Fém.

 

3 immanent, imminent et éminent

a-Dieu est immanent dans ses créatures.

b-Je vois dans le monde un péril imminent (menaçant).

c-La volonté opère hors du corps ; c'est un effort ; ses actes ne sont point immanents.- Diderot

d-Cet homme volontaire est parvenu à un rang éminent (élevé).

IMMANENT, -ENTE, adj.

IMMINENT, -ENTE, adj.

ÉMINENT, -ENTE, adj.

 

4 satyre et satire

a-J'ai composé, pour tourner en ridicule la bêtise des hommes, des satires, petites pièces en vers que vous apprécierez.

b-Il vaut mieux pour une femme honnête ne pas croiser le chemin d'un satyre.

c-J'ai cueilli des champignons, des satyres, comme on les appelle ; j'hésite à les manger, croyez-moi.

d-Je trouve qu'on fait trop souvent et méchamment des satires de nos politiques. Ils en perdent tout crédit.

SATYRE, subst. Masc.

SATYRESSE, subst. Fém., rare

SATYREAU subst. Masc. Petit satyre

SATIRE, subst. Fém.

 

5 prolixe et prolifique

a-Les chiffres montrent que la France est un pays européen prolifique. Grâce à quoi ? Je vous le demande.

b-Ce discoureur prolixe me fatigue. Je zappe et l'efface dès que je le vois.

c-Mes abeilles sont prolifiques. Je multiplie mes ruches chaque année.

d- Vous n'avez pas le temps de m'entendre. Je ferai au plus court et vous promets de ne pas être prolixe.

PROLIXE, adj.

PROLIFIQUE, adj.

 

 

LE QUIZ 11

acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique QUIZ 111 (1)

vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire QUIZ 111 (2)

munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire QUIZ 111 (3)

donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction QUIZ 111 (4)

carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade QUIZ 111 (5)

opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend QUIZ 11 (6)

>>Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 11:04

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

LES DEUX AUXILIAIRES AVOIR ET ÊTRE 

 

1- Ils servent à conjuguer les verbes aux temps composés. 

Les verbes qui se conjuguent avec avoir sont les plus nombreux.

J'ai fait du grabuge. (passé composé)

Nous avions pris la poudre d'escampette. (plus-que-parfait)

Elle eût rué dans les brancards si elle eût pu le faire. (conditionnel passé 2e forme – subjonctif plus-que-parfait)

Quand tu auras gagné au loto tu pourras me faire signe. (futur antérieur)

Quelques verbes se conjuguent avec être (aller, venir, tomber, mourir, etc.)

Ils sont venus pour nous embêter.

Tu serais donc allé à Vierzon ?

Il est mort sans s'en apercevoir.

Il sera tombé dans la bassine d'eau bouillante.

Les verbes pronominaux se conjuguent avec être.

Il se sera moqué de mon gros pif, c'est sûr.

Ils se seraient emparés de mes atouts.

Elles se sont fait prendre.

> le participe passé FAIT suivi d'un infinitif est invariable.

 

2- L'auxiliaire être sert à former la voix passive.

Elle a été punie par son professeur.

Voix active : Son professeur l'a punie.

Nous serons chassés comme des malpropres.

Voix active : On nous chassera comme des malpropres.

 

LES SEMI-AUXILIAIRES 

 

Le semi-auxiliaire est un verbe qui perd son sens ou une partie de son sens. Il se combine à un autre verbe qui le suit.

Exemple le verbe et le semi-auxiliaire ALLER :

Le verbe aller : Je vais à mon bureau. J'y vais.

Le semi-auxiliaire : Je vais partir. Je suis sur le point de partir.

 

Parmi les semi-auxiliaires, on peut distinguer :

Les semi-auxiliaires de temps

un futur proche : aller, être sur le point de, devoir.

Je vais partir, le taxi doit venir me chercher.

un passé récent : venir de.

Elle vient (juste) de se faire enlever !

 

Les semi-auxiliaires de mode

pouvoir : possibilité, souhait, probabilité, autorisation.

Peut-il soulever cette enclume ? Est-il assez fort ?

Puissé-je te revoir un jour ! J'aimerais te revoir demain.

Il se peut qu'elle me cède enfin. Elle me cèdera peut-être.

Puis-je vous aider ? M'autorisez-vous à vous aider ?

devoir, obligation, probabilité, concession.

On doit aider son prochain.

Tu dois obéir aux ordres.

Il a dû me laisser quelque chose. Peut-être m'a-t-il laissé un kopek.

Dussé-je attendre mille ans, je ne t'oublierai pas. Même si je devais t'attendre...

> Eussé-je, eussè-je, j'eusse, fussé-je, fussè-je, je fusse, dussé-je, dussè-je, eût-il, fût-il, dût-il, fût-ce, fussent-ils, parlé-je...

 

Les semi-auxiliaires d'aspect

Début de l'action : commencer à ou de, se mettre à.

Tu commences à me plaire.

Il se mit à parler avec enthousiasme.

Durée de l'action (aspect duratif) : être en train de

Mais qu'est-ce que tu es en train de faire ?

Fin de l'action (aspect conclusif) : finir de, cesser de

A-t-elle fini de dire des bêtises ?

Cesse donc de te plaindre !

 

AUTRES

Aller

Va voir ailleurs si j'y suis !

Va me chercher des gâteaux !

Faire OU se faire

Fais-toi couper les cheveux, Antoine.

D'accord, je me les ferai couper, demain peut-être.

Vouloir

Tu veux sucer ces sucres d'orge ?

Paraître – sembler - avoir l'air de

Il paraît être plus bête qu'il ne l'est en réalité.

Il semble jouer mieux que vous.

J'ai l'air de faire quelque chose qui ne vous plaît pas.

► Falloir

Il faut venir me voir, je t'en prie, mon amour.

Savoir

Sais-tu parler correctement ?

 

Article connexe : Vous hésitez entre l'auxiliaire être et l'auxiliaire avoir ?

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 16:17

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

On notera que le style de nombreuses expressions est familier,

populaire ou argotique

Les proverbes sont en caractères gras

 

LA CERISE

C'est la cerise sur le gâteau. – le petit détail qui s'ajoute à une réalisation déjà excellente.

Mon pauvre ami, tu es rouge comme une cerise – de honte ou de confusion

Il m'est tombé sur la cerise. – Il m'est tombé dessus. Il m'a rencontré inopinément.

Quand je t'ai connue, tu avais un teint de cerise. – le teint frais et rose.

Tu as la cerise, mon pauvre vieux – la guigne, la malchance

Ce jour-là, elle a perdu sa cerise (Canada) – sa virginité

Quelle jolie fille ! Elle aura 18 ans aux prochaines cerises. - au printemps prochain

Au détour du chemin, je me suis fait péter la cerise - tabasser

Faire deux morceaux d'une cerise, distinguer trop subtilement. Littré

Si on avait toujours des cerises et des raisins, on pourrait se passer de médecin. - Si on avait tout ce qu'il faut pour se soigner - Proverbe savoyard.

A merles soûl, cerises amères - Internaute

Ne donne pas de cerises aux cochons - ne donne pas de conseil à un fou. - Internaute

Quand il pleut le jour de l'Ascension, les cerises s'en vont en procession. - Internaute

Pluie le jour de Sainte-Opportune ni cerises, ni prunes. - Internaute

 

LA PÊCHE

Aïe ! Il m'a donné une sacrée pêche – une gifle, un coup de poing

J'ai la pêche – j'ai la gouache, j'ai la frite, je suis en pleine forme

Un matelas, un coussin rembourré de noyaux de pêche, un matelas, un coussin fort dur. Littré

C'est à ce moment-là qu'on s'est fendu la pêche. - On s'est fendu la gueule, on a ri aux éclats.

Toujours pêche qui en prend un. - Celui qui réussit est forcément un grand travailleur - Internaute

Il faut perdre un vairon pour pêcher un saumon. - Pour réussir une action profitable, il faut toujours effectuer un sacrifice, un investissement – Internaute

Qui pêche en juin, pêche fretin. - Internaute

 

LA PRUNE

J'ai pris une prune – une contravention

Il est furieux. Il a travaillé pour des prunes – pour rien

Le cambrioleur lui a tiré une prune dans la caboche – une balle dans la tête

Ah, le salop ! Il m'a donné une prune dans l'estomac ! - un coup

Il n'est plus tout jeune. Il aura 70 ans aux prunes – à l'automne

Tu me donnes 2 euros Des prunes ! - Des clous ! Des guignes !

On se protège les prunes avec une coquille. Ne viens pas pleurer maintenant. - les testicules

Il aime mieux deux œufs qu'une prune, il n'est pas niais, il entend ses intérêts. Littré

 

LA BANANE

L'enfoiré a glissé sous mes pas une peau de bananeune embûche

Mais c'est une vraie banane ! - une personne naïve, simple d'esprit

Je crois qu'aujourd'hui j'ai la banane – je suis heureux.

Le chien n'aime pas la banane et il ne veut pas que la poule en mange. - on n'aime pas voir les autres accepter ce qu'on dédaigne. Internaute

 

LA POMME

Quand je l'ai rencontré, il était haut comme trois pommes – tout petit

Je vais t'emmener voir un film aux pommes - excellent

Croquer la pomme, cueillir la pomme - une histoire de séduction

Ma foi quand je l'ai vue, je lui aurais bien donné la pomme – la palme

Je crois bien que je vais tomber dans les pommes – m'évanouir

À le voir, on dirait qu'il est dans les pommes cuites – au bout du rouleau, dans un grand état de fatigue

C'est ma pomme – C'est moi

C'est ta pomme – c'est toi, etc.

Ils aiment bien se sucer la pomme – s'embrasser

J'en ai marre qu'on se paie ma pomme – qu'on se moque de moi

J'ai été pomme de l'avoir laissé tomber – naïf

Elle en a gros sur la pomme – sur la patate, elle est pleine de dépit.

La pomme est pour le vieux singe. - Le plus expérimenté bénéficie toujours d'un avantage – Internaute

On ne compare pas des pommes avec des oranges. Il ne faut pas comparer des choses qui ne sont pas comparables - Internaute

Une pomme par jour éloigne le médecin. - Internaute

An apple a day keeps the doctor away. - Passport santé

Une pierre donnée par un ami est une pomme. - Un cadeau donné par un ami a une grande valeur. - Internaute

La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. - Internaute

À la Saint-Jérôme, hoche tes pommes. - Cueillir les pommes fin septembre, c'est la période où elle sont mûres. - Internaute

Si tu veux que la pomme tombe, secoue l'arbre. - Si l'on veut obtenir quelque chose, il faut fournir des efforts.

Pour être ridée, une bonne pomme ne perd pas sa bonne odeur. - se dit des vieilles femmes - Internaute

 

LA POIRE

On s'est parlé plus librement entre la poire et le fromage. - À la fin du repas

La poire est mûre. - C'est le bon moment.

Garder une poire pour la soif. - Épargner pour les jours difficiles

Regarde-les qui se sucent la poire – qui s'embrassent

Vous n'avez pas fini de vous payer ma poire ? – de vous moquer de moi

Quand il était déprimé, il se saoulait la poire.

Mais quelle poire il fait ! - Quel naïf, quel benêt !

Quand la poire est mûre, il faut qu'elle tombe. Quand les affaires atteignent un certain point, il est indispensable qu'elles explosent ou qu'elles finissent - Internaute

Qui avec son seigneur mange poires, il ne choisit pas les meilleures.

L'homme qui traite avec ses supérieurs ne dispose pas d'une grande marge de liberté. Il est donc préférable de traiter avec ses égaux. - Internaute

 

Vous aimez les proverbes ? Amusez-vous !

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 10:55

 

ACCUEIL

Tous les articles du blog

 

Les articles ci-dessous sont publiés, entre autres,

dans les catégories :

 

Le Français dans tous ses états

Orthographe grammaire pour les hésitants

La clef des modes dans les subordonnées conjonctives

&

Les petites histoires à trous de mamiehiou

 

Dans la partie 2 de l'article : Les homonymes homophones

 

-1-

Quand faut-il mettre une majuscule à Monsieur, Madame, Mademoiselle, etc ? Comment abréger ces mots ? Ne pas confondre M. et Mr., MM. et Mrs 

Paronymie et paronomase + QUIZ

agonir, agoniser - conjecture, conjoncture - percepteur, précepteur - ennoblir, anoblir - infecter, infester – bailler, bâiller, bayer - infraction, effraction - infesté, infecté - imminence, éminence - armistice, amnistie - collision, collusion - luxurieux, luxuriant - épigramme, épitaphe, épithalame, etc.

Ne pas confondre l'indicatif présent et le subjonctif présent - Exercices 

>> En savoir +

Valeurs et emplois du subjonctif

Ne pas confondre l'indicatif imparfait et le subjonctif présent - Exercice 

Ne pas confondre passé simple et imparfait du subjonctif, passé antérieur et plus-que parfait du subjonctif - Quiz

Ne pas confondre le futur et le conditionnel - Je partirai Je partirais

>> En savoir +

Le conditionnel ne serait-il plus un mode ? Le futur antérieur du passé - Le futur antérieur hypothétique - Exercice d'application

Que signifient les mots synonyme, antonyme, homonyme, homophone, paronyme, hyperonyme, hyponyme, holonyme, méronyme ? 

Synonymes, antonymes, homonymes, homophones, paronymes, hyperonymes, hyponymes, holonymes & méronymes - QUIZ

L'accord des participes passés - QUIZ

Saynète : Un couple bien ordinaire   

Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif  

QUIZ - Complétez les phrases par les prépositions à ou de suivies d'un infinitif

Texte : Arnolphe et Isidore, les célibataires - Une journée si peu particulière 

Douter que, douter si, se douter que / Je doute que, nul doute que, il n'est pas douteux que... Je me doute que, il ne se doute pas que... + indicatif ou subjonctif ?  

Ne pas confondre : trait d'union et tiret 

Qu'est-ce qu'un partitif ? Ne pas confondre la préposition DE - l'article indéfini DES, DE - et l'article partitif DE, DU, DES 

L'accord problématique des participes passés FAIT et LAISSÉ - Ils se sont fait ou faits / Elle s'est fait ou faite / Ils se sont laissé ou laissés... 

Second, deuxième ? Voire, voire même ? Que doit-on dire ? 

Ne pas confondre TOUT : adjectif indéfini, pronom indéfini, adverbe (variable dans certains cas), et substantif 

Vieux ou vieil ? Beau ou bel ? Nouveau ou nouvel ? Fou ou fol ? Mou ou mol ? Un vieux monsieur et un vieil homme - Un beau monsieur et un bel homme...
Ne pas confondre NOUVEAU l'adjectif (un nouvel ami) et l'adverbe (des nouveau-nés), les locutions adverbiales À NOUVEAU et DE NOUVEAU – nouvellement – une nouvelle - le renouveau ... 

Ne pas confondre un complément d'objet direct, un complément d'objet second, un complément d'objet indirect et un attribut 

Peut-on dire : J'ai très envie, très plaisir, très peur, très faim, très sommeil... – Cela me fait très envie, très plaisir, très peur... ? 

Ne pas confondre : Pour un peu, un peu plus, il s'en faut peu de choses, il s'en faut beaucoup, il ne s'en est fallu guère, il s'en faudrait peu, il s'en faut de beaucoup, de peu... 

Ne pas confondre participes présents, gérondifs et adjectifs verbaux, (en) fatiguant fatigant – (en) convainquant convaincant – (en) émergeant émergent – (en) résidant résident... 

Participe présent, adjectif, gérondif, substantif en -quant ou -cant, -guant, -gant, -geant ou -gent...? Délégant ou déléguant, déférent ou déférant, coïncident ou coïncidant... QUIZ
Texte : Un professeur qui n'en peut mais 

Peut-on dire "dans quel but ? dans le but de... " ? Écrit-on "Pourquoi faire" ou "Pour quoi faire" ? 

Peut-on dire : merci, remercier, féliciter, complimenter, savoir gré + de, pour, sur ? 

Ne pas confondre les locutions conjonctives de temps : de là à ce que, d'ici à ce que, et d'ici que. 

Différences sémantiques entre noms masculins et noms féminins. Les noms masculins ont-ils toujours des équivalents féminins et vice-versa ? QUIZ 59

Que dit-on ? Débattre (Ø, de, sur) se rappeler (Ø, de) l'envi(e) clore ou clôturer, qu'est-ce qui lui (le) prend ? Aller/mener (au, chez) c'est, ce sont - c'était, c'étaient, etc., colorer, colorier, coloriser, gésir, dispatcher, se crasher, exprès, express, expresse, quid (de, sur) battre froid (Ø, à) contredire (Ø, à) est-ce que, qu'est-ce que...   

Ceux-là même ou ceux-là mêmes ? Celles-là même ou celles-là mêmes – cela même, ici même, là même, par là même, aujourd'hui même... QUIZ 64 

Peut-on dire PAR CONTRE ? > en compensation, en revanche, mais d'autre part, mais d'un autre côté. 

Ne pas confondre une larme, un pleur - j'ai coutume, j'ai la coutume, comme de coutume, à l'accoutumée – l'abîme, en abyme - une balade, une ballade – un martyre, un martyr – un couple, une couple  

Ne pas confondre : quoique, quoi que – quelque, quelque... que, quel... que 

Ne pas confondre : du dû dus dut, due, dues, dût 

[du] s'écrit du, dû, due, dues, dus, dut, dût - Trouvez la bonne orthographe et justifiez-la - QUIZ 65

Texte : Du coeur et de l'ardeur d'apprendre 

QUIZ 34 - Complétez les phrases par les prépositions à ou de suivies d'un infinitif

Texte : Arnolphe et Isidore - Une journée si peu particulière 

Les homophones ont, on - l'on, l'ont, long – Note sur les indéfinis pronoms et déterminants 

Beau, bel, beaux, belle(s) – Adjectif, substantif ou élément d'un syntagme, d'une locution verbale, nominale, adverbiale ou prépositive  - QUIZ

Texte : Maggy, Josée et la petite Philo (4) Irons-nous au bois ? 

Avoir affaire ou avoir à faire ? Les affaires, une affaire de coeur, j'en fais mon affaire, je lui ai fait son affaire, une ténébreuse affaire, faire le bizness... 

Ne pas confondre : sortir, assortir, ressortir (intrans. ou trans. indirect)- quelquefois, quelques fois – davantage, d'avantage – bientôt, bien tôt – sitôt, si tôt - près de, prêt à 

Ne pas confondre : alcoolique, alcoolisé – rabattre, rebattre - amener, apporter – geai, jais - jadis, naguère – plutôt, plus tôt 

Ne pas confondre : feux et feus – sensé et censé – chaos et cahot – efficace et efficient – émotionné et ému 

Ne pas confondre : je peux, je puis, je pus, je puisse, je pusse - puis-je, puissé-je ou puissè-je... 

Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT - QUIZ 

Le petit chat de Madeleine est parti 

Cru, crû, crut, crût - accru, accrut, accrût, décru, recru, recrû - de son cru, de mon cru – etc.  

Est-ce que – Est-ce qui – La phrase interrogative - QUIZ

L'orange - Les Trois copines (épisode 6)

Verbes suivis d'un complément direct ou d'un complément indirect – Ça la démange OU Ça lui démange ?

Les mauvaises manières de parler le français - Barbarismes et solécismes + QUIZ

Les barbarismes vous irritent-il ou vous amusent-ils ? + QUIZ

La liaison - l'élision - l'enchaînement - la disjonction 

Noms masculins ou féminins ?  À vous de le dire ! QUIZ

Curiosités grammaticales + QUIZ 41

Mots finissant par o, aud, eau, au, eau, ot, aut, os, ault - QUIZ

Mosaïque de quelques curiosités de la Langue Française

QUIZ Dans quelles œuvres littéraires françaises se trouvent les personnages ?

QUIZ Les animaux : le mâle, la femelle et leurs petits

LE QUIZ 111 Paronymes & homophones - Trouver le mot qu'il faut

acquis/acquit-acception/acceptation-immanent/imminent/éminent-satyre/satire-prolixe/prolifique QUIZ 111(1)

vénéneux/venimeux-colorier/colorer/coloriser-emporter/apporter/emmener/amener-conjoncture/conjecture-somptueux/somptuaire QUIZ 111(2)

munificence/magnificence-capiteux/captieux-affiler/affilier-luxurieux/luxuriant-argumentateur/argumentaire QUIZ 111(3)

donateur/donataire-notable/notoire-septique/sceptique-prolongement/prolongation- déduction/induction QUIZ 111(4)

carnivore/carnassier-dentition/denture-fabulation/affabulation-médire/calomnier-décennie/décade QUIZ 111(5)

opprimé/oppressé-hiverner/hiberner-migrer/émigrer/immigrer-repaire/repère-différent/différend QUIZ 111(6)

Ne pas confondre futur et conditionnel - Je partirai Je partirais

Retrouvez le sens des mots peu usités QUIZ

Pour pas que – Pour ne pas que – Pour plus que

Place des adjectifs qualificatifs épithètes

Des fois, quelquefois, parfois, bien des fois, etc.

Ne pas confondre – QUIZ Choisissez le mot qu'il faut

-2-

 

RÉCAPITULATION DES HOMONYMES HOMOPHONES

 

Homophones pers père pair paire perd(s) & mère maire mer

Homophones r, erre, air, aire, ère, ers, hère, haire QUIZ

Ne pas confondre LIEU (2) et LIEUE – CIELS et CIEUX CIEUX

Homophones : Les diverses orthographes de tin \tɛ̃\ et de vin \vɛ̃\ Exercice à trous - QUIZ

Ne pas confondre le soutien, il soutient – le tien, il tient - "Un tien vaut mieux que deux tu l'auras"

Mon, Mons, Mont - Homonymes homophones

Homonymes homophones Ver, Vair, Vers, Vert

Ne pas confondre les homophones : (adjectif) cher, (adverbe) cher, (substantifs) la chère, la chair, la chaire, la cheire.

Demain, on va faire les soldes ! Un solde ou une solde ?

Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur

Les confidences de Sidonie Lalèche

Qu'est-ce qui est à la fois un terme de tendresse, un chapeau, un soldat, moi-même...

Les homophones ou où hou ouh houx août houe

Les homophones – Exercice à trous – Compléter par ou, où, houe, houx, ouh, hou, août

Texte : Maggy, Josée et la petite Philo (épisode 1) Les trois copines

Les homophones a as à ah ha

Les homophones - Exercice à trous - Compléter par a, as, à, ah, ha

Texte : Papa et maman Faichouin

Homophones et paronymes et es est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès

Homophones et paronymes - Exercice à trous - Compléter par et est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès

Texte : Maggy, Josée et la petite Philo (épisode 2)  Invitation

Homophones/paronymes : Savoir reconnaître l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid

Homophones/paronymes – Exercice à trous – Compléter avec l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid

Texte : Maggy, Josée et la petite Philo (épisode 3) Dans le petit bois de Parcimoneilles

Les homophones ont, on - l'on, l'ont, long

SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

SI ou S'Y ? Exercice à trous

Philo se pique au cactus" Les trois copines (épisode 5)

ON : c'est parfois quelqu'un ou tout le monde ou toi, moi, nous, vous, elle, lui, ou eux.

Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre

SA, ÇA, ÇÀ – Homophones

Les trois copines - La garden-party (ép. 7)

Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue

Les trois copines à la foire (épisode 8)

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, saie.

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, saie.

Les trois copines et Kevin (épisode 9)

Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe QUIZ 

 Les trois copines au restaurant (épisode 10)

 

Tous les épisodes "Les trois copines" dans

Récapitulation de tous les exercices à trous

 

  >> Retour au début de l'article

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 04:10

> ACCUEIL & SOMMAIRE

> Tous les articles du blog

> Les diverses catégories (ou tags)

 

Si j'avais une baguette magique qui efface les fautes d'orthographe,

je vous l'offrirais volontiers.

Les articles suivants figurent aussi dans l'article : le français dans tous ses états

 

Les modes (indicatif, conditionnel, subjonctif, impératif, infinitif, participe, gérondif) et les temps (présent, passé, futur)

 

L'indicatif présent pour les hésitants

 

Ne pas confondre futur et conditionnel - Je partirai Je partirais

 

Fâché avec l'impératif présent ? QUIZ

 

Les emplois de l'imparfait de l'indicatif et du passé simple

 

Ne pas confondre l'indicatif présent et le subjonctif présent de certains verbes - QUIZ 54

 

Ne pas confondre l'indicatif imparfait et le subjonctif présent de certains verbes - QUIZ 55

 

La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés

 

Récapitulation des articles sur le subjonctif

 

Écrire et ne pas écrire - Les fautes d'orthographe les plus usuelles*

 

Récapitulation des articles sur l'accord des participes passés

 

L'accord des participes passés - QUIZ 26  Prunille et Théo, un couple bien ordinaire

 

Verbes qui se construisent avec à + infinitif ou de + infinitif

Ex ↓

Prépositions À ou DE : à vous de bien choisir ! – QUIZ 33

QUIZ 34 - Complétez les phrases par les prépositions à ou de suivies d'un infinitif - Arnolphe et Isidore - Une journée si peu particulière

 

Les homophones a as à ah ha + Notes sur le verbe et l'auxiliaire avoir, les prépositions, les interjections, les pronoms personnels

Ex ↓

Les homophones - Compléter par a, as, à, ah, ha - QUIZ 37 - Papa et maman Faichouin

 

Les homophones ont, on - l'on, l'ont, long – Note sur les indéfinis (pronoms et déterminants) 

 

Ou, conjonction de coordination – Ton père ou ta mère viendra OU viendront ?

 

Les homophones ou où hou ouh houx août houe

Ex ↓

Les homophones – Compléter par ou, où, houe, houx, ouh, hou, août – QUIZ 38 Les trois copines (épisode 1)

 

Les homophones/paronymes et es est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès + Note sur les conjonctions de coordination

Ex ↓

Homophones/Paronymes - Compléter par et est ai aie aies ait aient eh hé hais hait haie ais ès – QUIZ 39 Les trois copines - Invitation (épisode 2)

 

Homophones/paronymes : Savoir reconnaitre l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid

Ex ↓

 Homophones/paronymes – Compléter avec l'ai l'aie l'aies l'ait l'aient l'es l'est l'ais les lait laie lai lais lé lez lei laid - QUIZ 40 Les trois copines - Dans le petit bois de Parcimoneilles (épisode 3)

 

Vieux ou vieil ? Beau ou bel ? Un vieux monsieur et un vieil homme - Un beau monsieur et un bel homme

Ex ↓

Beau, bel, beaux, belle(s) – Adjectif, substantif ou élément d'un syntagme, d'une locution verbale, nominale, adverbiale ou prépositive – Exercice à trous – QUIZ 66 - Les trois copines - Irons-nous au bois ? (épisode 4)

 

SI et S'Y, des homophones à ne pas confondre

Ex ↓

QUIZ 77 SI ou S'Y ? Exercice à trous – Les trois copines - Philo se pique au cactus (épisode 5)

 

QUIZ 78 Est-ce que – Est-ce qui – La phrase interrogative – Les trois Copines – L'orange (épisode 6)

 

QUIZ 79 SA, ÇA, ÇÀ - Homophones – Les trois copines - La garden-party (épisode 7)

 

QUIZ 94 Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue - Les trois copines à la foire (épisode 8)*

 

QUIZ 98 Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, saie - Les trois copines et Kevin (épisode 9)

 

Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique

Ex ↓

QUIZ 99 Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe - Les trois copines au restaurant (épisode 10)*

 

Participe présent, adjectif, gérondif, substantif (en quant ou cant, guant ou gant ou geant ou gent, ant ou ent) Délégant ou déléguant, déférent ou déférant, coïncident ou coïncidant, etc.

Ex ↓

 Participe présent, adjectif, gérondif, substantif en -quant ou -cant, -guant ou -gant, -geant ou -gent... divergent/divergeant - déférent/déférant - coïncident/coïncidant... QUIZ 51 Un professeur qui n'en peut mais

 

Sans, s'en, sens, sent, c'en, cent, sang, des homophones à ne pas confondre – Sans suivi d'un singulier ou d'un pluriel ?*

 

Ne pas confondre : du dû dus dut, due, dues, et dût

Ex ↓

[du] s'écrit du, dû, due, dues, dus, dut, dût - Trouvez la bonne orthographe et justifiez-la - QUIZ 65 - Du coeur et de l'ardeur d'apprendre

 

Conjonctions de sub. et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 
Ceux-là même ou ceux-là mêmes ? Celles-là même ou celles-là mêmes – cela même, ici même, là même, par là même, aujourd'hui même... QUIZ 64 *

 

La place de Y et de EN dans la phrase - QUIZ 67

De la difficulté de bien placer les pronoms personnels compléments dans la phrase. Suite du QUIZ 67 - Dites-le-moi OU dites-moi-le ?

 

Quoique, puisque, lorsque, quelque, et presque s'élident-ils ?

 

Les verbes difficiles conjugués à l'indicatif présent, au passé simple, au subjonctif présent et au subjonctif imparfait


Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur - Les confidences de Sidonie Lalèche - QUIZ 72

 

Au temps pour moi ! ou Autant pour moi !

 

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous - QUIZ 74

 

Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT - QUIZ 74 – Le petit chat de Madeleine est parti*

 

ON : c'est parfois quelqu'un ou tout le monde ou toi, moi, nous, vous, elle, lui, ou eux.

 

Les noms toujours ou généralement au pluriel - QUIZ 75

 

Cru, crû, crut, crût - accru, accrut, accrût, décru, recru, recrû - de son cru, de mon cru - etc.

Ex ↓

pû, pue, pût, du, due, dûs, dut, dût, duent, eût dû, croîs, crû, crue, accru, décru, recrû, recru, crut, crût, accrut, accrût, décrut, recrut - Quels mots sont mal orthographiés ? QUIZ 76

 

Les noms au singulier finissant par -S (ds, ts, cs, ps, rs, ns, ls, etc.)

 

CET ou CETTE - Quiz 102

 

Mots finissant par o, aud, eau, au, eau, ot, aut, os, ault - QUIZ

 

Adjectifs et participes passés qui ont un féminin irrégulier - QUIZ

 

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2 (1re partie)*

 

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2 (2e partie)*

 

Les mots commençant par AB et ABB, AC et ACC, AD et ADD, AF et AFF, AG et AGG, AL et ALL, AM et AMM, AN et ANN, etc.

 

Consonnes doubles ou pas – QUIZ

 

Les adverbes en -MENT – QUIZ

 

Ne pas confondre le soutien, il soutient – le tien, il tient - Un tien vaut mieux que deux tu l'auras
 

Homophones : Les diverses orthographes de tin \tɛ̃\ et de vin \vɛ̃\ Exercice à trous - QUIZ
 

L'impératif présent et l'impératif passé – Ne mettre un -S que là où il faut

 

Ne pas confondre LIEU (2) et LIEUE – CIELS et CIEUX

 

Homophones pers père pair paire perd(s) & mère maire mer

 

Homophones r, erre, air, aire, ère, ers, hère, haire – QUIZ 118

 

Retrouvez le sens des mots peu usités QUIZ

 

Pour pas que – Pour ne pas que – Pour plus que

 

Place des adjectifs qualificatifs épithètes

 

Des fois, quelquefois, parfois, bien des fois, etc.

 

Ne pas confondre – QUIZ Choisissez le mot qu'il faut

 

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

    Récapitulation des petites histoires à trous

Récapitulation de tous les exercices à trous

 Les Dictées

 

Pour en savoir +

D'autres questions nombreuses dans :

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

Aperçu :

Qu'est-ce qu'une proposition ? Qu'est-ce que l'analyse logique d'une phrase ? 

 

Qu'est-ce qu'une conjonction de subordination et une locution conjonctive ? 

 

Qu'est-ce qu'une locution nominale, pronominale, adjectivale, verbale, adverbiale, conjonctive, prépositionnelle, interjective ? 

 

Qu'est-ce qu'un complément d'objet direct ? un complément d'objet second ? un complément d'objet indirect ? Qu'est-ce qu'un attribut ? 

 

QUE dans tous ses états – pronom interrogatif - pronom relatif - conjonction de subordination ou élément d'une locution conjonctive - adverbe interrogatif ou exclamatif – ne... que – etc.

 

Paronymes – Paronomase + QUIZ N°27 - agonir et agoniser, anoblir et ennoblir, bâiller, bailler et bayer, conjecture et conjoncture, ablation et ablution, recouvrer et recouvrir... *

 

Champ lexical - Champ sémantique - Registre de langue (ou style), soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire – Archaïsmes*

 

Les verbes défectifs - Pour peu qu'il vous en chaille !

 

Qu'est-ce qu'un verbe pronominal (réfléchi, réciproque, subjectif...)?

 

Qu'est-ce qu'un partitif ? Ne pas confondre la préposition DE - l'article indéfini DES, DE - et l'article partitif DE, DU, DES

 

>SUITE 

>>> Retour au début de l'article

 

> ACCUEIL & SOMMAIRE

> Tous les articles du blog

> Les diverses catégories (ou tags) 

Repost 0
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 21:46

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Tous les QUIZ

Petites histoires, cocasses et saugrenues,

écrites pour l'illustration de règles grammaticales

 

Prunille et Théo, un couple bien ordinaire
Accord des participes passés

Du coeur et de l'ardeur d'apprendre

du, dû, due, dues, dut, dût

 

 Maman et Papa Faichouin*

Les homophones a, as, à, ah, ha


Les célibataires, Arnolphe et Isidore
Compléter par à, de ou rien

Un professeur qui n'en peut mais
participe présent, adjectif verbal, ou gérondif

 

Jo le rebelle

La dérivation - Les suffixes

 

Les confidences de Sidonie Lalèche

Ne pas confondre les homophones : leur, leurs, l'heure, leurre et l'heur

 

Tonton et Jeannot

Les noms qui se terminent par au, aux, aus, eau, eaux, eu, eux, eus, oeu, oeux, ou, oux, ous

 

Le petit chat de Madeleine est parti

Verbes se terminant par I, IE, IS, IES, IT, ou ÎT

 

Léo n'aime plus Léa

Non ! Ah ça non ! Mais non ! Non mais ! Mais pourquoi non ? p'têt ben qu'non. Que nenni !

Savoir dire non.

 

 L'insoutenable Alphonse

Je ne marche pas, je ne vois point, je ne mange mie, je ne bois goutte

Les divers emplois de NE

 

Ma soirée avec Jojo

Les noms composés

 

Scène de la vie ordinaire - Anaëlle et Léon

L'art d'avoir toujours raison – La dialectique éristique

 

Une lettre d'amour truffée de fautes à corriger

 

Florimond raconte Peau d'Âne

Le passé simple – Exercice d'application

 

Philomène & Pamphile – Une histoire à dormir debout

Les pronoms relatifs

 

Clara sous l'abribus

Typographie Espaces Ponctuation Majuscules Caractères

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Les trois copines (épisode 1)

Les homophones ou, où, ouh, hou, houx, houe, août



Maggy, Josée et la petite Philo - Invitation (épisode 2)

Les homophones es, est, et, ai, aie, aies, aient, haie, hais, ès



Maggy, Josée et la petite Philo – Dans le bois de Parcimoneille (3)

Les homophones et paronymes l'es, l'est, l'ai, l'aie, l'aies, l'aient, lai laid, les, lès, lez, lé

 

Maggy, Josée et la petite Philo – Irons-nous au bois ? (4)

Beau, bel, beaux, belle, belles (adjectif, éléments de syntagmes, locutions nominales, adverbiales, prépositives, locutions phrases...)

 

Maggy, Josée et la petite Philo - Philo se pique au cactus (5)

SI ou S'Y ?

 

Maggy, Josée et la petite Philo - L'orange (6)

Est-ce que - est-ce qui - La Phrase interrogative

 

Maggy,Josée et la petite Philo- La garden-party (7)

Les homophones sa, ça, çà.

 

Maggy, Josée et la petite Philo - A la foire (8)

Les homophones eu, eus, eue, eues, eut, eût, hue.

 

Maggy, Josée, la petite Philo & Kevin (9)

Les homophones ses, ces, c'est, s'est, cet, sait, sais, sai.

 

Maggy, Josée et la petite Philo au restaurant (10)

Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe

 

  Retour au début de l'article

Récapitulation de tous les exercices à trous

Récapitulation des articles : "Ne pas confondre... "

ACCUEIL

 

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 11:04

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

La langue française s'est modifiée au cours des siècles à coups de réformes. Cela ne s'est pas fait sans mal ; les propositions pour simplifier la langue ont été nombreuses, acceptées puis délaissées maintes fois.

On n'écrit plus comme on le faisait dans les siècles passés et bon nombre de textes ont une graphie si peu semblable à celle d'aujourd'hui, qu'il est (presque) devenu difficile de les lire.

Ainsi commence le prologue du Pantagruel de Rabelais (1530)

Tres illustres et tres chevaleureux champions gentilz hommes et aultres, qui voluntiers vous adonnez à toutes gentillesses et honnestetez, vous avez na gueres veu, leu, et sceu les grandes et inestimables chronicques de l’enorme geant Gargantua, et comme vrays fideles les avez creues tout ainsi qu'en texte de Bible ou du sainct Evangile, et y avez maintefoys passé vostre temps avecques les honorables dames et damoyselles, leur en faisans beaulx et longs narrez, alors que estiez hors de propos : dont estes bien dignes de grande louange.

 

On pourra parcourir les avancées et les reculs, les audaces et les atermoiements qui ont jalonné les siècles dans des réformes visant à simplifier la langue.

Et encore aujourd'hui la réforme de 1990 pourtant imposée dans les écoles primaires est loin de faire l'unanimité, attachés que sont les Français à la langue telle qu'ils l'ont toujours pratiquée.

>> Réforme de l'orthographe - L'orthographe recommandée aux enseignants - Lexique

 

On lira avec intérêt l'article Historique de l'orthographe française et de ses réformes (voir l'extrait ci-dessous)

Site : rocbo.lautre.net/orthog/historique.html

J'en reproduis ici, surlignés en jaune, quelques moments remarquables.

1529, Geoffroy Tory introduit les accents, la cédille et l’apostrophe dans la graphie du français. Son zèle pour la langue française entrait dans les vues de François Ier, qui lui accorda le titre d'imprimeur du roi en 1529, et le fit admettre comme libraire de l'université de Paris en 1532.

1538, Création par François 1er de l'Imprimerie du Roy.

1539, « Ordonnance de Villers-Cotterêts » prise par le Roi François Ier imposant l'usage du français dans les actes officiels et de justice.

1620, J. Godard : La Langue françoise (suppression des s muets remplacés par des accents circonflexes, défense du t euphonique, suppression de lettres étymologiques, distinction en/an)

1635, Fondation par Louis XIII et Richelieu de l'Académie Française

1647, Vaugelas, dans les Remarques sur la langue française, définit le bon et bel usage comme « la façon de parler de la plus saine partie de la Cour, conformément à la façon d’escrire de la plus saine partie des Autheurs du temps »

1663, Corneille : Avis au lecteur (Corneille préconise les lettres « ramistes » et la distinction entre « l'e simple, l'é aigu et l'è grave »)

1835, dans la sixième édition du Dictionnaire, l’Académie se trouve investie d’une responsabilité « qu’elle n’avait jamais eue […] : les imprimeurs, en particulier, firent de l’orthographe du Dictionnaire de 1835 […] l’étalon suprême du français écrit, erreur dont encore à l’heure actuelle, nous payons doublement les frais, par le mauvais choix de l’étalon, et par le principe même d’un étalon en la matière. » in Nina Catach, 2001
Les lettres dites grecques qui avaient été réduites au XVIIIe siècle, sont réintroduites dans cette sixième édition. On écrit donc par exemple : anthropophage, diphthongue, rhythme. Importantes modifications en orthographe grammaticale, adoption des lettres « ramistes », de la graphie « voltairienne » en ai (« avais », au lieu de « avois »), rajout du t dans les pluriels en ant (« enfants » au lieu d'« enfans ») ; mais position conservatrice sur les lettres étymologiques)

1901, on publie les nouvelles décisions de tolérance de l’Académie avec le commentaire : « L’arrêté du 31 juillet 1900 est rapporté. ». Les décisions prises par l ‘Académie visent entre autres l’accord du participe passé : l’arrêté de 1900 préconisait que le participe conjugué avec avoir restait invariable ; l’arrêté de 1901 n’acceptait plus cette liberté et dans le rapport de l’Académie on pouvait lire :
«
modifier la règle de l’accord des participes, c’est porter l’atteinte la plus grave à la littérature française toute entière ; c’est reléguer d’un seul coup dans l’archaïsme tous les poètes qui ont écrit jusqu’à ce jour. » En conséquence, l’Académie empêche pratiquement aux élèves d’apprendre les nouvelles graphies : l’arrêté de 1901 ne dit pas comment les graphies en question devraient être enseignées ; les enseignant(e)s sont seulement informé(e)s par une circulaire des tolérances à appliquer lors des examens.

1935, 8e édition du Dictionnaire de l'Académie (traditionaliste)

1945, E. et O. Bled : 1re édition des Cours d'orthographe (Règles strictes et listes d'exceptions)

1977, R. Haby : arrêté ministériel sur les « tolérances grammaticales ou orthographiques » aux examens et aux concours

1989, Le Monde publie le Manifeste des Dix, un appel pour « Moderniser l’écriture du français ». Les Dix sont dix linguistes, membres de AIROE ou liés à ce groupe.
Le magazine Lire lance une enquête sous le titre « Faut-il réformer l’orthographe ? ». Des 900 réponses obtenues, 70% des interrogés considèrent l’orthographe française comme difficile, 86% adhèrent à l’opinion qu’elle est un art, 78% voient dans l’orthographe «
un des charmes de la langue française ».
1989, Une démarche est entamée par le Premier Ministre Michel Rocard : il charge le Conseil supérieur de la langue française de rédiger des propositions de réforme concernant les thèmes suivants : le trait d’union, le pluriel des mots composés, le circonflexe, le participe passé des verbes pronominaux, diverses anomalies.

1990, les propositions sont discutées avec la commission du Dictionnaire de l’Académie. En mai, le projet est soumis à l’Académie française qui l’approuve à l’unanimité. C’est donc la première fois qu’une réforme de l’orthographe élaborée à l’extérieur de l’Académie française est acceptée de celle-ci.

1991 L'Académie - La 9e édition de son Dictionnaire procède à une révision graphique en fonction des rectifications en cours.

.

Sur le site Le temps des instituteurs

> www.le-temps-des-instituteurs.fr/ens-francais-orthographe.html

En 1562, Pierre de la Ramée, dit Ramus réussit à faire passer dans l'usage la distinction du i et du j, du u et du v.

Les lettres j et v sont dites ramistes.

 

Des obstacles encore aujourd'hui. (Wikipédia) :
En 2011, l'enseignement de l'orthographe réformée continue de poser problème. Les livres d'enseignement sont principalement rédigés avec l'ancienne orthographe, ce qui constitue un obstacle majeur.
Les livres scolaires utilisent principalement l'orthographe traditionnelle, ce qui est considéré comme un frein à l'enseignement de l'orthographe réformée. Les éditeurs indiquent surtout qu'ils refusent de jouer le rôle de pionniers de la réforme en l'absence d'action en ce sens du gouvernement. L'adhésion des enseignants eux-mêmes à la réforme n'est pas évidente.
> Consulter en ligne la liste des mots rectifiés établie par le Réseau pour la nouvelle orthographe du français.

Liste donnée sur RENOUVO

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

oooooooooooooooooooooooooooooooooo

Dictionnaire historique de la Langue Française par Alain Rey

Dictionnaire Historique de la langue française

Alain Rey - 2011 - 14833 pages

Depuis 1901 aucun projet de réforme de l'orthographe n'a abouti, non seulement à cause des immenses difficultés pratiques, mais aussi par conservatisme (l'Académie en a donné un exemple en 1987 en renonçant à des simplifications et harmonisations pourtant nécessaires et très modérées, avant de cautionner en 1990 un projet d'aménagement lui aussi très modéré et cependant mal accueilli.

ooooooooooooooooooooooooooooooooo

Sur Wikisource, on peut lire :

Rectifications orthographiques du français

Réforme de 1718

La réforme de l’orthographe française de 1718 correspond à la publication de la deuxième édition du Dictionnaire de l’Académie française. L’édition de 1718 apporta peu de changements à l’orthographe

Par exemple :

  • éploré au lieu de esploré

  • sirop au lieu de syrop

  • noircissure au lieu de noircisseure.

 

Réforme orthographique française de 1740

La réforme de l’orthographe française de 1740 correspond à la publication de la deuxième édition du Dictionnaire de l’Académie française. L’édition de 1740 apporta beaucoup de changement à l’orthographe. Près de cinq mille mots ont changé de graphie

Modifications

Le s muet qui n'est pas à la fin d'un mot est remplacé par l’accent circonflexe sur la voyelle le précédant (ou parfois l’accent aigu pour le e, selon la prononciation de la voyelle). Ces circonflexes correspondent généralement à la modification du son de la voyelle causée par le s muet. Par exemple :

  • accroître et non accroistre

  • albâtre et non albastre

  • apôtre et non apostre

  • âpre et non aspre

  • bâtard et non bastard

  • bêtise et non bestise

  • château et non chasteau

  • chrétien et non chrestien

  • école et non escole

Certaines consonnes muettes d'origine étymologique/historique sont effacées. Par exemple :

  • avocat et non advocat

  • bienfaiteur et non bienfaicteur

  • toujours et non tousjours

Certains y sont remplacés par un i. Par exemple :

  • ceci, celui-ci, etc., et non cecy, celui-cy

  • toi, moi et non toy, moy

  • gai et non gay

  • joie et non joye

  • abîme et non abysme

Autres :

  • zigzag et non ziczac

 

Réforme orthographique française de 1878

Modifications

  1. Le tréma sur e est remplacé par des accents graves ou aigu. Par exemple poëte et poëme s’écriront poète et poème. Le tréma a survécu dans certains noms propres, comme Noël, et noms communs, comme foëne (aussi écrit foène).

  2. L’accent aigu est ajouté dans plusieurs mots comme fac-similé ou alléluia.

  3. Certaines graphies avec é, conformément à l’ancienne prononciation, sont remplacées par è, notamment devant g : collége, Liége, siége ; mais aussi avénement ou dans la conjugaison du verbe abréger : j’abrége. Cet usage est resté dans la forme invertie de la 1e personne du singulier de l’indicatif présent : aimé-je, puissé-je ; ou dans le mot événement.

  4. Les groupes de lettres étymologiquement grecs comme chth et phth sont simplifiés en cht et pht, par exemple : aphthe, diphthongue, deviennent aphte et diphtongue.

  5. Certains y étymologiques sont remplacés par i, par exemple : asyle, anévrysme, abyme deviennent asile, anévrisme, abîme.

  6. Le e muet interne dans certains noms communs et adverbes en -ement peuvent être ajoutés ou supprimés, par exemple : maniement ou manîment, remerciement ou remercîment, éternuement ou éternûment, etc. mais pas dans vraiment, gentiment, hardiment, etc.

  7. Treize nouveaux mots composés sont introduits avec contre-, comme contrefort, contresens ou contrepoison, et cinq autres avec entre-, comme entrecôte ou entresol.

Liste de mots rectifiés

  • alléluia ← alleluia

  • aphte ← aphthe

  • collège ← collége

  • contrefort

  • contresens

  • contrepoison

  • diphtongue ← diphthongue

  • entrecôte

  • entresol

  • fac-similé ← fac-simile

  • gypaète ← gypaëte

  • Liège ← Liége

  • phtore ← phthore

  • poète ← poëte

  • poème ← poëme

  • siège ← siége

 

Articles annexes  > La Langue Française comme elle va

> Émile Faguet, Simplification simple de l'orthographe -1905 - Wikisource

> Orthographe française Wikipédia

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog