Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 09:31

 

 ACCUEIL

CONTES, NOUVELLES ET POÉSIES DE MAMIEHIOU

Tous les articles du blog

 

 

Le Gouda qui voulait se faire plus fort que le Camembert

 

En une crèmerie fuie par les allergiques,

Dépourvus, s'il en est, de vigueur lactasique,

Fleuraient bon deux fromages

Qui détestaient passionnément leur voisinage.

Chacun vantait ses dons, et se gaussait de l'autre

Croyant qu'il avait seul l'apanage du goût.

L'un s'étend et se vautre

Et le second s'enfle debout.

 

« Ah ! Monseigneur, vraiment, vous prenez bien vos aises ;

Je vous vois là tout mou et tout écafoiré1 ;

De la tenue, que diable ! »

L'autre de répliquer,

Se sentant peu coupable :

« Je ne puis me tenir, n'ayant pas une chaise ;

Laissez-moi donc en paix, prétentieux Gouda

Qui ne fûtes ici jamais le chef d'état.

 

Vous coulez et coulez et vous éparpillez

Sans jamais respecter

Le nez de vos voisins,

Reprit du tac au tac le Hollande chagrin,

Le Petit Suisse fuit, le Bleu perd sa couleur,

Le Maroilles lui-même y gâche son humeur,

Et son parfum subtil, et sa fine saveur

Que les Chtis ont vantés avec tant de bonheur ;

La Vache qui Riait a perdu son entrain ;

Et moi-même, j'avoue, qui étais boute-en-train

Avec mon habit rouge et ma peau satinée,

Me voilà tout à coup la mine consternée.

 

Tu veux faire la loi, coquin, en mon pays ?

Franchis donc la frontière et ne viens plus ici !

S'exaspéra soudain le Normand fait à coeur

Qui voulut clore ainsi le bec du chamailleur. »

 

On entendait leurs cris à deux lieues à la ronde.

 

Adonc, on vit frémir la mine rubiconde

De l'agresseur ravi d'être aller un peu loin.

Il réfléchit alors et réclama soudain

L'aide de cestuy-là2 qui venait d'Angleterre

(Jadis adversaire insulaire) ;

Sir Cheddar se leva, les tranches bien léchées,

Qu'on eût mises au pas dans des miches tranchées ;

Feta, toute blanche apeurée,

Crut sa dernière heure arrivée ;

Parmesan s'épandit en poudre polissonne ;

Jamais on n'aurait cru que l'attaquant canonne !

Le fracas, la fumée, même une odeur de pet

Emplirent aussitôt l'air que l'on respirait.

 

On entendit alors, pour le rassemblement,

Une voix de Stentor, claironnant à tous vents :

« La guerre est déclarée ! »

L'allié de Camembert, une aide inespérée,

Celui même boosté3 par le penicillium4,

Se déclara conjointement Dux Bellorum5.

 

Il fut ovationné par la gent fromagère

Qui, du nouveau champion, montra qu'elle était fière.

 

« Compagnon d'armes ! Fine fleur de mon armée !

Ripaille nous ferons, la racaille écrasée,

Déclara Camembert au renfort va-t-en guerre.

Ainsi fait, tu ne peux que plaire !

Sois donc prêt à marcher avec moi d'un seul pas,

La soldatesque nous suivra. »

 

Forts de vouloir laver l'outrage,

Ils portent haut6, tous ces fromages

Qui sont les meilleurs sans conteste ;

Ils sont bien quatre cents que les gourmets attestent.

 

« Dis, n'es-tu pas le préféré des Amerloques ?

Je le suis, mon ami, sans aucune équivoque,

Nous pourrions, je crois, sans bien nous déjuger

Leur demander de nous aider.

Et me voilà, si tu le veux, prêt à férir.

Ma devise est : Lait de brebis ne sait mentir !

Ainsi donc, crions tous : "Sus aux envahisseurs !"

Du "Fait en France" en ce pays, sauvons l'honneur ! »

 

Qui fût en cet instant dans ce lieu survenu,

N'eût rien compris à la bataille,

Et, tout éclaboussé des coups de la piétaille,

Ne serait jamais revenu.

 

Notes

1-écafoiré : en gaga (parler stéphanois) et en lyonnais – Écraser, réduire en bouillie, des oeufs écafoirés, des oeufs sur le plat dont le jaune s'est répandu. Cf. Dictionnaire étymologique du patois lyonnais.

On retrouve écafoiré dans > le vocabulaire gaga - Les gagas 

 

2-cestuy, vieux mot pour celui.

Si vous avez rencontré ce mot, c'est sûrement chez Joachim du Bellay (1522-1560) dans son poème Heureux qui comme Ulysse (Les Regrets)

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,

Ou comme cestuy-là qui conquit la toison...

 

3-boosté, anglicisme horrible ! Voir l'article > Des anglicismes

 

4-Le penicillium roqueforti est le champignon dont on ensemence le lait de brebis pour faire le Roquefort.

 

5- Dux bellorum, en latin pour « Chef de guerre. »

 

6-Porter haut : Tenir la tête haute dans une attitude fière. Syntagme elliptique du nom tête. Porter haut la tête. Cf. Le Trésor de la Langue Française

>>Les poèmes de mamiehiou

ACCUEIL 

 

La Fable a subi plusieurs modifications pour être améliorée depuis sa publication le 7 septembre 2013

Le poème a été repris sur :

http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-gouda-qui-voulait-se-faire-plus-fort-que-le-camembert?all-comments=true#fos_comment_comment_body_128912

et Marie5950 l'a copié-collé sur :

https://www.quintonic.fr/groupes/caen/discussions/pour-faire-plaisir-a-un-poetamateur-qui-aimera

Voir les commentaires !

On le retrouve sur les blogs d'Evelyne (Mon blog à moi) et de la Vieille Marmotte.

Un grand merci à toutes !

 

Poème précédent : Dorian Gray's sister

Poème suivant : Acrostiche - Enzébrez-vous ! (à Alexandre Jardin)

Article connexe : Comportements illogiques des Français – Le "fait en France"

Et quelques mots gagas que l'on peut trouver au fil de mes articles : se mistifriser - le coissou, le mâtru - ça mouillanche - la même - beauseigne (prononcé beausseigne) - les babets

 

Si vous aimez les textes : A la manière de... vous pouvez lire l'extrait d'un pastiche de Paul Reboux, dans mon florilège.

> PAUL REBOUX & CHARLES MÜLLER - À la manière de ... Chateaubriand

ACCUEIL

CONTES, NOUVELLES ET POÉSIES DE MAMIEHIOU

Tous les articles du blog  

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes
commenter cet article

commentaires

La Vieille Marmotte 22/09/2013 05:34

Trop bon ! Good Da ! excellent ! je riposte (REPOST) !
Fort amatrice de fromage
Suis, mais c'est bien sûr
Abonnée à ta page !

mamiehiou 15/11/2014 08:56

C'est très gentil. Merci !

Les caprices de Cachou 14/11/2014 22:54

Vote attribué avec plaisir, tout simplement parce que j'avais beaucoup apprécié cette fable succulente ....

mamiehiou 14/11/2014 16:49

Bonjour !
Vous avez aimé ma fable. Je l'ai publiée sur Short Edition. Vous pouvez voter pour elle si vous le voulez bien. Merci d'avance et à bientôt !
Amicalement
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-gouda-qui-voulait-se-faire-plus-fort-que-le-camembert

mamiehiou 22/09/2013 10:13

Ravie de vous avoir régalée, Vieille Marmotte !
Cordialement

Les caprices de Cachou 19/09/2013 20:30

Goûtu à souhait !!! Bravo !

mamiehiou 20/09/2013 08:48

Vous êtes trop gentil. Merci !

MIC 12/09/2013 08:24

tu es une véritable poule pondeuse nocturne ; bravo..... BISOUS MIC

mamiehiou 12/09/2013 08:43

Une poule pondeuse d'articles ! Ma foi, si les oeufs sont bons !
Merci Mic !

aude 09/09/2013 17:42

"La réussite d'une production repose sur l'attention prêtée aux détails." David O. Selznick 
Bravo mamiehiou!!

mamiehiou 10/09/2013 08:57

Ah ! David O. Selznick ! "Autant en emporte le Vent !" et le souci du détail PARFAIT.
Je t'aime, ma fille.

Evelyne Guyader-Debrabant 07/09/2013 11:36

Je rajouterai : "cette fable vaut bien un partage, sans doute..." ;-)

mamiehiou 09/09/2013 20:07

Pardonnez-moi, Evelyne ! Je crois que par erreur, je viens d'effacer ma réponse.
Je vous avais écrit quelque chose comme : Partagez ! Partager ! C'est tout à mon honneur ! Et merci de votre gentillesse ! Bonne soirée !

Evelyne Guyader-Debrabant 07/09/2013 11:33

C'est absolument génial ! Merci !
J'adore et je partage, si vous le permettez !
Bonne journée !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog