Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 17:51

ACCUEIL

Tous les articles du blog

 

"Par ma foi, voilà un beau jeune vieillard pour quatre-vingt-dix ans !"

Molière, Le Malade Imaginaire

 

Voilà, voici viennent des syntagmes verbaux : tu vois là, tu vois ici ou vois là, vois ici.

XIVe siècle : vela

 

Selon les grammairiens, voilà ou voici est :

1 un verbe défectif, cf. Le Trésor

2 une préposition, cf. L'Académie

3 une locution prépositive, cf. Littré

4 proche des démonstratifs, cf. Grevisse

5 un adverbe démonstratif (pour d'autres)

 

Cf. L'Académie 8e édition (extrait de l'entrée Voilà)

VOILÀ, préposition qui sert à montrer, à désigner une personne ou une chose un peu éloignée, par opposition à Voici qui sert à désigner une personne ou une chose qui est proche*. Voilà votre chapeau et voici le mien

VOILÀ se dit aussi des Choses qui viennent d'être dites, expliquées, détaillées, par opposition à Voici qui désigne ce qu'on va dire. Voilà ce qu'il m'a dit et voici ce que je lui ai répondu.

 

*Cette opposition entre voici et voilà n'est plus guère respectée de nos jours. On préfère employer voilà à voici.

 

revoici, voici de nouveau.

revoilà, voilà de nouveau.

..............................................

Voilà ou voici est suivi d'un nom ou d'un pronom

Voici ma fiancée. Voilà quelqu'un !

le pronom personnel précède voilà et peut s'accompagner d'un attribut ou d'une proposition relative.

Le voilà ! Les voilà tout penauds ! La voilà qui arrive !

Avec y ou en.

En voilà un qui demande à être connu !

Nous y voilà enfin !

Voilà précédé d'un pronom relatif.

Le beau brin de fille que voilà !

Voilà précédé d'un que exclamatif.

"Que voilà un château gaillard !" Attribué à Richard Coeur de Lion

Cette exclamation à valu son nom au Château Gaillard.

Voilà suivi d'un complément de temps

Voilà deux jours qu'il est parti (cela fait ... il y a ...)

 

Voilà ou voici suivi d'une proposition

-interrogative indirecte. Voilà quand je l'ai connue.

-conjonctive. Voilà qu'il en a dans l'aile !

-relative, sans antécédent. Voilà qui me ravit !

-infinitive. Voici venir le jour du bilan !

 

Tournure vieillie : Voilà suivi d'un infinitif

Voilà aimer ! Voilà parler pour ne rien dire !

 

Voilà-t-il pas ou Ne voilà-t-il pas : marque la surprise

"Voilà-t-il pas qu'elle tweete maintenant !

- Qui donc ?

- Mais Mamiehiou !"

 

"Voici !" me dit-elle en me tendant ses lèvres.

Voici ou voilà en régime implicite, elliptique.

(> Voici mes lèvres !)

 

Littré - Extraits

Fig. Voilà l'homme, tel est le caractère de l'homme. Pour dire la vérité, quoique je n'eusse aucun ressentiment contre ce seigneur, je ne fus pas fâché de lui rendre ce bon office ; voilà l'homme. [Lesage, Histoire de Gil Blas de Santillane]

 

Voilà qui est bien, c'est assez.

 

Voilà comme, voilà la façon suivant laquelle. Voilà comme Pyrrhus vint s'offrir à ma vue. [Racine, Andromaque]

 

Voilà ce que c'est que de, il est ainsi de. Voilà ce que c'est que du monde. Molière, Les précieuses ridicules]

 

Familièrement. Voilà ce que c'est que de faire l'impertinent, tels sont les désagréments, les traitements fâcheux auxquels on s'expose quand on est impertinent.

 

Ne dites pas : le voilà qu'il vient, mais le voilà qui vient ou voilà qu'il vient.

 

Familier : Vla, vlà, v'là, v’la-ty pas, v’là-t’y pas

 

Voici, voilà – Même emploi que ceci, cela.

Dans le discours, voici annonce que qui va être dit. Voilà résume.

Voici les arguments qu'il m'a énoncés : "Je l'aime, je veux l'épouser, j'userai de tous les moyens pour parvenir à mes fins."

"Tu crois que l'affaire est faite, que tout te sera facile, et que Lucette, cette pauvre Lucette, se pliera à tes désirs. Tu rêves ! " Voilà ce que je lui ai répondu.

Il m'a dit ceci : "..."

"..." C'est cela même que je lui ai dit.

 

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous
.

Paul Verlaine, Green

 

Un jour tout sera bien, voilà notre espérance.

Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion.

Voltaire, Poème sur le désastre de Lisbonne

 

 

Et voilà ! Mon article se termine ici.

.................................................................................

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL

.................................................................................

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog