Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 19:22

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Parti substantif masculin

J'ai tiré le meilleur parti dans cette affaire et je me suis enrichi, ne t'en déplaise.

Tu n'es pas objectif et tu prends toujours le parti de ton ami.

L'épouserai-je ? On m'a fait comprendre que c'était un parti avantageux.

J'aurais pu rendre visite à ma grand-mère, mais j'ai pris le parti d'aller au cinéma. Qui m'en blâmerait ?

Capucine et Violette m'aiment éperdument. Laquelle épouserai-je ? J'avoue que je ne puis prendre parti.

Elles m'ont quitté toutes les deux. Qu'importe ! J'en ai pris mon parti.

Franchement, je n'ai pas envie de prendre parti pour toi bien que tu me supplies à genoux.

Avec quel parti pris tu juges les autres ! Ne pourrais-tu pas un jour faire preuve d'honnêteté ?

[parti pris ou parti-pris]

Il ne faudra pas me demander de prendre ton parti quand je sais ce dont tu es capable.

J'en connais un qui n'est jamais du parti des femmes.

Nous ne voterons pas pour le même parti politique, c'est sûr. Encore heureux que nous ne vivions pas dans un système de parti unique !


 

Partie substantif féminin

« Ma chérie, tu fais partie de ma vie.

Vraiment ? Je croyais que je faisais partie des meubles »

J'ai divisé ma fortune en trois parties : une partie pour mes besoins, une autre encore pour mes loisirs, et une dernière dont je garde le secret.

Vous devrez écouter sans broncher les cinq parties de mon discours qui viseront à vous édifier. Silence dans les rangs !

Tu as sommeil ? Quelle mauvaise idée aussi de passer ses nuits à faire des parties de cartes !

Pourquoi donc me prends-tu toujours à partie ? Tu m'en veux ?

Pitié, ne me condamne pas ; sois impartial : tu ne peux pas être à la fois juge et partie.

Ne parle pas toujours de tes parties, c'est inconvenant !


 

Le verbe partir

Familièrement - Il a trop bu, il est un peu parti.

Passé composé : Il est parti, elle est partie. Bref, ils sont partis chacun de leur côté.

Passé simple : Ce jour-là il partit pour Paris. Grand bien lui fit !

Subjonctif imparfait : Il fallait qu'il partît pour ne plus jamais revenir.

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Michel Jean 21/01/2017 20:33

Bonsoir Mme Mamiehiou, "j'avoue très sincèrement que à : "je ne puis prendre parti" : Moi, là, je t'aurais, à la fin d'une telle phrase, bombardé un point d'esclamation magnifique. Pourquoi pas vous ?/! Merci. Bye. Mich.

mamiehiou.over-blog.com 22/01/2017 09:11

Eh bien, point d'exclamation ou pas, qu'importe ! On fait comme on aime.
Bonne journée Mich !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog