Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 13:23

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Une suite à l'article : Des expressions populaires comme s'il en pleuvait

 

Je ne vous cacherai pas que j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire toutes les expressions françaises imagées que vous allez découvrir.

Mille au bas mot, un travail de titan !

J'enfoncerais une porte ouverte si je vous disais qu'elles témoignent d'une imagination sans bornes, parées de cet esprit français, de cet esprit gaulois, qui nous est propre.

 

Ce qui demeure, c’est l’esprit, dans le sens large du mot, l’esprit français, ce grand souffle ironique ou gai répandu sur notre peuple depuis qu’il pense et qu’il parle ; c’est la verve terrible de Montaigne et de Rabelais, l’arme aiguë de Voltaire et de Beaumarchais, le fouet de Saint-Simon.

Guy de Maupassant ( Les Chroniques)

 

(abréviations : fam. familier - qqn > quelqu'un, qqc > quelque chose)

 

Prendre des vessies pour des lanternes

Dire à qqn ses quatre vérités (le critiquer)

Prendre ses désirs pour des réalités

Ne s'en prendre qu'à soi-même

Être à l’aise aux entournures (avoir les moyens)

Prendre (qqc.) pour argent comptant

Prendre son cul pour ses chausses (vieilli)

Peigner la girafe

Décoiffer la girafe (vieilli, effectuer un travail très fatigant)

Prendre aux tripes. (Avoir un effet très fort)

Prendre comme une envie de pisser

Prendre un coup de vieux.

Épargner (ou soigner) la breloque (vieilli, être en forme pour son âge)

En prendre pour son grade

Avoir les dents du fond qui sèchent  (vieilli, avoir faim ou soif)

Avoir la dent (avoir faim)

Avoir des dents qui rayent le parquet

Prendre une cuite

Prendre ses aises

Prendre sa revanche (Se venger)

Ça prend de la gueule. (Ça devient bien, présentable)

En partir les pieds derrière (vieilli s'en échapper vivant)

Prendre racine dans qqc

Il l'a bien pris / Elle l'a mal pris

Prendre une affaire à rebours, de travers, à rebrousse-poil (fam.), à contre-poil (fam.)

Prendre qqn la main dans le sac, en flagrant délit, en faute

Prendre le lit

Prendre les rênes (au fig.), Prendre la direction de quelque chose

Prendre le(s) devant(s), Devancer qqn dans une affaire (Ac. 1935)

Prendre le large

Prendre la poudre d'escampette

Prendre la porte

Prendre la tangente

Prendre la route

Prendre ses jambes à son cou

Prendre le mors aux dents.

Prendre une affaire en main.

Prendre la clef des champs

Prendre la balle au bond.

Prendre ses cliques et ses claques

Prendre la clef des champs

Prendre qqn au mot, à la lettre, au pied de la lettre

Prendre le taureau par les cornes

Prendre la balle au bond

(En) prendre de la graine

À tout prendre (somme toute)

Prendre son courage à deux mains.

Prendre une chose du bon, du mauvais côté

Apporter de l'eau à son moulin

Être de mauvais poil

Être sur le pied de guerre

Vivre sur un grand pied

Taper dans l'œil

Faire un pied de nez

Avoir vu le loup (Avoir affronté des dangers ou avoir perdu sa virginité)

Crier au loup (Le garçon qui criait au loup conte en ligne de Sara Cône-Bryant)

Prendre avec des pincettes, ne pas être à prendre avec des pincettes

Être entre deux feux

Prêcher le faux pour savoir le vrai

(PRÊCHER : Définition de PRÊCHER - Cnrtl)

Coincer la bulle

Se mordre les doigts

Être à deux doigts de faire quelque chose

Se casser les dents - S'y casser les dents

Montrer les dents

Avoir la dent dure, mauvaise (Au fig. Porter des critiques acerbes)

Avoir les dents longues (Être affamé après avoir été longtemps sans manger)

Ne pas desserrer les dents. Se taire

Avoir/garder une dent contre qqn (Éprouver de la rancune)

Être armé jusqu'aux dents.

Briser la glace

Perdre la tête

Marcher sur la tête

Se prendre pour le nombril du monde

Il fait noir comme dans la gueule du loup.

Il fait noir comme dans un four

Enfermer le loup dans la bergerie.

Se fourrer, se jeter dans la gueule du loup

Vivre comme un loup, vivre en loup

Un appétit de loup

Dévorer, manger comme un loup

Être connu comme le loup blanc

Faire entrer le loup dans la bergerie

Fier-à-bras (matamore, bravache, fanfaron)

Humble-à-bras (vieilli, timide, effacé)

Hurler avec les loups

Faire ses ablutions (se laver les mains)

Être aux abois

Avoir toujours un pet rectiligne (vieilli, être toujours en pleine forme)

Nouer l'aiguillette

Il n’y a pas foule au balcon (se dit d’une femme peu plantureuse)

De bon aloi

http://www.cnrtl.fr/definition/academie8/aloi

http://www.cnrtl.fr/definition/aloi

Une expression particulièrement prisée par Maître Capello, linguiste, qui se fit bien connaître à la télévision, animateur dans des jeux francophones, auteur de mots fléchés, faiseur de palindromes : « Éric notre valet alla te laver ton ciré » et il ajoutait même qu'on pouvait dire Luc au lieu d'Eric ; et le célèbre « Ésope reste ici et se repose. »

Un palindrome est un mot ou une phrase qu'on peut lire à l'envers.

Faire amende honorable

S'en foutre comme de l'an 40

Les Anglais ont débarqué

Porter beau (Être élégant, bien habillé)

Porter laid, porter bas (vieilli, manquer de prestance)

Par le petit bout de la lorgnette

Sans tambour ni trompette

Faire d'une pierre deux coups

Prendre son courage à deux mains

Mettre les pieds dans le plat

Un triste Sire

Un joyeux drille

Dire pis que pendre Faire pis que pendre

Un jugement à l'emporte-pièce

Être à couteaux tirés 

De longue haleine

Ne pas en mener large

Se faire la belle (s'évader)

En avoir gros sur la patate

Laisser les coudées franches

Une chiffe molle

N'y voir que du feu

En faire des tonnes

Faire un malheur

Se faire tailler un costume en sapin

Ne plus se sentir pisser. (être excessivement content de soi)

Mon/son sang n'a fait qu'un tour

Pisser sur qqn/sur qqc

Pisser dans le dos/au cul/à la raie de qqn.

Pisser dans un violon/une clarinette

Pisser sur un bec de gaz (pour le faire fleurir) (vieilli)

Pisser au/dans le bénitier

  (vieilli - Avoir un comportement scandaleux pour attirer l'attention sur soi.)

Filer/Pisser à l'anglaise

Ça ne pisse pas loin. (Ça n'est pas très fort)

Pisser des lames de rasoir (en travers)

Pisser sa côtelette, des os, des enfants (pop., vieilli - Accoucher)

Pisser de la copie (fam. - Rédiger abondamment)

Filer/pisser à l'anglaise (vieilli - Disparaître)

Sauter comme un cabri

Avoir une araignée au plafond

Avoir une ardoise

Être plein aux as

Un coup de tabac

L'as des as

Fichu comme un as de pique

Ne pas être dans son assiette

Avoir de sérieux atouts

Être d'attaque

L'auberge espagnole

Y a pas photo

Faire les yeux doux

Faire des yeux de merlans frits

Passer à tabac

Faire des pieds et des mains

L'avoir dans le baba

Tailler / Faire des pipes

Un coup de pied en vache

ne pas avoir un sou vaillant

Des pratiques de haut vol

Avoir un ticket

Les habits du dimanche

Se renvoyer la balle

Être dans les vapes

Jouer son va-tout

Avoir un petit vélo dans la tête

Se payer la tête de qqn

La fin des haricots

Mettre au ban

Haut-le-pied (rapidement, à la hâte)

Être en rupture de ban

Avoir du cœur au ventre

Sacrifier à Vénus

Être verni

Prendre la température

Une tête de Turc

Tirer à hue et à dia

Casser sa pipe

Un pauvre hère

Avoir barre sur qqn

Un coup de théâtre

Se jeter un verre derrière la cravate

S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer

Prendre une veste

Retourner sa veste

Mettre à l'index

Être bas-bleu

Être un vieux de la vielle

Se passer des langues

Un cheval de bataille

Avoir un violon d'Ingres

Vingt-deux ! Vingt-deux vlà les flics/ vlà les keufs !

Poser un lapin

La quille !

Tailler une bavette

Faire des langues fourrées

Bayer aux corneilles

A la queue leu-leu

Avoir le béguin

Faire le Jacques

Un béni oui-oui

Entrer en lice

Pisser au bénitier

(http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Pisser%20au%20b%C3%A9nitier/fr-fr/)

Par dessous la jambe

Par-dessus la jambe

Sans feu ni lieu

Avoir la berlue

un fin limier

Faire la bête à deux dos

Une franche lippée

La bête noire

Faire une belle jambe

Faire son beurre

Payer les violons (Payer tous les frais sans en retirer aucun avantage)

Lire entre les lignes

Mettre du beurre dans les épinards

Mettre sur la voie

Une partie de jambes-en-l'air (pas de liaison)

Promettre plus de beurre que de pain

Mettre sur la voie

Un coup de Jarnac

Pas de ça, Lisette !

Compter pour du beurre

Voilà pourquoi votre fille est muette (c'est ce qui la cause de tout)

Cf. Molière - Sganarelle : Voilà ce qui fait que votre fille est muette.

Faire un bide

Voir la feuille à l'envers (baiser dans la verdure)

Connu comme le loup blanc

Avoir maille à partir (la maille était une pièce de monnaie de très faible valeur)

N'avoir ni sou ni maille

Se rincer la dalle

Dévisser son billard

passer l'arme à gauche

Monter sur le billard

faire couic

Passer/rester sur le billard

avaler son acte/bulletin de naissance

rendre l'esprit

Bille en tête

aller ad patres

Toucher sa bille

Rire jaune

Entre chien et loup

Avoir une vie de chien

Avoir l'air d'un chien battu.

Au bas mot

Partir les pieds devant

Un coeur de lion (un homme brave)

À l'ongle on connaît le lion

Bouffer/manger du lion

À perpète-lès-oies – perpète (ou perpette - très loin)

Prendre perpète (une peine de prison à perpétuité)

Rouler sur l'or

Faire une mine de six pieds de long

Rouler sa bosse

Avoir la bosse des maths

Danser devant le buffet

La faire à l'envers

Faire d'une pierre deux coups

Décrocher la timbale

Vivre dans l'ombre de qqn

Jeter une ombre sur qqch

Mettre à l'ombre

Être dans l'ombre

Tout lui fait ombre (peur)

Jeter de l'ombre à qqn (vieilli - Rendre défiant, jaloux )

Faire (de l') ombre à qqn (obscurcir le mérite de qqn)

Il y a une ombre au tableau

il ne le quitte pas plus que son ombre.

Avoir peur de son ombre, avoir peur des moindres choses.

Courir après une ombre (Littré - se livrer à une espérance chimérique)

Ne plus être que l'ombre de ... soi-même/de l'amour/etc.

À l'ombre de (à l'abri de)

Sauter au delà de son ombre (vieilli - tenter l'impossible)

Aller plus vite que son ombre

Courir après une ombre / Courir après son ombre

(vouloir l'impossible, vouloir une chose irréalisable)

Vendre son ombre au diable

(Cf. L'étrange histoire de Peter Schlemihl ou l'homme qui a vendu son ombre, récit fantastique de Chamisso -1814)

Ça sent mauvais

Se faire du mauvais sang

Lire entre les lignes

S'embarquer sans biscuit

Prendre un billet de parterre

Tremper son biscuit

Prendre une biture

Être de la jaquette

Être blackboulé

Danser sur un volcan

Ne pas savoir sur quel pied danser

Rire jaune

Passer au bleu

À la tienne Étienne !

Faux comme un jeton

Un vrai jeton (vieilli, qqn à qui se fier)

Être blousé

Trié sur le volet

Jeter l'argent par les fenêtres

On n'est pas des bleus

Boire du petit lait

A tire-larigot

De quel bois je me chauffe ?

Recevoir comme un chien dans un jeu de quilles

Faire bombance

Décrocher la timbale

Trouver le joint

Comme une bombe

Joindre les deux bouts

Faire la bombe

Mettre la main à la pâte

Saisir la balle au bond

Plus fort que de jouer au bouchon

Avoir à la bonne

Être du même bord

Le baiser de Judas

Une bordée d'injures

Travailler comme un manche

Tirer une bordée

Le mariage de la carpe et du lapin

Proposer la botte

Rompre les lances

Être de la manchette

Finir en eau de boudin

Une autre paire de manches

Boire le bouillon

Le jour J

Donner le bouillon d'onze heures (Le onze ou l'onze)

Se laisser manger la laine sur le dos

Tomber dans le lacs(le piège)

Avoir les boules

Sur l'air des lampions

(en scandant quelques syllabes détachées sur une seule note. Exemple : On-na-ga-gné ! On-na-ga-gné !

Tirer à boulets rouges

Faire bouillir la marmite

Être à la bourre

Avoir une marotte

Être en pleine bourre

S'en mettre plein la lampe

Un bourreau des cœurs

Un bourreau ce travail

Arriver comme le Marquis de Couille-verte

Un médecin tant pis

(La Fontaine Le médecin Tant-pis allait voir un malade Que visitait aussi son confrère Tant-mieux)

Perdre la boussole

Les quatre mendiants

Perdre la boule

La boule à zéro

Être marron

Du miel en branches

Mélanger la chèvre et le chou

Branler la pique

Dieu merci !

Avoir le bras long

Laisser pisser le mérinos

Battre en brèche

Mettre sa main au feu

Être bredouille

Mettre au pied du mur

Battre la breloque

Breveter SGDG (sans garantie du gouvernement)

À la merci de qqn ou de qqc

À bride abattue

C'est midi (impossible, il n'y a pas moyen)

Tourner bride

chier des bulles

Passer les bornes

Laisser la bride sur le cou

Se cailler les meules

Ramener sa fraise

Bouffer des briques

Aller sur les brisés de qqn

Brochant sur le tout (par dessus le marcher)

Le miroir aux alouettes

Vous pouvez vous brosser

Brouiller les cartes

Broyer du noir

Payer en monnaie de singe

À brûle pourpoint

Faire buisson creux 

De but en blanc

Être en butte

Courir le cachet

Faire mouche

Ficher le camp

Arriver sur les chapeaux de roues

Dire pis que pendre Faire pis que pendre

Un jugement à l'emporte-pièce

Être à couteaux tirés

Mener une vie de bâton de chaise

Partir les pieds devant

Prendre les devants

Crier gare

Faire main basse sur qqc

Ne pas en foutre une rame

Faire sa sucrée

Courir le guilledou

Courir la gueuse

Courir la galipote

Faire le gros dos

Le dos au mur

Solide comme le Pont-Neuf

Solide comme un roc

Trouver chaussure à son pied

A en tomber raide

Être raide dingue

Être mordu

Un canard boiteux

Caner, faire la cane

Parler à la cantonade

S'habiller de pied en cap

Mettre en capilotade (démolir, mettre en pièces)

Prendre la mouche

Être capot

Une fine mouche

Prendre une capote

Jeter son bonnet au-dessus des moulins

Un rhume carabiné

Rester en carafe

Se tenir à carreau

Rester sur le carreau

Perdre la carte

Connaître le dessous des cartes

Tourner casaque

Avoir une case vide

Donner la chair de poule

Battre la chamade

Au petit bonheur la chance

Brûler la chandelle par les deux bouts

Le jeu n'en vaut pas la chandelle

Tenir la chandelle

Devoir une fière chandelle

Des économies de bouts de chandelle

Voir 36 chandelles (Trente-six)

Donner le change

Travailler du chapeau

Porter le chapeau

T'occupe pas du chapeau de la petite / de la gamine

Servir de chaperon

Aller au charbon

Être sur des charbons ardents

Décrocher la timbale

Saute Marquis !

Rompre le charme

Mettre la charrue avant les bœufs

Souffler comme un bœuf

Parée comme une châsse

Tirer au flanc

Tirer un coup

Tirer au cul

Donner sa langue qu chat

Les moutons de Panurge

C'est le chat (Non ce n'est pas moi. – C'est le chat !

Faire de la musique

(Émettre des protestations, des récriminations véhémentes)

C'est de la petite musique (une chose négligeable, méprisable)

Connaître la musique (être au courant d'une affaire)

Changer de musique (parler d'autre chose)

En avant la musique !

La musique intérieure, la musique de l'âme

Du château la pompe

Être un chaud lapin

Avoir du tintouin

Être un chaud de la pince

Chauffe Marcel !

Prendre/suivre le chemin des écoliers

Ne pas y aller par quatre chemins

Aller/suivre son petit bonhomme de chemin

Être en bon chemin/en bonne voie

Faire du chemin

Rebrousser chemin (Faire demi-tour)

Faire du chemin Gagner du terrain

Faire la moitié du chemin en parlant des relations entre hommes et femmes

Faire son chemin de croix

Prendre un chemin détourné/un chemin de traverse

Voleur de grand chemin

Faire bonne chère (cher, la chère, la chair, la chaire, la cheire)

Faire chère lie

Monter sur ses (grands) chevaux

Saisir l'occasion aux cheveux

Tiré par les cheveux

Mi-chèvre mi-chou

Un chien regarde bien un évêque

En chier une pendule

Se balancer le chinois

Faire chou blanc

Comme c'est chouette !

Faire ses choux gras

Clefs en mains

A tombeau ouvert

Faire la pige à qqn

Être un pigeon

River son clou à quelqu'un

Tomber à l'eau

Clouer le bec

Se dorer la pilule

En pays de cocagne

Le torchon brûle

Tomber dans les pommes

Porter un toast

Jouer à touche-pipi

Nager entre deux eaux

En pincer pour qqn

Savoir par cœur

Faire une touche

Être né coiffé

Un navet

Prendre son pinglot

Être né avec une cuillère d'argent dans la bouche

(être né dans une famille riche vient de l'anglais « born with a silver spoon in the mouth » 18e siècle.

Être en nage

Marqué au coin du bon sens 

Marqué au fer rouge

Au septième ciel

Coincer la bulle

La tournée des grands-ducs

Avoir le trac

Être collet monté

Aller à la selle

S'astiquer la colonne

Perdre la tramontane

(Perdre la tête et ne plus savoir de quel côté se diriger - la tramontane : l'Etoile polaire)

Se taper la colonne

Tranquille comme Baptiste

Avoir la trique

Tirer des plans sur la comète

Avoir une trichine dans le jambonneau (Être toqué)

Compte là-dessus et bois de l'eau

Se mettre sur son trente-et-un

Faire le con

Avoir du sex-appeal

Aller de concert

Naviguer de conserve

Un nec plus ultra

Être réduit à la portion congrue

Faire la navette

Le roi des cons

Faire le nègre

Sauter du coq à l'âne

Le coq gaulois

À cor et à cri

Les neiges d'antan

Un cordon bleu

Filer un mauvais coton

Un nom à coucher dehors

Être un mauvais coucheur

Être à la coule (être au courant, être informé)

Être au parfum

Annoncer la couleur

Le nerf de la guerre

Avaler des couleuvres

Battre sa coulpe

La soif de l'or

Avoir le truc

Donner le coup de collier

Avoir qqn à ses trousses

Avoir le coup de foudre

Faire un trou dans la nuit / Faire un trou à la lune (s'enfuir, disparaître)

Le coup du milieu

Noblesse oblige

Le coup de pied de l'âme

Faire du marché noir

Avoir un coup de pompe

Un œil au beurre noir

Être sous la coupe de qqn

Se fourrer le doigt dans l'œil

Travailler au noir

Battre à plate couture

Ça fait pas avancer le Schmilblick

Mettre le couvert

Une lutte sans merci

Tirer la couverture à soi

Gicler les œilllets

Tirer sa crampe

Saler une note, une note salée

Tirer un coup

Croquer le marmot

Une ignorance crasse

Cuire dans son jus

Crier haro sur le baudet

Faire la sainte Nitouche

Vivre aux crochets de qqn

Attendre la saint Glinglin

C'est la croix et la bannière

Porter sa croix

Faire/tirer une croix (sur une chose, une personne - La rayer de sa pensée)

Vider son sac

En deux coups de cuillère à pot

Tout le saint-frusquin

Aller au cul

Faire soixante-neuf

Être un trou du cul

Une figure de rhétorique

Cul par dessus tête

Avoir la tête en feu

Sabler le champagne

Sabrer le champagne

Aller à la curée

Avoir du bien au soleil

Virer sa cuti

De la roupie de sansonnet

Enfourcher son dada

Rater sa sortie

Valoir que dalle/dal

Boire en Suisse

Damer le pion

Une surprise-partie

Rouler carrosse

Faire danser qqn

Dormir comme un sabot

Dormir comme une souche

S'endormir sur le rôti

En connaître un rayon

En mettre un rayon

Foutre une danse

Être au bout du rouleau

Être un panier percé

Découvrir le pot aux roses

À tour de rôle

Un déjeuner à la fourchette

Savoir de quoi il retourne

Défrayer la chronique

Le roi n'est pas mon cousin

Après moi le déluge !

On vous en ratisse

(N'y comptez pas – Antiphrase de On vous en prépare))

Courir comme un dératé

Mettre au rancart

Filer un rencart (rancart, rencard, rancard)

Couper le sifflet

En deux temps trois mouvements

Mettre la table

Se mettre à table

Jeter son dévolu (sur)

Pas la queue d'une

L'avocat du diable

Se taper un rassis

Avoir le diable au corps

Se désopiler la rate

Être de la revue

Se fouler la rate

Tirer le diable par la queue

En connaître un rayon

Ni Dieu ni maître

Tomber en quenouille

Le dindon de la farce

Tenir la queue de la poêle

La dive bouteille (Cf. Rabelais)

La substantifique moelle (idem)

Se sucer la pomme

Donner dans la vue

Faire des pompiers

S'en donner à cœur joie

Avoir avalé un pépin (être enceinte)

Avoir bon dos

Avoir une pomme d'escalier (être chauve)

Être le dos au mur

Faire le pont

Être porté sur la question

Se coller une douce

Faire la popote

Se balancer le chinois

Faire le pont

La douche écossaise

Faire du potin

Douze balles dans la peau

Avoir la peau de qqn

Se mettre dans la peau de qqn

Dès potron-minet, dès potron-jaquet (de très grand matin)

Tenir la dragée haute

Fier comme un pou

Travailler pour le roi de Prusse

Être dans de beaux draps

jeter de la poudre aux yeux

Droit comme un i

Avoir le vent en poupe

Duc et pair

À l'eau de rose

Défendre son pré carré

Tourner en eau de boudin

Faire du marché noir

Il y a de l'eau dans le gaz

Il y a de l'eau de l'électricité dans l'air

Vous m'en direz des nouvelles

Échec et mat

Courir la prétentaine

Faire la courte échelle

Avoir la puce à l'oreille

Payer son écot

Avoir le cul bordé de nouilles

Élémentaire mon cher Watson

Trouver la quadrature du cercle

Élevé dans le sérail

L'heure de grâce / le quart d'heure de grâce

Élever un enfant dans du coton

Passer un mauvais quart d'heure

N'avoir pas une heure à soi

Tomber les quatre fers en l'air

Tomber des nues

Mettre à l'encan

Le quart d'heure de Rabelais

(le moment de payer l'addition dans un restaurant)

Un enfant de la balle

Il faudrait quatre hommes et un caporal

C'est toujours ça de pris

La semaine des quatre jeudis

Avoir de l'entregent

Descendre l'escalier quatre à quatre

S'envoyer en l'air

En quatrième vitesse

Grimper aux rideaux

À l'œil

Je m'en bats l'œil

Se mettre le doigt dans l'œil

Tirer une épine du pied

Occupe-toi de tes oignons

Monter en épingle

Prendre ombrage

Tirer son épingle du jeu

Opiner du bonnet

Être tiré à quatre épingles

Être en odeur de sainteté

La faire à l'oseille

Les jours ouvrables

Un homme de paille

Long comme un jour sans pain

Espace vital

Rouler un palot ou pâlot/ un patin / une pelle / une saucisse / une galoche / une escalope

Des espèces sonnantes et trébuchantes

La cheville ouvrière

L'esprit de corps

Une panne sèche

Tomber en panne

Faire une panne

Avoir l'esprit de l'escalier

Faire grise mine

Avoir des états d'âme

Couper la poire en deux

Retourner à ses chères études

Avoir la poisse

Avoir/mettre le pied à l'étrier

Se polluer le dard

Prendre son fade

Entre la poire et le fromage

Fausser compagnie

Mettre la main au panier

Monter au fauteuil

Essuyer les plâtres

Faire faux bond

Faire la pluie et le beau temps

Couper la poire en deux

L'éternel féminin

Reprendre du poil de la bête

Cherchez la femme !

Se mettre à poil

Faire la pluie et le beau temps

Tailler une plume

Faire long feu

Ne pas faire long feu

Je dirai même plus

Le feu sacré

Une planche de salut

La veuve Poignet

La poire d'angoisse (mauvais traitements, grands chagrins)

Être cousu de fil blanc

Faire du plat

Avoir un fil à la patte

De fil en aiguille

Amuser le parterre

Donner du fil à retordre

Faire une partouze

À la flan (mal fait)

C'est du flan (c'est du bidon)

Comme deux ronds de flan

Conter fleurette

Tomber dans le panneau

Faire une partie carrée

Passer la main

Se taper une pignole

Prendre son pied (vieilli, son fade, son mare, son taf)

La fleur des pois

La faute à pas de chance

Une vie de patachon

Se patiner

Avoir du foin dans ses bottes

Battre le pavé

Brûler le pavé

Être sur le pavé

Faire le trottoir

Hisser sur le pavois

Faire des folies de son corps

Être sur le haut du pavé

Être mis à pied

Faire un four

Ça paie

Ça ne paie pas de mine

Je t'en fous !

Je te fous mon billet

Être de la pédale

Envoyer faire foutre

Ce n'est pas du pipeau / de la frime

Foutre le camp

Patate de canapé

Être foutu

Faire de la perruque

Le coup du père François

Un pique-assiette

À la bonne franquette

Être piqué

Être piqué de la tarentule

Pas piqué des hannetons / pas piqué des vers

Avoir du pain sur la planche

Faire des fredaines

Au pied de la lettre

Ronger son frein

Faire du pied

Les dés sont pipés

Avoir la fringale

Valoir son pesant d'or

Changer son fusil d'épaule

Casser du sucre sur le dos de qqn

(http://www.expressio.fr/expressions/casser-du-sucre-sur-le-dos-de-quelqu-un.php)

Avaler sa langue

Débiter des fagots

Pleurer comme une madeleine

Vendre la mèche

Acheter la mèche (vieilli, garder le secret)

C'est la peste ou le choléra

Fuir qqn comme la peste

Il ne faut pas pousser mémé dans les orties

Arrête ton char

Bourrer le mou

Se bourrer le mou (s'illusionner)

À la vie, à la mort

Tomber de haut

Faire la nique

L'échapper belle

Chercher une aiguille dans une meule de foin

Vouloir péter plus haut que son cul

Péter dans la soie

Péter le feu

Avoir du sang sur les mains

Crier famine

Faire l'école buissonnière

Pleurer à chaudes larmes

Rire à froides larmes (vieilli, feindre de trouver amusant qqc de banal)

Pleurer toutes les larmes de son corps

C'est Byzance ! (C'est superbe ! C'est le grand luxe)

Cracher au bassinet

Perdre le nord

Ça ne casse pas des barres

Plier bagages

Cracher le morceau

Entre les deux mon cœur balance

Agir de sang-froid

Avoir le sang chaud

Gagner son paradis

Croiser les doigts

Briser le silence

Prendre la clef des champs

Péter les plombs

Brouiller les cartes

Retourner comme une crêpe

Faire le deuil de ses illusions

Marcher sur des œufs

Chercher noise

Vendre la peau de l'ours

Voler au secours de qqn

Faire de l'ombre à qqn

Croquer le marmot (attendre longtemps en se morfondant)

Une marie-couche-toi-là

Vous vous trompez d'adresse

Vous déraillez !

Mettre des bâtons dans les roues

Brouiller les pistes

Faire marcher qqn

Trouver l'âme sœur

Lâcher la proie pour l'ombre

Être en proie à un mal physique ou moral, un sentiment, une émotion...

Être en proie au délire, à la fièvre, à la maladie, au remords ...

Être en proie/pâture à qqn

Être la proie de qqc

Faire passer un chameau par le chas d'une aiguille

Prendre ses jambes à son cou

Prendre ses jambes à son cul (vulgaire, s’enfuir à faible vitesse)

Prendre une branlée

(Être, flotter) entre deux vins.

Couler comme de l'eau de source

Le cul entre deux chaises

Tirer au cul

C'est à se taper les fesses/le cul par terre ! Se tenir les côtes

Y a pas à tortiller (du cul et) des fesses.

N'y aller que d'une fesse (Agir mollement)

Être assis sur une fesse. Être dans une position inconfortable

Serrer les fesses; avoir les fesses qui jouent du tambour, des castagnettes, qui crient bravo (Avoir peur)

Avoir qqn ou qqc aux fesses

Envoyer qqn fesses par dessus tête (Renverser qqn)

Poser ses fesses

Botter/cirer/frotter les fesses de qqn

Mettre, avoir le feu au cul

Bouche en cul de poule

Suer comme un bœuf

Avoir un bœuf sur la langue.

Un succès bœuf

un culot bœuf

un effet bœuf

Gros, gras comme un cochon

Sale comme un cochon.

Un cochon n'y retrouverait pas ses petits.

S'en laver les mains

Temps de cochon

Tête de cochon

Caractère de cochon

Bête comme cochon

Saoul comme un cochon

copains comme cochons

S'entendre comme larrons en foire

Le cochon qui sommeille

Tour de cochon.

Nu comme la main

Être unis, se tenir comme les (deux) doigts de la main.

En boucher un coin

Cul par dessus tête

Mettre qqn sur le cul. Être sur le cul

Un coup d'épée dans l'eau.

Il y a de l'eau dans le gaz

Se geler le cul – Se les geler

Se jeter à l'eau

Battre l'eau (avec un bâton)

C'est de l'eau de vaisselle.

Être le bec dans l'eau

Être (heureux) comme un poisson dans l'eau

Nager entre deux eaux

Pêcher en eau trouble

Se noyer dans un verre d'eau.

Faire le zouave

Mettre, faire venir l'eau à la bouche

Se casser le cul pour faire qqc

Partir à la cloche de bois

se faire la malle

À gogo (Familier - En abondance, à discrétion, à foison)

Refiler la patate chaude

Rendre l'âme

Aller au diable vauvert

Une poule mouillée

Donner sa main à couper

Mettre sa main au feu

Avoir le feu aux fesses (Être pressé)

(En) sous main

Bouffer à tous les râteliers

Rebattre les oreilles de qqn

Les mains dans les poches (en signe d'insouciance).

Se frotter les mains - Je m'en frotte les mains.

S'en battre l'œil

Cela ne vaut pas un fétu/un fétu de paille (fam)

N'en avoir rien à cirer

Bonnet blanc et blanc bonnet

Macache/Macach/macache bono (argot)

(macache vient de l'arabe – rien du tout, rien à faire)

Chaud les marrons !

Avoir chaud aux fesses.

Être un poids mort

Se beurrer la tartine

Le poids de la douleur, de l'enfance, de la faute...

Ne pas faire le poids

Donner/enlever du poids à une hypothèse, à une accusation.

Lever le coude (boire beaucoup)

Faire/avoir deux poids deux mesures

Supporter/porter... le poids de qqc/le poids des échecs...

Crouler/fléchir/gémir ... sous le poids de qqc.

Flanquer un marron/une châtaigne/un gnon (un coup de poing)

Tirer les marrons du feu pour qqn

(Cf. La Fontaine Le Singe et le Chat – Entreprendre une action difficile pour quelqu'un)

Faire le singe (des grimaces, des pitreries)

Être le singe de qqn (plagier)

Payer en monnaie de singe (donner une fausse récompense)

S'en tamponner l'anus (argot) - S'en tamponner le coquillard (fam, argot)

(s'en moquer éperdument)

Battre le fer quand il est chaud (Agir au bon moment )

Faire des pieds et des mains

Battre (le sol avec) la semelle

Battre la dèche (Argot - Être dans la misère)

Passer la main dans le dos à ou de qqn (au fig.).

Prendre son courage à deux mains

Une main de fer dans/sous un gant de velours

Sous la main

Manger dans la main de qqn

De première main - De seconde main

Avoir le coeur sur la main

Avoir la main légère - Avoir la main lourde

Avoir une main de fer.

Tomber aux mains de qqn.

Aller, marcher la main dans la main

De la main gauche

Lever, porter la main sur qqn

Avoir la main leste

Avoir la main qui démange.

Haut la main.

Ne pas y aller de main morte

En venir aux mains.

Faire main basse sur qqc

Homme de main

Cousu main

Mettre la dernière main à qqc

Donner, prêter la main à qqn.

(Avoir les) mains libres ou liées

Forcer la main à qqn

Avoir la main verte

La bouche en cœur

Faire la fine bouche (se montrer dédaigneux, difficile)

Ôter à qqn le pain de la bouche

À bouche que veux-tu

Bouche cousue

N'avoir qu'un mot, qu'une chose à/dans la bouche.

Être fort en bouche

De bouche en bouche.

De bouche à oreille

Le téléphone arabe

À bouche que veux-tu

Jusqu'à plus soif

Avoir un poil dans la main (fam. Être paresseux)

Avoir la main heureuse ou malheureuse

Pour une paille en croix

Gober les mouches (attendre)

Tout gober

Gober une huître (Fam. Croire des propos facilement, sottement, sans examen)

Tambour battant

Raser les murs

Effeuiller la marguerite

Avoir les jetons

Ne pas se moucher du coude

Se fendre la pipe / la poire

Pas de quoi fouetter un chat

Dormir sur ses deux oreilles

Dormir les poings fermés

Faire feu de tout bois

Perdre haleine

Puer du bec

Boire un petit coup

C'est pas la mer à boire

Boire comme un trou

Jeter l'éponge

Voir Naples et mourir (dictionnaire des expressions françaises ...)

Marcher droit

Droit dans ses bottes

Aller à Tataouine

(Tataouine était un bagne militaire français situé près de la ville de Tataouine, au sud de la Tunisie)

Un blanc-bec

Du balai !

Une bête à Bon Dieu (La coccinelle)

Rase motte (Familier, Personne de très petite taille)

Un souffre-douleur

Un gagne-pain

Un pense-bête

La gent trotte-menue (Cf. La Fontaine)

Un attrape-nigaud

Une fille de joie

Mettre la main au collet de quelqu'un (Familier et vieilli, L'arrêter de force, se rendre maître de sa personne)

Se prendre au collet (se battre, se bagarrer)

Être collet monté

(Être raide, guindé, pédant - Être rigide sur les manières et les principes)

Être pète sec

Faire cul sec

Être comme cul et chemise (Populaire, être inséparables, bien s'entendre)Cul par-dessus

Avoir du cul (Populaire, avoir de la chance)

Tomber / en rester sur le cul (Populaire, être très étonné)

Parle à mon cul, ma tête est malade.

Cause toujours tu m'intéresses.

Couler un bronze (argot - vulgaire)

Tirer peine (Parler gaga - S'inquiéter)

Annexe:Glossaire du parler gaga — Wiktionnaire

L'avoir dans le cul (argot - vulgaire)

Chez ma tante / Le clou (Le mont-de-piété)

Un bâton merdeux (Argot)

Tomber dans les choux

Faire tourner en bourrique

Mordre la poussière

Manger les pissenlits par la racine

En dire / voir des vertes et des pas mûres

Des goûts et des couleurs, on ne dispute / discute pas

Mettre sur un piédestal / Tomber de son piédestal

Tomber / pleuvoir des hallebardes / des cordes

Coûter la peau des fesses / la peau du cul / la peau des couilles / les yeux de la tête

Vieille fesse - fesse de rat - face de fesse - peau de fesse (injures)

Un fesse-mathieu (Avare, grippe-sou, ladre)

Une histoire de fesses

En avoir plein les fesses (Être fatigué)

Il n'y a pas plus de (qqn ou qqc.) que de beurre aux fesses/que de beurre au cul

Quand les poules auront des dents

Mentir comme un arracheur de dents

Œil pour œil, dent pour dent.

Les chiens ne font pas des chats

Enfiler des perles

Au ras des pâquerettes

Jouer des coudes

Traîner une casserole

Aller sur la haquenée des cordeliers

Apporter des oranges (à quelqu'un)

Avaler des couleuvres

Tailler des croupières

Une cour des miracles

Se faire des cheveux (blancs) / du mouron / de la mousse

Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !

Céder au chant des sirènes

Casser la croûte / la graine

Pousser des cris d'orfraie

Tomber dans le troisième / trente-sixième dessous

La cour des grands

Se casser la nénette

Avoir des jambes de faucheur / faucheux

Se ranger des voitures

Au royaume / pays des aveugles, les borgnes sont rois

Raconter des salades

Chanter comme une seringue / une casserole

(Se) casser la margoulette

Manger / bouffer des briques (à la sauce cailloux)

Des économies de bouts de chandelle

Pauvre comme Job

Riche comme Crésus

Blanc comme neige

Lire d'autres comparaisons :

>> Comparaisons – léger comme... méchante comme... long comme... nu comme... sourd comme... solide comme... ronfler comme... sauter comme... battre comme... jurer comme... menteur comme... QUIZ 52

On trouve, sur la toile, quelques sites qui donnent

des expressions ayant la mythologie pour origine.

> Les expressions d'origine mythologique - fiche pédagogique

Se croire sorti de la cuisse de Jupiter

Un travail d’Hercule

Le supplice de Tantale

Se perdre dans un dédale

Ouvrir la boîte de Pandore

Être le sosie de quelqu’un

Cette femme est une harpie

Le fil d’Ariane

Toucher le pactole

Le talon d’Achille

Avoir une voix de Stentor

Être médusé

Tomber de Charybde en Scylla

Un travail de Titan

Être dans les bras de Morphée

> EXPRESSIONS FRANÇAISES - MYTHOLOGIE

La roue de la Fortune

Agir comme une furie

Une pomme de discorde

> Mythologie-vocabulaire - La Grèce antique

le complexe d'Œdipe

Le rocher de Sisyphe

Le tonneau des Danaïdes

Un colosse aux pieds d'argile

Le cheval de Troie

Sortir tout armé de la tête de quelqu'un

(Cf. Athéna / Minerve sortie de la tête de Zeus / Jupiter)

Les yeux d'Argus

Un travail de Titan

La corne d'abondance

Le lit de Procuste

Une personne narcissique (du nom Narcisse)

Taquiner la muse

La tunique de Nessus

Un travail de Pénélope

Une voix de sirène

 Pour en avoir plus sur les épithètes homériques

>> Épithètes homériques - Expressions ayant la mythologie pour origine (+QUIZ)

Partager cet article

Repost 0
Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Michel Jean 29/03/2017 14:24

Bonjour Mamiehiou, on en profite jusqu'à plus soif un grand merci . Bye . Mich.

mamiehiou.over-blog.com 29/03/2017 14:28

J'aime faire plaisir à mes lecteurs.
Merci pour votre mot gentil.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog