Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 06:10

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Quelques articles autour de l'enfant

que vous retrouverez

dans les diverses catégories

 

Poèmes   

Sonnet pour Victor nouveau-né

À Maxime nouveau-né : Trois et un font quatre 

Poème pour Agathe nouveau-née 

etc.

 

Une série d'articles intitulés : Je vais t'apprendre... pour les parents qui veulent discuter sur un sujet avec leur enfant. À partir de trois ou quatre ans ou plus

>>Je vais t'apprendre pourquoi on ne rencontre pas de dinosaures aujourd'hui, et comment on sait qu'ils ont existé.

>>Je vais t'apprendre pourquoi on ne doit pas se battre avec ses copains.

>>Je vais t'apprendre ce que c'est que nos sens : la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher.

>>Je vais t'apprendre ce que c'est qu'un nuage et comment il se forme. Que se passerait-il s'il n'y avait pas de nuages ?
Mon petit-fils Victor, lorsqu'il avait 4 ans, m'a inspiré cette série.

 

Contes

Conte pour les tout petits, "Pépé et le petit Pedro"

Conte pour les tout petits, "Criboule et Fernand" suivi du poème en prose de Charles Baudelaire, Le Joujou du Pauvre

Les habits neufs de l'empereur d'après Hans Christian Andersen (conte adapté pour enfants de 5 ans et +)

 

Quiz 

Petit quiz pour enfants à partir de quatre ou cinq ans - BD - dessins animés 

2 petits quiz pour enfants de trois ou quatre ans - culture générale

 

Divers : Enfants et Mamans 

Votre bébé risque de mourir si vous dormez avec lui !

Mots d'enfant – Les perles de Victor

Mots d'enfant – Les perles de Victor – Suite de la 1re partie

Aidez votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant

Femmes enceintes, voici quelques conseils sur les choses que j'ai apprises lors de mes grossesses, accouchements et allaitements et que j'aurais bien aimé qu'on me dise avant d'avoir tâtonné ! (Article rédigé par ma fille)

La sauge – Femmes enceintes, attention !

Savoir reconnaître et soigner l'ictère des bébés

Varicelle : un danger pour les femmes enceintes. Jeunes filles, faites-vous vacciner si vous ne l'avez jamais eue !

 

Exercices d'orthographe CM2

Commencer par la 1re partie

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2(1re partie)

suivi de la Correction 

En finir avec les fautes d'inattention – Petits exercices d'orthographe pour Anthony qui est en CM2 (2e partie)

suivi de la Correction 

 

Conseils pour l'éducation des très jeunes enfants

 Voir l'article à l'entrée : E > Education des très jeunes enfants

>> Page 1 - Trucs et astuces glanés ici et là (de A à J)

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les QUIZ

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog 

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 17:28

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Les habits neufs de l'empereur 

d'après Hans Christian Andersen (1805-1875)

Traduit par David Soldi

 

Voir le texte sur Wikisource La Bibliothèque libre  

> Les Habits neufs du Grand-Duc

 

J'ai adapté le texte pour des enfants de 4 ou 5 ans et plus.

Mamiehiou

 

LES HABITS NEUFS DE L'EMPEREUR

Il y avait autrefois un grand-duc qui aimait tant les habits neufs, qu’il dépensait tout son argent à sa toilette. Lorsqu’il passait ses soldats en revue, lorsqu’il allait au spectacle ou à la promenade, il n’avait d’autre but que de montrer ses habits neufs. À chaque heure de la journée, il changeait de vêtements.

La capitale était une ville bien gaie, grâce à la quantité d’étrangers qui passaient ; mais un jour il y vint aussi deux fripons, deux mauvais garçons qui dirent qu'ils étaient des tisserands capables de fabriquer la plus magnifique étoffe du monde. Non seulement les couleurs et le dessin étaient extraordinairement beaux, mais les vêtements confectionnés avec cette étoffe possédaient une qualité merveilleuse : ils devenaient invisibles pour les gens stupides, et ceux qui faisaient très mal leur travail.

« Il me faut absolument ces habits, dit l'empereur. Quand je les porterai, je saurai tout de suite qui est intelligent et qui est idiot. »

Puis il donna aux deux fripons une forte somme d'argent pour qu'ils commencent à tisser l'étoffe merveilleuse.

C'est ce qu'ils firent. Et ils commencèrent à faire semblant de tisser avec des bobines vides. Ils demandaient parfois de la soie précieuse et de l'or qu'ils mettaient aussitôt dans un sac pour les voler.

Tous les habitants de la ville étaient impatients de voir cette étoffe extraordinaire.

Comme l'empereur avait hâte de savoir comme était l'étoffe, il décida d'envoyer son vieux ministre qui lui dirait fidèlement ce qu'il en pensait.

Quand l'honnête vieux ministre arriva dans la salle où travaillaient les deux fripons, il ne vit pas l'étoffe. Le métier à tisser était vide.

« Mon Dieu, dit-il, il faut que je sois bien stupide pour ne pas voir l'étoffe merveilleuse. Je ne pourrai jamais avouer qu'elle est invisible pour moi. Que penseraient les gens ? »

— Eh bien ! qu’en dites-vous ? dit l’un des tisserands.

— C’est charmant, c’est tout à fait charmant ! répondit le ministre en mettant ses lunettes. Ce dessin et ces couleurs.... oui, je dirai à l'empereur qu'elle est très belle.

Et les faux tisserands lui donnèrent des explications sur l'étoffe.

Le vieux ministre alla dire à l'empereur que l'étoffe était admirable.

Toute la ville parla de cette étoffe extraordinaire.

L'empereur était impatient de pouvoir l'admirer et alla la voir, mais le métier était vide et il ne vit rien du tout.

« Qu’est-ce donc ? pensa l'empereur, je ne vois rien. C’est terrible. Est-ce que je ne serais qu’un imbécile, un niais ? Est-ce que je serais incapable de gouverner ? Jamais rien ne pouvait m’arriver de plus malheureux. »

Puis tout à coup il s’écria : « C’est magnifique !  » Et tous les gens de la Cour qui étaient venus avec lui s'écrièrent aussi : « C'est magnifique ! »

Les deux fripons reçurent des décorations pour leur travail.

Alors ils passèrent la nuit à faire semblant de coudre l'habit de l'empereur à la clarté de seize bougies.

Et le matin, l'habit était prêt.

L'empereur, suivi de ses aides de camp, alla l’examiner, et les filous, levant un bras en l’air comme s’ils tenaient quelque chose, dirent :

« Voici le pantalon, voici l’habit, voici le manteau. C’est léger comme de la toile d’araignée. »

L'empereur se déshabilla devant une grande glace pour revêtir son nouvel habit.

« Grand Dieu ! Comme cela vous va bien ! quelle coupe élégante ! s’écrièrent tous les courtisans. Quel dessin ! quelles couleurs ! quel précieux costume ! »

Les chambellans, qui devaient porter la queue de l'habit, firent semblant de ramasser quelque chose par terre ; puis ils élevèrent les mains comme s'ils la portaient.

Et tous s'en allèrent pour la procession devant la foule assemblée.

On entendait des cris d'admiration :

 « Quel superbe costume ! Comme la queue en est gracieuse ! Comme la coupe en est parfaite ! » Personne ne disait qu'on ne voyait rien.

« Mais il me semble qu’il n’a pas du tout d’habit, observa un petit enfant. L'empereur est tout nu !  »

Et bientôt on chuchota dans la foule en répétant les paroles de l’enfant.

« Il y a un petit enfant qui dit que l'empereur n’a pas d’habit du tout !

— Il n’a pas du tout d’habit ! » s’écria enfin tout le peuple.

L'empereur en fut très malheureux, car il lui semblait qu’ils avaient raison. Pourtant il décida de continuer.

« Quoi qu’il en soit, il faut que je reste jusqu’à la fin ! »

Puis, il se redressa plus fièrement encore, et les chambellans continuèrent à porter avec respect la queue qui n’existait pas.

 

Quand vous aurez fini de lire le conte à votre enfant, vous pourrez lui poser des questions.

Laisser l'enfant dire ce qu'il pense sans vouloir absolument le corriger.

 

Exemples :

As-tu aimé ce conte ?

Tu peux me dire ce qui t'a plu dans ce conte ?

Que peux-tu dire sur l'empereur ?

Était-il très intelligent ?

Pourquoi a-t-il accepté d'avoir l'habit merveilleux, à ton avis ?

Qu'est-ce que c'est que des fripons ?

Pourquoi font-ils croire à l'empereur qu'ils savent faire une étoffe invisible aux niais, aux idiots ?

Pourquoi la foule dit-elle que l'habit est magnifique ?

Que peux-tu dire sur l'attitude de l'empereur à la fin de l'histoire ? Comment se comporte-t-il ?

Pourquoi ne va-t-il pas se cacher de honte de se savoir tout nu d'après toi ?

 

 AUTOUR DE L'ENFANT

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes Autour de l'enfant
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 18:59

 

Entendu dans le Magazine de la santé sur France 5 le 18 juin 2013 :

Lorsqu'un bébé dort avec une personne, il court cinq fois plus de risques de mourir syndrome de la mort subite du nourrisson (MSN)

Les mamans, en général, savent que c'est dangereux, et pourtant elles sont nombreuses celles qui dorment avec leur enfant.

 

Ne vous endormez pas avec votre bébé !

Ne dormez pas avec votre bébé !

 

***

Depuis les années 1990 on sait qu'il faut coucher le bébé sur le dos. Il était d'usage de le coucher sur le ventre mais cette pratique a cessé. On a ainsi constaté que moitié moins d'enfants étaient victimes de la mort subite du nourrisson.

 

 

.

......................................................................................................

Sauvez des vies et sauvez la vôtre

ACCUEIL

..........................................................................................................

.

 

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:39

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Articles classés par catégories (tags)

Je vais t'apprendre 

Une série d'articles destinés aux enfants,

et à leurs parents qui veulent discuter avec eux.

À partir de trois ou quatre ans ou plus.

À retrouver dans  >> Autour de l'enfant

 

 Qu'est-ce qu'un nuage ?

Tu sais que nous vivons sur la terre et que la terre est une planète. Elle est recouverte de terre (les continents) et d'eau (les mers et les océans)

Au fil du temps, l'eau s'évapore partout où elle se trouve. Cela veut dire qu'elle se transforme en gaz dans l'air : c'est de la vapeur d'eau.

 

Quand tu penses à l'eau, tu penses à l'eau liquide. Mais tu sais aussi qu'elle peut avoir une forme solide, la glace (il y a sûrement des glaçons dans ton congélateur). Et elle se présente aussi parfois sous une forme gazeuse : tu as vu la vapeur d'eau qui se dégage de la casserole comme une fumée quand on fait bouillir l'eau.Tu as vu de la brume et du brouillard. Ce sont de minuscules (très petites) gouttelettes d'eau suspendues dans l'air.

L'eau est donc parfois un gaz, un liquide ou un solide, tout dépend de la température, et aussi de la pression de l'air.

 

Tu ne peux pas faire l'expérience de la pression de l'air mais il faut que tu saches que c'est le poids de l'air qui est différent selon l'altitude : l'air est plus léger en haut d'une haute montagne et plus lourd au niveau de la mer. Plus on monte, plus il est léger. On peut alourdir l'air dans certains cas, en le comprimant, comme dans une cocotte-minute par exemple.

 

Ainsi donc, l'eau qui se trouve sur la terre s'évapore.

Plus il fait chaud, plus il y a du vent, et plus elle s'évapore vite.

Et où va-t-elle ?

Elle monte dans le ciel sous forme de vapeur d'eau.

Il faut savoir que plus on monte dans le ciel et plus il fait froid, même quand il y a du soleil, même quand c'est l'été et qu'il fait très chaud sur terre, il fait froid très haut dans le ciel.

Quand la vapeur d'eau atteint une certaine altitude (une certaine hauteur dans le ciel), elle s'arrête de monter et se transforme en nuages. Il y a toutes sortes de nuages selon qu'ils sont plus ou moins gros, plus ou moins hauts et selon les formes qu'ils ont.

Le nom des nuages

-Les cumulus sont comme des tas formés par de grosses quantités de gouttelettes.

-Les stratus sont en forme de couches. Ils sont très bas et gris. Ils atteignent parfois le sol en brouillard ou en brume ou en un crachin qui est une pluie très fine.

-Les cirrus ont la forme de cheveux. Ils sont les plus hauts en altitude. Ils sont formés de cristaux de glace et ne donnent pas de pluie.

 

On donne aussi à ces trois sortes de nuages des noms plus compliqués qui les décrivent avec plus de détails.

Par exemple, les cumulonimbus sont les nuages les plus gros qui existent. Ils sont vraiment gigantesques et peuvent peser 1 million de tonnes. Ce sont des cumulus qui donnent de la pluie ou de la neige.

Nimbus ou nimbo- veut dire : qui donne de la pluie ou de la neige, comme les nimbostratus (les stratus qui donnent de la pluie ou de la neige)

 

Regarde les photos des nuages dans :

Images correspondant à nuages

et dans :

La classification des nuages

 

Les nuages peuvent donner de la pluie et de la neige, mais aussi de la grêle qui est formée de morceaux de glace, les grêlons, et qui peut faire des dégats quand elle tombe sur les voitures par exemple, elle peut les cabosser ; et quand de gros grêlons tombent sur la tête, cela peut faire très mal.

C'est parce qu'il y a des nuages qu'on a parfois des orages avec les grondements du tonnerre et les éclairs.

Parfois il se forme des tornades, très dangereuses dans certains pays. Les vents tournent très vite et peuvent emporter les voitures, les camions, parfois les maisons. Même en France, on peut avoir de mini-tornade très impressionnantes;

Images correspondant à tornade

 

Que se passerait-il s'il n'y avait pas de nuages ?

Tu peux essayer de répondre à cette question parce que je suis sûre que tu as beaucoup d'idées là-dessus.

Laissez l'enfant réfléchir et répondre.

.............................................................................

Réponses proposées :

Le jour, le ciel serait toujours bleu.

La nuit, on verrait mieux les étoiles parce que rien ne les cacherait.

Il ne pleuvrait ni ne neigerait jamais.

On n'aurait plus besoin de parapluies.

On ne pourrait plus faire de boules de neige et personne n'irait plus à la montagne pour faire du ski.

Plus aucune plante ne pousserait parce que les plantes ont besoin d'eau pour vivre.

S'il n'y avait plus de plantes, il n'y aurait plus d'animaux puisque les animaux se nourrissent de plantes.

S'il n'y avait plus de plantes ni d'animaux, on ne pourrait pas vivre, parce qu'on n'aurait plus rien à manger.

C'est la pluie qui apporte l'eau aux fleuves. Il n'y aurait plus de fleuves, plus de rivières, plus d'étangs ni de lacs.

Il n'y aurait plus d'eau qui coulerait du robinet.

On ne pourrait plus prendre de douches, ni de bains, on ne pourrait plus se laver ni boire.

La terre deviendrait un désert de sable et de rochers.

Il n'y aurait plus de vie.

Images correspondant à déserts

Non, ce ne serait pas drôle du tout. Et puis on ne pourrait plus voir "les nuages, les merveilleux nuages".

Certains nuages sont si beaux à regarder qu'ils sont comme des oeuvres d'art. Et quand on les voit éclairés à différents moments de la journée, le soir, le matin quand le soleil se couche ou qu'il se lève, les nuages prennent des couleurs magnifiques, fantastiques même. As-tu déjà admiré les nuages ? As-tu imaginé des choses ou des visages dans leurs formes extraordinaires ?

.............................................................................................................................

AUTOUR DE L'ENFANT (articles qui concernent les enfants et les jeunes mamans)

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Articles classés par catégories (tags)

 

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:31

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

>> Les perles de Victor - 1re partie

 

La maman de Victor a consigné avec amour quelques-unes des jolies trouvailles de son fils.

 

Victor 4 ans, tout juste (juin 2012)

Victor Maman, regarde cette mouche. Si on était chez Mamie Kiki, on la dégommerait avec la tapette !

 

Victor —Papa, tu vois ton nombril, c'est la cicatrice de ton cordon ombilical.

Son papa Et, à quoi il sert ce cordon ?

Victor —À relier les bébés aux papas. Non, c'est une blague, aux mamans !

 

La maman de Victor joue au bras de fer avec lui. Il gagne.

Victor —C'est mon poids qui m'a facilité la tâche !
 

Le lendemain d'une discussion avec son père sur l'autorité.

Victor —Papa, tu t'es bien entraîné comme on avait dit, tu m'as bien averti, et tu m'as pas grondé. Bravo !

 

Victor —Maman, bientôt je serai adolescent. C'est super d'être adolescent.

Sa maman —Ah bon, pourquoi ?

Victor —Parce qu'on peut goûter la bière.


Victor —Mamiehiou, t'as pas à t'inquiéter. Quand tu seras morte, je m'occuperai de ton blog.

Mamiehiou Oh, comme tu es gentil ! Merci mon chéri ! 


Les blogueurs meurent,

  les blogueuses aussi...

 

 

Victor 4 ans 2 mois (août 2012)

Sa maman —Sais-tu pourquoi le film s'appelle "Les Visiteurs'' ?

Victor —Parce que les chevaliers visitent une autre époque.

Sa maman —Pourquoi tu comprends tout ?

Victor Parce que je réfléchis dans ma tête et j'ai le pouvoir de savoir.

 

Victor manipule ses jouets. Il fait dévorer un chevalier par un dinosaure et s'exclame :

Victor   Maman regarde ! C'est un anachronisme, ça, hein ?

 

Victor —Tu sais quoi ? J'aimerais bien être dans ton cerveau.

Sa maman —Pourquoi ?

Victor —Pour découvrir tout ce qu'il y a dedans. Et après, j'apparaîtrais dans ma vraie vie !

 

Sa maman —Pourquoi on ne peut pas aller en Australie en train ?

Victor —Parce qu'il n'y a pas de tunnel sous cette Manche.

 

Victor et sa maman jouent aux Dames.

Sa maman —Attention, je vais te manger cinq pions d'un coup.

Victor —Tu peux pas. Tu vas t'étouffer !

 

 

Victor 4 ans 4 mois (octobre 2012)

Victor Maman, est-ce que tu sais ce que c'est : jaune, rouge, jaune, rouge, jaune ?

Sa maman Non.

Victor C'est un algorithme

 

Sa maman —Victor, est-ce que ta vie te convient ?

Victor —Oui

Sa maman —Pourquoi ?

Victor —Parce que j'ai une maman et un papa.

Sa maman —Et est-ce qu'il te manque quelque chose ?

Victor —Oui, une tante.

  Ses parents sont des enfants uniques.

           

Sa maman —Qu'est-ce qui te rend heureux ?

Victor —Mes jouets.

Sa maman —Il y a autre chose qui te rende heureux ?

Victor —Oui, l'amour.

 

Victor —Maman, est-ce qu'on vit la réalité, là ?

Sa maman —Comment ça ?

Victor —Eh bien, est-ce que ce qu'on vit, c'est pas juste un rêve qu'on fait ?

 

Edgar Poe n'a-t-il pas écrit :

"Is all that we see or seem is but a dream within a dream ?"

Poème : A dream within a dream

"Tout ce que nous voyons, tout ce que nous croyons,

n'est-il qu'un rêve dans un rêve ?

et

Jorge Luis Borges :

"Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel,

et non plus s'il existe une différence entre rêver et vivre."

 

Maman demande à Victor de lui raconter sa journée à la ferme avec l'école.

Victor —J'ai tout oublié, je peux pas te raconter.

Sa maman —C'est pas possible !

Victor —Comment tu peux savoir. T'es quand même pas dans mon cerveau !

 

Sa maman —Victor, où aimerais-tu aller quand tu seras plus grand ?

Victor —À LA GONIE ! Non, j'rigole !


à l'agonie

 

 

Victor 4 ans 7 mois (Janvier 2013)

Victor joue et fait tout un cinéma avec ses jouets. Les chevaliers, les dragons et les dinosaures s'entretuent.

Victor —Maman, maman, viens chercher Maxime. Je crois que le spectacle est interdit aux moins de six mois !


Maxime est son petit frère.

 

3 mai 2013, bientôt 5 ans

 

Cartésien, mon petit-fils a dit : "J'ai rêvé que j''existais pas, mais je l'ai pas cru, tu sais, si je rêve, c'est que j'existe."

 

"Je peux dire des secrets à Maxime (10 mois). Il ne peut pas les répéter ; et quand il sera plus grand, il les aura oubliés."

 

 >>> Les perles de Victor - 1re partie

 >>> Aidez votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant

  ♥. ♥.

AUTOUR DE L'ENFANT

ACCUEIL

..................................................................................

 

 

 

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 10:10

  ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Je vais t'apprendre

Une série d'articles destinés aux enfants,

et à leurs parents qui veulent discuter avec eux.

À partir de trois ou quatre ans ou plus.

À retrouver dans  >> Autour de l'enfant

 

La découverte des sens

 

Donnez à l'enfant un fruit, par exemple une pomme, une pêche ou une orange.

 

questions

suggestions

Pourrais-tu me décrire ce fruit, me dire comment il est ?

Laissez parler l'enfant. S'il est bavard, il pourra dire plusieurs choses.

Pour aider à la réflexion :

Quelle est sa forme ?

Quelle est sa couleur ?

Il est rond. Il est vert ou jaune ou il a plusieurs couleurs, etc.

Si tu fermes les yeux, est-ce que tu peux savoir s'il est rond ?

Demandez-lui de fermer les yeux.

Prenez-lui les mains et faites-lui palper le fruit. Il dira qu'il devine qu'il est rond, sans le voir, en le touchant.

Il peut donner d'autres précisions, la peau est lisse, douce, pas très lisse, velouté, tout dépend du fruit.

Si tu fermes encore les yeux, peux-tu voir sa couleur ?

Non.

Ferme encore les yeux. Peux-tu deviner le fruit que tu touches maintenant ?

Vous lui faites palper une banane (par exemple) qu'il n'a pas vue.

Comment as-tu fait pour deviner que c'était une banane alors que tu ne l'as pas vue ?

À sa forme. Le fruit est long.

Parce que je sais ce que c'est qu'une banane, comment elle est faite.

Mets un fruit près de ton nez. Qu'est-ce que tu peux dire sur ce fruit ?

Il sent bon, il a une odeur, il est parfumé.

Ferme les yeux, tu vas deviner quel fruit je vais te faire sentir.

Vous pouvez lui mettre successivement sous le nez, sans qu'il les voie, plusieurs fruits à sentir et lui demander de deviner le fruit qu'il sent.

Dis-moi de quel fruit tu manges maintenant.

Sans lui faire voir le morceau du fruit que vous lui mettez dans la bouche (il a toujours les yeux fermés) il doit deviner de quel fruit il mange.

 

Tu as pu reconnaître ces fruits parce que tu les a vus, grâce à un sens : la vue.

Tu as pu aussi les reconnaître parce que tu les as touchés, grâce à un sens, le toucher.

Tu as pu aussi les reconnaître parce que tu les as sentis, grâce à un sens, l'odorat.

Tu as pu aussi les reconnaître parce que tu les as goûtés, grâce à un sens, le goût.

Peux-tu reconnaître le fruit que tu ne vois pas, que tu ne touches pas, que tu ne sens pas, que tu ne goûtes pas ?

Vous prenez un fruit que votre enfant n'a pas vu et vous le cachez derrière votre dos.

>> Non !

 

Donc tu sais maintenant que tu connais les objets, que tu sais ce qui existe, grâce à tes sens.

******

******

Nous allons maintenant faire une expérience avec les sons. Écoute très attentivement les bruits de la rue et tu me dis ce que tu entends.

Vous pouvez ouvrir la fenêtre ou pas nécessairement si l'on perçoit assez de bruits qu'il connaît. On peut ne pas regarder par la fenêtre. Si vous n'avez pas de fenêtre sur la rue, vous pouvez écouter les bruits de la maison. Vous pouvez lui demander de fermer les yeux et vous vaquez à des occupations qui font des bruits qu'il reconnaît. Ouvrir une porte, tourner le robinet, prendre une casserole, ouvrir une bouteille et verser de l'eau dans un verre, tirer la chasse d'eau, etc. Si les voisins font du bruit, il pourra reconnaître des pas, des chaises que l'on traîne, une télé allumée, un chien qui aboie... et dans le jardin le pépiement des oiseaux, le vent dans les arbres, une tondeuse à gazon...
L'enfant énumère les bruits.

On peut aussi faire l'exercice les yeux fermés.

Tu vas fermer les yeux et tu essaies de reconnaître certains bruits.

L'enfant énumère les bruits.

Tu as reconnu ces bruits parce que tu les as entendus, grâce à un sens : l'ouïe.

******

******

À la fin de l'exercice, nous récapitulons.

Nous avons cinq sens : la vue, le toucher, l'odorat, le goût et l'ouïe. C'est grâce à eux que nous pouvons connaître et reconnaître les choses.

 

Dans les phrases suivantes vous lui demandez de répéter les mots en rouge.

Nous voyons avec les yeux grâce à la vue. (répète, la vue)

Nous sentons avec le nez grâce à l'odorat. (répète, l'odorat)

Nous savons le goût des choses avec notre langue grâce au goût. (répète, le goût)

Nous sentons avec nos mains ou avec d'autre parties de notre corps grâce au toucher. (répète, le toucher)

Nous entendons avec nos oreilles grâce à l'ouïe.(répète, l'ouïe)

Imagine qu'une personne n'ait aucun de ces sens , ni la vue, ni le toucher, ni l'odorat, ni le goût, ni l'ouïe.

Comment pourrait-elle connaître les choses qui l'entourent, comment pourrait-elle connaître le monde ?

Cette personne ne pourrrait pas connaître les choses. Elle ne saurait rien du monde.

Dis-moi : comment appelle-t-on les personnes qui ne voient pas, qui n'ont pas le sens de la vue ?

Des aveugles.

Ils souffrent de cécité.

Et celles qui n'entendent pas, qui n'ont pas l'ouïe ?

Des sourds

Il souffrent d'anacousie.

 

Pour répondre aux questions des enfants qui en demandent toujours plus :

Les personnes qui n'ont pas le goût souffrent d'agueusie.

Celles qui ne sentent plus rien, qui ont perdu l'odorat, souffrent d'anosmie.

Celles qui ont perdu le sens du toucher souffrent d'anesthésie.

Eh oui, il y a des personnes qui ne sentent pas quand on les touche, quand on les caresse, quand on les embrassent, ni quand elles se font mal.

 

 

Si vous voulez en savoir plus sur le sens du toucher, lisez l'article très intéressant sur papidoc :

S'accommoder d'une deficience du toucher

 

>> Autour de l'enfant

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 18:48

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Je vais t'apprendre

Une série d'articles destinés aux enfants,

et à leurs parents qui veulent discuter avec eux.

À partir de trois ou quatre ans ou plus.

À retrouver dans  >> Autour de l'enfant

 

 

 "Pourquoi est-ce qu'il y a des gens qui se battent ?" demande l'autre jour mon petit-fils Victor (4 ans). "Pourquoi est-ce qu'il y a des méchants ?"

 

 

 

Il faut bien lui donner une réponse, bien qu'à quatre ans il soit difficile de soulever la question du bien et du mal, celle de l'inné et de l'acquis, celle aussi du normal et du pathologique.

Et pourtant ce sont là des questions fondamentales que certains parents omettent de se poser.

Pourquoi ne pas aborder ces questions avec un enfant trop jeune ?

 

♦ Il serait malvenu qu'un enfant se fasse une opinion caricaturale et qu'il pense que telle personne est bonne et telle personne est mauvaise. Personne n'est jamais ni bon ni mauvais à 100%. Pour ce qui est de l'inné et de l'acquis, personne n'est jamais déterminé irrémédiablement par l'inné, on peut toujours changer au cours de sa vie. Quant au normal et au pathologique, on peut se demander où est la frontière, bien que certains enfants très perturbés aient besoin de l'aide d'un pédopsychiatre.

 

Il me semble que Victor, en vrai petit philosophe, fait un grand pas dans la réflexion en se posant ces questions. Il faut dire que, lorsqu'on l'observe avec ses copains, il n'est pas de ceux qui agressent. Mais il se fait parfois agresser, ce qui ne signifie pas que les autres ne le supportent pas : il a de très bons copains qu'il aime et qui l'aiment bien. Mais dans leurs jeux, il se fait parfois bousculer ou s'entend dire des choses désagréables. Comme il est sensible, il en souffre et il en parle souvent pendant plusieurs jours.

 

Je ne peux pas lui dire que ses camarades sont méchants. Je ne peux pas lui dire qu'ils sont mal élevés, que leurs parents n'ont pas su dès leur plus jeune âge leur apprendre à se comporter selon les règles du bien vivre en société. Je ne peux pas lui dire qu'ils vivent dans des milieux défavorisés et qu'ils n'ont sous les yeux que des exemples de violence. D'ailleurs la violence se trouve dans tous les milieux. Je ne peux pas lui dire que certaines familles ont de gros problèmes et que c'est pour ça que leur enfant est agressif. Je ne peux pas non plus lui dire de rester silencieux et calme quand il souffre du mal qu'on lui fait. Ni lui dire qu'il faut accepter les autres tels ils sont et qu'on ne peut rien faire.

 

 

Alors que puis-je lui dire ?

>> Tous les hommes, toutes les femmes et tous les enfants ont en eux une certaine agressivité, cela fait partie de leur nature. On est agressif quand on se met en colère, quand on ne supporte pas ce que disent les autres, quand on a envie de jeter un objet par terre, quand on ne veut pas obéir et qu'on a une grande envie de désobéir, quand on crie si l'on n'a pas ce qu'on veut et tout de suite, quand on a envie de dire des méchancetés, quand on bouscule ou qu'on frappe quelqu'un.

Demandez à votre enfant quelques exemples de situations où il a été agressif, et rappelez-lui quelques-unes des circonstances où vous avez été vous-même agressif. Car il faut aussi se connaître soi-même. On ne peut pas demander à un enfant de ne pas exprimer sa violence alors qu'on est soi-même violent et qu'on crie à tous propos.

 

>> Il y a des enfants qui expriment leurs sentiments avec des mots, et d'autres, quand ils ne sont pas contents, s'expriment avec des gestes violents, parce qu'ils n'ont pas les mots. Pour eux, il est plus facile de donner un coup, que de parler et d'expliquer ce qui ne va pas. Cela vient peut-être de ce que les parents ne parlent pas assez avec eux, qu'ils ne leur expliquent pas assez, ou qu'ils se mettent eux-mêmes trop vite en colère quand quelque chose ne va pas avec leurs enfants.

 

>> Imaginons qu'on se promène dans la rue et qu'on rencontre des gens qui se battent. Que penserais-tu ?

Laissez répondre l'enfant.

Suggestions : Il faut savoir que la police les emmènerait au commissariat, et ils paieraient une amende. Ils pourraient même aller en prison. On n'a pas le droit de se battre. C'est interdit.

 

>> L'éducation que les parents donnent aux enfants va faire d'eux des hommes et des femmes. Et pour bien vivre ensemble, il faut savoir être poli, et aussi garder son calme même quand c'est difficile.

Est-ce que tu dis : "Bonjour, merci, pardon, excuse(z)-moi" ?

Donne-moi des exemples où tu dis ces paroles de politesse.

Laissez répondre l'enfant.

Suggestions : Quand je rencontre une personne de ma famille, ou des voisins, quand j'entre dans un magasin, quand je vais voir le docteur, quand je téléphone à quelqu'un...

À ton avis, à quoi cela sert-il d'être poli ?
Laissez répondre l'enfant.

La politesse fait que les gens montrent qu'ils veulent avoir de bonnes relations avec les autres, qu'ils veulent bien s'entendre avec les autres, qu'ils savent vivre avec les autres, qu'ils connaissent les règles du bien vivre en société.

Quand un enfant dit bonjour ou merci avec le sourire, tout le monde est ravi. Cela se remarque parce que beaucoup d'enfants n'ont pas appris à dire ni bonjour, ni merci. Quand tu dis bonjour, c'est comme un cadeau que tu fais aux autres. Tu leur souhaites une bonne journée. C'est très gentil.

 

>> Tu peux dire au copain qui n'a pas été gentil avec toi :

Pourquoi tu n'es pas gentil avec moi ?

Je souffre que tu m'aies donné un coup. Tu m'as donné un coup, j'ai mal.

Employer le JE incite l'autre à se mettre à sa place, à faire preuve d'empathie.

 

>> Tu sais, lorsque tu connaîtras mieux l'histoire des hommes, tu verras beaucoup d'exemples où ils se battent.

Peux-tu me donner des exemples ?

Laissez répondre l'enfant.

 

Et si vous avez une religion, vous pouvez lui dire que Dieu n'aime pas qu'on fasse du mal aux autres.

 

Voir l'article : Prévenir la violence des enfants| Psychologies.com

"Psychologues et enseignants sont unanimes : les comportements violents sont des symptômes, qui doivent être entendus tôt et pris en charge rapidement. Comment différencier le normal du pathologique ? Quels comportements doivent alerter les parents ? Et surtout, quand et de quelle façon intervenir en amont ?"

 

Voir aussi : L'enfantagressif

Pourquoi un enfant est-il agressif ?

"Avant l’âge de 3 ans, c’est souvent une impulsion qui est à l’origine de l’agressivité et non le désir de blesser quelqu’un. Le trottineur a tendance à se battre pour prendre possession d’objets. Il sait simplement qu’il veut une chose et qu’il la veut maintenant !"

 

  >> Autour de l'enfant

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 08:18

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

 

Je vais t'apprendre

Une série d'articles destinés aux enfants,

et à leurs parents qui veulent discuter avec eux.

À partir de trois ou quatre ans ou plus.

À retrouver dans  >> Autour de l'enfant

 

Les enfants, en général, adorent les dinosaures. Cette page concerne ceux qui ont déjà une certaine connaissance de ces animaux. On commencera par leur demander ce qu'ils en savent.

 

Si l'enfant est trop petit pour être longtemps attentif, on pourra ne faire que la moitié de l'exercice et on lui montrera quelques images de dinosaures sur la toile.

Un tel exercice ne doit jamais lasser l'enfant. Il doit y prendre du plaisir.

 

 

 

Questions

Suggestions de réponses

Toujours laisser parler librement l'enfant avant de lui donner une réponse. Il sait beaucoup plus de choses qu'on ne croit. Lui donner le temps de réfléchir et ne pas parler à sa place.

Où as-tu déjà vu des dinosaures ?

S'il hésite, pour l'aider : Dans des livres ? À la télé ? Dans des bandes dessinées ? Sur des photos ? En petits jouets qui les représentent ?

Peux-tu me décrire un dinosaure ?

(Dis-moi comment il est fait.)

...

Ne pas l'interrompre, lui demander des noms de dinosaures s'il en connaît.

A la fin de cet exercice, ou un autre jour, on pourra lui montrer des images des plus connus (sur Wikipédia) diplodocus, plésiosaure, brontosaure, le stégosaure et ses plaques osseuses, le tyrannosaure, le tricératops, le vélociraptor, l'edmontonia.

Est-ce un gros ou un petit animal à ton avis ?

Il y a des dinosaures très gros, certains sont gros comme dix éléphants, et il y en a de tout petits, comme des poulets, des pigeons.

Le sauroposeidon mesurait 18 mètres et sa taille pouvait atteindre une fenêtre au 6e étage.

Un dinosaure encore plus grand, le Amphicoelias fragillimus, pouvait mesurait 58 mètres de long et pesait 120 tonnes.

Pour comparer, on montrera à l'enfant, si possible, un immeuble de six étages, une distance d'environ 58 mètres : "D'ici à......"

On n'hésitera pas à dire le nom des dinosaures. Les enfants aiment les mots extraordinaires, on ne lui demande pas de les retenir ! - On n'hésite pas à employer des mots qu'il ne connaît pas comme mètres, tonnes, etc. Toutes ces notions difficiles s'organiseront petit à petit dans sa tête, au fil des mois et des années

Est-ce qu'on peut en voir dans des zoos ?

Est-ce que tu pourrais en rencontrer dans les rues ?

Sais-tu pourquoi ?

Non, on ne peut pas en voir dans les zoos ni dans les rues, ni même dans les forêts, parce qu'ils ont disparu, il y a très très longtemps, il y a 65 millions d'années. L'homme n'existait pas encore sur la terre.

Les hommes n'ont jamais rencontré de dinosaures.

Sais-tu comment ils ont disparu ?

En donnant les explications, on peut faire de grands gestes qui donneront une idée de ce qu'est une explosion, etc. L'enfant doit se créer des images, des représentations pour imaginer les choses

Une grosse météorite est tombée sur la terre, dans le pays qui s'appelle le Mexique. Il y a eu une explosion gigantesque, énorme, et beaucoup de terre, de poussières et de rochers ont été projetés en l'air, jusqu'au ciel. On ne pouvait plus voir le soleil. Il y a eu une très très longue nuit.

Comme les plantes ont besoin de la lumière du soleil pour vivre, presque toutes les plantes, les prés, les forêts ont disparu. Les dinosaures n'avaient plus rien à manger et ils sont morts. Seulement quelques dinosaures ont survécu (ne sont pas morts) les plus petits. Les oiseaux que l'on voit aujourd'hui sont les descendants des dinosaures les lointains petits-enfants des dinosaures.

Vous aurez eu soin de vous procurer une carte du monde, un planisphère ou un globe terrestre et vous lui montrerez où est le Mexique après lui avoir montré où est son pays, la France.

Vous pouvez vous procurer un (assez grand) planisphère et l'épingler sur un mur, celui de la cuisine par exemple ou celui de sa chambre, à sa hauteur, pour qu'il soit toujours à disposition quand vous parlez d'un pays. Il comprendra vite à quoi sert cette carte et s'habituera petit à petit à quelques notions de géographie.

Puisqu'ils ont disparu, comment sait-on qu'ils ont existé ?

On peut retrouver ce qu'on appelle des fossiles. Les fossiles sont dans la terre, ce sont les restes d'animaux ou de plantes qui ont existé il y a longtemps. On reconnaît les os des dinosaures, les crânes, les vertèbres, les os des pattes, les dents, etc. montrer sur le corps de l'enfant où est son crâne, où sont les vertèbres, etc.

On peut reconstituer le squelette comme un puzzle et on imagine l'animal tel qu'il était quand il était vivant. Les paléontologues recherchent les fossiles et les étudient.

Voir les images dans : Paléontologie - Wikipédia 

Fossile - Wikipédia

Images correspondant à fossiles

On pourra regarder sur internet des images de dinosaures. Dans l'article de Wikipédia par exemple, on lui fera voir les images correspondant à la chute de la météorite sur la terre, la photo d'un fossile, etc. 

Dinosaure - Wikipédia    

Voir aussi : Dinosaure- Vikidia, l'encyclopédie des 8-13 ans

.......................................................

Vous trouverez des vidéos, des extraits de films sur You Tube mais les images sont trop violentes pour les tout petits.

Voir la récapitulation dans l'article : Autour de l'enfant

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 08:44

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

Note de mamiehiou 

Cet article a été écrit par ma fille qui se désolait d'entendre que beaucoup de futures mères ignoraient le B A BA de la grossesse et de l'accouchement.

Il lui démangeait de faire part des connaissances qu'elle avait acquises par expérience. Ses amies, ses copines, qui ont des enfants, ont été étonnées de découvrir, grâce à elle, tout ce qu'elles ne savaient pas.

Ma fille n'est pas médecin, ni sage-femme, c'est une jeune mère qui veut bien faire... comme toutes les autres.

 

Avant la grossesse

♦ Prendre de l'acide folique : si possible 3 mois avant la conception et pendant les 3 premiers mois de grossesse. Cela est sans effet secondaire et évite les spina bifida ou "hydrocéphalies", des maladies très graves.

Savoir si l'on a eu la varicelle et si l'on est immunisée car le risque pour le foetus est grave voire mortel si on la contracte pendant la grossesse. Demander conseil à votre médecin. Un vaccin existe : on ne vaccine pas s'il y a un doute sur la grossesse.

Même chose pour la rubéole. Les jeunes filles devraient se faire vacciner.

 

Aliments à éviter lorsqu'on est enceinte

Proscrire l'alcool, même une coupe de champagne !

Éviter le café, le thé, les boissons énergisantes : ils augmentent les risques de fausses-couches et ont des effets sur le rythme cardiaque des foetus.

Le tabac empêche le cerveau du bébé de se développer correctement, augmente le risque de petit poids, etc. Si vous êtes enceinte et que vous n'arriviez pas à vous arrêter de fumer, parlez-en à votre médecin.

Proscrire complètement les huiles essentielles sous toutes leurs formes : à ingérer (ex. bonbons, médicaments, compléments alimentaires, etc.), à se mettre sur la peau (savons liquides, crèmes de massage, etc.) ou à inhaler dans l'air (bougies, décoctions, sprays, etc.). Lisez les étiquettes !

Éviter certaines plantes comme la sauge qui provoque des contractions de l'utérus et augmente le risque de fausses couches ; éviter de boire les mêmes tisanes régulièrement car beaucoup de plantes sont nocives à haute dose.

Il ne faut pas manger les viandes pas très cuites, fumées ou crues, les poissons fumés ou crus (sushi) ; le porc et le mouton sont les viandes avec le plus de risques bactériologiques, sans oublier les vers qui les habitent et qui ne meurent que portés à une haute température.

L'aspartame et autres édulcorants de synthèse sont jugés très nocifs pour le foetus.

L'ibuprophène (spédiphène, spifen, advil, entarène, etc.) est formellement interdit : il provoque des fausses couches et des malformations graves des bébés.

 

Comportements à adopter lorsque qu'on est enceinte 

Ne pas fumer ni se droguer. Le bébé est une personne. Donnez-lui tous les atouts pour sa vie future. Pensez à lui plutôt qu'à vous.

Laver les fruits et les légumes à l'eau vinaigrée, surtout quand on n'est pas immunisée contre la toxoplasmose (les conséquences de cette maladie sur un foetus peuvent être très graves)

Nettoyer son frigo très régulièrement afin d'optimiser la conservation des aliments et de limiter les risques bactériologiques.

Manger équilibré et notamment des aliments susceptibles d'être allergènes pour éviter les allergies chez l'enfant (arachides, fruits exotiques, etc.) — à noter que les recommandations d'il y a quelques années étaient de proscrire ces aliments pendant la grossesse, elles ont changé à la suite de statistiques.

Pour minimiser les vergetures sur le ventre, les hanches et la poitrine, on peut se masser avec de l'huile d'amande douce tous les jours.

Pour le mal de dos il existe des ceintures spéciales, remboursées partiellement par certaines mutuelles – difficiles à porter l'été, mais sous des vêtements couvrants c'est possible. On peut aussi aller à des préparations à la naissance "yoga" ou se faire masser chez un bon kiné.

Faire des analyses régulières pour savoir si l'on est immunisé contre la rubéole et la toxoplasmose.

Se méfier de la pré-éclampsie, une maladie dangereuse, parfois mortelle si elle n'est pas traitée à temps, pour le bébé mais aussi pour la mère. Elle peut provoquer une septicémie. Elle apparaît plutôt dans le 3e trimestre (mais parfois avant). Les premiers signes peuvent être une hausse de tension, une prise de poids brutale, des maux de tête, une douleur aiguë au ventre, etc. Dans le doute n'attendez pas, consultez.

À savoir : une femme est plus fertile juste après l'arrêt de la pilule et parfois même après un accouchement, même si elle allaite ; c'est une idée reçue de croire qu'une femme qui allaite ne peut pas tomber enceinte. Tout dépend de la production d'hormones.

 

Quelques conseils pour un accouchement sans péridurale 

Je pense qu'il est préférable de suivre une préparation classique, chez une sage-femme par exemple. Cela permet de s'approprier théorie et pratique. Dans un petit groupe ou en cours particulier, c'est plus facile de poser les questions qui vous titillent. Ces séances vous apprennent les méthodes de respiration et de relaxation, vous apportent des conseils et vous expliquent les mécanismes de l'accouchement : comprendre c'est mieux maîtriser.

À noter que la plupart des femmes demandent une péridurale.

Le papa joue un rôle dans ce choix, mais c'est à vous de décider, ne vous laissez pas influencer !

 

Quelques conseils lors du séjour à la maternité

Prenez de l'Arnica Montana en homéopathie (voie orale) juste après l'accouchement (ATTENTION, il est primordial d'attendre la délivrance – sortie du placenta – avant la prise de ce médicament) et dans les jours qui suivent pour soulager la douleur et diminuer plus rapidement l'hématome.

Après l'accouchement, pour ne pas avoir peur d'aller à la selle (après une épisiotomie par exemple), demandez un suppositoire glycériné, et surtout, pendant tout votre séjour, prenez à chaque repas du gel à avaler qui "huile" le contenu de votre intestin. Vous pouvez le demander aux sages-femmes de l'hôpital. Si vous avez des douleurs après plusieurs semaines, il existe plusieurs sortes de crèmes à appliquer : une crème qui assouplit la cicatrice (très efficace) et une crème qui anesthésie localement pour permettre des rapports sans douleur ; les rapports assouplissent aussi la cicatrice.

 

Quelques conseils pour un allaitement réussi ; on tâtonne souvent mais accrochez-vous les filles ! Il est nécessaire d'être patiente, tout le monde peut y arriver.

D'abord il est important de se faire aider : puéricultrices, sage-femmes et généralistes sont là pour ça, à l'hôpital puis à la PMI, pour donner des conseils. On peut aller à la PMI les premiers jours après la sortie de la maternité (et y aller régulièrement jusqu'aux 6 ans de l'enfant). N'hésitez pas à poser toutes vos questions !

Des personnes peuvent aussi se déplacer à votre domicile : 3 visites de la sage-femme à votre domicile sont gratuites (prises en charge par l'assurance-maladie) la 1re semaine de vie de votre enfant ; une puéricultrice de la PMI peut venir chez vous pour vous donner des conseils sur l'allaitement, ou pour tout autre problème. Elle parlera avec vous, vous rassurera, observera votre façon d'allaiter. La PMI est ouverte à tous et gratuite, même lorsque c'est un service à domicile.

Entre les différents praticiens que l'on rencontre, la famille et les amis, on est parfois confrontée à des avis différents : plutôt que de s'affoler (on a envie de pleurer, c'est le baby blues, l'effet des hormones), il est nécessaire de "faire sa sauce" de prendre çà et là des idées et de les essayer : tâtonner est le propre d'une jeune maman, c'est comme cela que l'on apprivoise la relation avec son enfant... Soyez patientes !

Pour éviter les crevasses du téton, et pour les soigner, l'usage régulier de la crème Lansinoh aide à la cicatrisation. Ne pas rincer.

 

Ce n'est pas toujours facile d'allaiter. N'arrêtez pas au premier obstacle. persévérez.

Note de mamiehiou : J'ai eu une césarienne et je suis restée 10 jours à l'hôpital sans pouvoir allaiter. Lorsque je suis rentrée chez moi, tout s'est bien passé et ma fille a pu enfin se nourrir de mon lait.

 

À savoir, si vous faites une fausse couche sans expulser l'oeuf

(Vous êtes enceinte mais l'embryon est mort, il a cessé de se développer)

Vous serez prise en charge par le corps médical, les urgences gynécologiques par exemple.

Il existe dans la plupart des cas, une solution médicamenteuse à essayer avant d'opter pour un curetage ; le curetage où l'on gratte l'intérieur de l'utérus peut avoir des conséquences sur vos grossesses futures, il doit être le dernier recours ; le médicament qui "provoque" la fausse-couche est prescrit par l'hôpital (une première fois, puis une deuxième si le traitement n'a pas marché), mais certaines cliniques n'en parlent pas aux patients — je suppose qu'un curetage est plus lucratif (?) Il faut le demander ce traitement quitte à changer de clinique !

Précaution à prendre : ne restez pas seule les jours qui suivent la prise de ce médicament car vous risquez dans certains cas une hémorragie qui peut être dangereuse.

 

Pour aider à l'expulsion :

Vous pouvez boire des tisanes de sauge : elles provoquent des contractions.

Il existe des traitements homéopathiques – renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.

L'acupuncture peut faciliter l'expulsion.

On peut combiner toutes ces méthodes avec celles de la médecine classique.

  

 Ajout du 13 février 2013

Le rôle important de l'acide folique, la vitamine B9
La vitamine B9 durant la grossesse réduit de près de 40% le risque d'autisme
 

Ajout du 4 avril 2015

Et quand l'enfant est né

On sait que coucher les tout-petits sur des surfaces trop molles augmente les risques d'étouffement. Mais il est aussi nécessaire de les mettre sur des surfaces dures car elles permettent une résistance et une meilleure prise de conscience de l'enfant, de son corps et de ses limites.
Si le coucher sur le dos est indispensable pour lutter contre la mort subite du nourrisson, quelques moments de jeux, sous surveillance, dans le parc par exemple, permettront à l'enfant d'explorer son corps de manière différente s'il est mis sur le ventre. Il pourra sentir le contact avec son ventre, et plus tard taper des pieds, faire du bruit, etc.

Parc ou transats ?
Dans un parc l'enfant explore le monde qui l'entoure mieux que lorsqu'il est engoncé dans un transat. Il attrape ou essaye d'attraper les jouets, triture différentes textures, voit le monde selon différents points de vue, etc. Et il est beaucoup plus mobile. Il peut mieux tourner la tête les premiers mois puis tout son corps ; il peut ensuite se déplacer, expérimenter diverses positions, s'asseoir, puis se hisser debout si le parc a des barreaux. Le parc permet d'être proche de son enfant et d'avoir une activité à côté de lui en le sachant en sécurité. Il peut être utilisé dès la naissance. Il existe des parcs maniables et légers à roulettes, et pliables pour un rangement facile
.

Note de ma fille. mamiehiou

Autres articles connexes dans ce blog : 

Savoir reconnaître et soigner l'ictère des bébés

Varicelle : un danger pour les femmes enceintes. Jeunes filles, faites-vous vacciner si vous ne l'avez jamais eue !

 

>> Retour au début de l'article

>> Quelques articles 

AUTOUR DE L'ENFANT

Sauvez des vies et sauvez la vôtre

ACCUEIL – SOMMAIRE  

 

Dysfonctionnement chez overblog :

Quelques commentaires et quelques réponses se sont intervertis.

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 18:45

Tous les articles du blog

1re partie

La maman de Victor a consigné avec amour quelques-unes des jolies trouvailles de son fils.*

 

*Victor 21 mois (avril 2010)

Mamiehiou (raconte) —« Grand-mère comme tu as de grands yeux ! —C'est pour mieux te voir mon enfant. —Grand-mère comme tu as de grandes dents ! —C'est pour mieux te manger, mon enfant... »

La maman de Victor —Mamiehiou est en train de te raconter l'histoire du Petit Chaperon ...

Victor —Neige !                                       Cf. Blanche-Neige !                                                          


Deux bouteilles vides sont disposées devant Victor.

Sa maman —Compte ! Combien y a-t-il de bouteilles ?

Victor —a a.

Sa maman —On ne dit pas "a a". Tu sais compter. Combien y en a-t-il ?

Victor —Deux.

(Sa maman met une autre bouteille à côté.)

Sa maman —Et maintenant, combien y en a-t-il ?

Victor —Deux non. Trois !

 

Sa maman —Tu vas chercher tes chaussettes dans ta chambre, s'il te plaît  ?

(Victor revient, il n'en a trouvé qu'une.)

Victor —Chaussettes deux, non !

 

deux ans (juin 2010)

Sa maman —Tu me mets une tête comme une ba...

Victor —...bouche

 

Sa maman —Tu n'en fais qu'à ta ...

Victor —...strophe

 

25 mois

14 juillet

Sa maman —On va voir un feu d'arti...

Victor —...chaut !

 

26 mois

Sa maman —Dans la vie il ne faut pas s'en...

Victor —...dormir

 

À Besançon au musée des insectes et des araignées.

On voit une grosse migale.

Mamie Kiki fait semblant d'avoir peur des araignées.

Victor : "N'aie pas peur, Mamie, Victor est là !"

 

Victor ne maîtrise pas encore la forme interrogative, mais il a compris qu'il y avait une inversion du sujet.

Victor demande à son papa : Aime maman mouches ?

 

Il découvre le "Pourquoi ?"

Ses toutes premières questions avec pourquoi :

Pourquoi le vent ?

Pourquoi le thé fume ?

Pourquoi le plateau contre le mur ?

 

Il y a un grand planisphère fixé au mur et on lui parle des pays du monde en lui montrant où ils se trouvent. Il adore.

Victor —Pourquoi la France ?         

 Je pense au "Pourquoi la Grèce?" de Jacqueline de Romilly.

 

Victor regarde un doryphore dans le jardin.

Comme chacun le sait, le doryphore a des rayures jaunes et noires.

Victor —Il est en prison suilà (=celui-là)

 

29 mois

Victor fait de l'humour.

Sa maman —Tu sais qui a acheté ce délicieux jambon pour toi ?

Victor —Oui, c'est Sarkozy.

 

Après une chute.

Victor —Je suis glissé et j'ai tombé.

 

Victor rechigne à faire un bisou à quelqu'un. Il l'embrasse rapidement.

"Ça y est, c'est fait !"

 

Il regarde la télé.

Sa maman —Regarde ! C'est Londres.

Victor —C'est quoi Londres ?

Sa maman —C'est une ville anglaise.

Victor —Y a des Chinois à Londres ?

 

Victor, blasé, regarde ses peluches.

"Y en a marre avec tous ces animaux !"

 

Victor a été grippé.

Sa maman —Comment vas-tu ?

Victor —Ça va mieux maintenant. Je suis rassuré.

 

Dans la salle de bains avec sa maman.

Victor—J'aime quand tu me laves les mains. Ça me fait fondre.

 

Deux ans et demi (décembre 2010)

À Noël

Victor —Les parents achètent des jouets souvent. À quoi il sert le Père Noël, ben alors ?

 

Victor regarde un magazine publicitaire de jouets avec une photo de Père Noël.

Victor —Pourquoi les gens ils se déguisent en Père Noël ?

 

Sa maman —Est-ce que tu sais ce que veut dire "bagnole" ?

Victor —Oui, c'est de l'argot.

 

Son papa —Je vais te dire ce que sont les fourmis-miel. Ce sont des insectes qui vivent en Afrique et qui ont un liquide sucré dans le ventre.

Victor —Et tu connais les fourmis-confiture? Ce sont des insectes qui vivent en Afrique...

 

Quand Victor pose une question à sa maman et qu'elle lui répond : "Je ne sais pas", il lui dit : "Réfléchis !"

 

Victor à Papi Jacques — J'ai pété. T'as peur ?

 

2 ans et 7 mois (janvier  2011)

Victor —Maman, cette nuit j'ai fait un rêve, c'était un dessin animé. Je vais demander à Papa de me le télécharger !

 

Victor —Maman, je sais tout.

Sa maman —Il n'y a que Dieu qui sache tout.

Victor —Dieu et moi, on sait tout.

Sa maman (qui pense lui tendre un piège) —Alors combien font deux et deux ?

Victor —Deux et deux font quatre !

 

2ans et 8 mois

Victor fait pipi dans son petit pot.

Victor Papa, il n'y a plus de papier toilette ! (il lui tend le rouleau vide) Mets-le au recyclage s'il te plaît !

 

Il explique à son père : "Papi Gilles est un bon bricoleur, mais Papi Jacques, il faut pas le faire bricoler parce qu'il est maladroit !"

 

Victor (à ses parents) —Elle veut pas me croire que vous voulez un deuxième bébé, ma maîtresse Dominique.

 

Victor —Maman, tu vas mourir ?

Sa maman—Ne t'inquiète pas. Je ne vais pas mourir.

Victor —La maman de Tom Sawyer est morte. Et papa et toi, maman, vous êtes vieux.

 

Victor —Mamie, est-ce que tout le monde voit la même chose ? On n'a pas les mêmes yeux !

 

Victor était constipé.

Victor —Maman, viens voir le gros caca que j'ai fait !

Sa maman (avec un accent italien) —Bravo ! Bravo !

Victor —Arrête de parler anglais !

Sa maman—C'est pas de l'anglais, c'est de l'italien.

Victor —Ben alors, arrête de parler italien, je comprends rien !

 

Victor — Maman, tu vas aller voir une sorcière qui va te transformer en Victor. Et alors il y aura deux Victor.

Sa maman —Qu'est-ce que ça ferait ?

Victor  —Ce serait dramatique !

 

2ans et 11 mois (mai 2011)

Victor —Maman, je veux jouer à un jeu où je t'arrache la peau. (Il observe la réaction de sa maman) C'est une blague ! Elle est drôle ma blague ?

Sa maman —Non.

Victor —Tu as raison, elle est impressionnante.

 

Victor —Mamie, je veux dormir dans ton lit ce soir.

Mamie Kiki —Ah non ! Chacun dans son lit !

Victor —On fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie !

 

3 ans et 2 mois

On apprend les jours de la semaine.

Sa mamanlun...

Victor di

Sa mamanmar...

Victor di

Sa mamanmercre...

Victor di

Sa mamanjeu...

Victor di

Sa mamanvendre...

Victor di

Sa mamansame...

Victor di

Sa mamandi...

Victor sept juin !

(le 17 juin est le jour de son anniversaire)

 

Au cours d'une conversation, la maman de Victor le prend brusquement dans ses bras pour l'embrasser. Il la serre fort et lui dit : "Moi non plus, je pouvais plus me retenir !"

 

Victor se blesse.

Sa mamanOh, mon poussin !

Victor Non, moi c'est Victor quand même !

 

Victor montre un bibelot à sa maman.

Victor C'est quoi, ça?

Sa mamanC'est un verre de Murano.

Victor Il te l'a prêté ?

 

Victor dans la voiture, ne cesse de répéter "Impressonn-i-ant !"

Sa maman le corrige mais ça l'amuse de faire semblant de se tromper.

Au bout d'un moment, il s'exclame : Ils sont pas drôles ces parents !"

 

Sa maman —Est-ce que les lapins pondent des oeufs ?

Victor (du tac au tac) —Ben non, c'est des mammifères !

 

3 ans et trois mois

Victor joue "à la marchande".

Sa mamanVous avez des pommes ?

VictorNon.

Sa mamanVous avez des poires ?

VictorNon.

Sa mamanQu'est-ce qu'il vous reste alors ?

VictorDu pécu !

 

3ans et 2 mois

Sa mamanVictor, est-ce que les licornes existent ?

VictorNon.

Sa mamanEst-ce que les dragons existent ?

VictorNon.

Sa mamanEst-ce que les super-héros existent ?

VictorNon... Enfin si : Papa et moi.

 

Sa mamanRegarde, ta petite voiture fait des tonneaux. Comment est le conducteur ?

VictorIl est bouleversé.

 

Sa mamanVictor, es-tu heureux ?

VictorAbsolument !

 

3 ans et 3 mois

Rentrée des Classes.

Sa mamanNe t'inquiète pas. Je serai dans les parages.

VictorOù c'est, les parages ?

 

3 ans et demi

En regardant la télé

Sa mamanRegarde Victor, ce garçon a un œil au beurre ...

Victorsalé !

 

3 ans et 8 mois

"Maman, j'ai très faim. Je vais tellement manger à 4 heures que tu vas me voir grandir !"

 

Devant la glace.

Sa mamanOn se ressemble, tu trouves pas ?

VictorOui, sauf le rouge à lèvres !

 

VictorMaman, je suis triste.

Sa mamanPourquoi ?

VictorMa vie est foutue !

Sa mamanMais pourquoi ?

VictorParce que je voulais avoir une famille qu'avec des gens jeunes et que mes papis sont vieux.

(Dix minutes plus tard.)

VictorPapa, t'es vieux ?

Son papaNon !

VictorDis-moi la vérité, j'ai besoin de savoir !

 

3 ans et 9 mois

Victor casse la fermeture à glissière de son blouson.

"Ma veste est en piteux état !"

 

Victor joue avec une nouvelle marionnette.

Son papaQui c'est ?

VictorC'est François Hollande ! 

 

Sa mamanQui c'est qui décide de ce que peuvent faire les enfants et de ce qu'ils n'ont pas le droit de faire ?

Victor (du tac au tac) —Eh bien, c'est la Terre qui décide, ou les Parents, ou Dieu.

 

On joue à "Si j'étais" (version simplifiée**) et chacun dit une phrase.

"Si j'étais une fourchette, je piquerais, etc."

Quand vient le tour de Victor, il annonce : "Si j'étais des collants, je me mettrais sur les jambes des filles !

 

Victor met un pruneau entier dans sa bouche.

Sa mamanCrache, c'est trop gros !

VictorSi je m'étouffe, je pourrai mourir ?

Sa mamanOui !

VictorBen, je voudrais pas mourir tout de suite parce que je voudrais voir mon petit frère !

(Sa maman est enceinte.)

 

3 ans 11 mois

VictorComment on dit voiture en anglais ?

Sa mamanCar.

Victoret maison ?

Sa mamanHouse.

Victoret arbre ?

Sa mamanTree.

Victoret peine perdue ?

Sa maman?

VictorAh, je t'ai eue là, hein ?

 

>> La suite : 2e Partie Mots d'enfant

Les perles de Victor à partir de 4 ans

*Si vous avez lu mon article : Aidez votre enfant à apprendre à parler tout en s'amusant vous aurez compris un jeu (le n°3) qui consiste à ne pas finir les phrases (on omet le dernier mot ou la dernière syllabe). L'enfant termine la phrase avec le mot qu'il est censé connaître.

On n'énumère pas systématiquement une liste de phrases, ce qui lasserait l'enfant, mais on les propose de temps en temps au gré de situations diverses.

**Jeu" Si j'étais" - expliqué dans le même article.

 

AUTOUR DE L'ENFANT

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Autour de l'enfant
commenter cet article

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog