Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 11:02

 

ACCUEIL

Les Quiz 

1

 

Le suffixe -AILLE peut avoir un sens péjoratif

La blanchaille : petit poisson, menu fretin qui sert d'appât.

La bleusaille : langue populaire, argot militaire : les bleus, les nouvelles recrues.

La (les) bondieusaille(s) : les choses qui se rapportent à la religion. Emploi rare.

La boustifaille : la mangeaille, la nourriture.

La charcutaille : la charcuterie.

Coupailler : couper mal.

Dépenaillé : vêtu de haillons, déguenillé.

Dépoitraillé : dont la tenue négligée laisse voir la poitrine, le torse.

Discutailler : discuter longuement pour n'arriver à rien.

Duraille : qui est dur, difficile.

Écrivailler : écrire mal en parlant d'un écrivailleur (écrivain).

Une canaille - étymologie : le mot vient de l'italien canaglia (cane > chien) et du suffixe péjoratif -aille.

(d'après Littré) [extrait]

1-Vile populace. Eh bien ! manger moutons, canaille, sotte espèce, Est-ce un péché ? [La Fontaine, Fables]

2-Par extension, gens, quelle que soit leur condition, dignes de mépris ; en ce sens le pluriel est usité. Ces canailles-là. Quoi ! vous continuez, canailles infidèles ! [Corneille, Médée]

S'encanailler (d'après Littré)

1-Mêler, associer avec de la canaille, avec des gens d'un rang bien inférieur. Avec qui nous avez-vous encanaillés ? C'est votre rival. - Mon rival ! On m'encanaille de la sorte. [Dancourt, le Retour des officiers, sc. 9]

2-S'encanailler, vpron Faire société avec la canaille. Célimène : Le siècle s'encanaille furieusement ! - Élise : Celui-là est joli encore, s'encanaille ! Est-ce vous qui l'avez inventé, madame ? - Célimène : Hé ! - Élise : Je m'en suis bien doutée. [Molière, Critique de l'école des femmes] 

La flicaille : populaire, groupe de flics.

La marmaille : groupe de jeunes enfants (marmots).

La mouscaille : excrément, merde (mot grossier). Être dans la mouscaille : avoir des difficultés pécuniaires.

Emmouscailler : embêter, emmerder (vulgaire), importuner.

La piétaille : les soldats qui vont à pied, l'infanterie. Par extension, groupe de piétons – les gens modestes.

la (ou le) poiscaille, le poiscail : Prononcer le [s] – argot,, poisson(s). Poissonnaille.

La racaille (d'après Littré) :

1-La partie la plus vile de la populace.

2-Fig. Il se dit de toutes les choses de rebut. On a vendu aujourd'hui tous les livres de prix ; le reste n'est que de la racaille.

SYNONYMES :

RACAILLE, CANAILLE. La signification commune est foule digne de mépris ; mais racaille est encore plus méprisant que canaille, et exprime un degré au-dessous.

Rimailler : faire de mauvais vers.

Rouscailler : rouspéter, râler, maugréer.

Traînailler : traîner, lambiner.

Étirailler : étirer.

La tripaille : amas des entrailles, des intestins des animaux.

La valetaille (d'après Littré) :

Terme collectif de dénigrement. Multitude de valets. Maudite soit la valetaille qui ne saurait nous laisser en repos ! [Marivaux, Le jeu de l'amour et du hasard]

Fig. C'est un instinct de nature, nous naissons valetaille. [Courier, Lettres de France et d'Italie]

 

2

 

Le suffixe -AILLE marque des collectifs. On relèvera dans la liste ci-dessus : la bleusaille, la flicaille, la valetaille...

De même les antiquailles (ensemble de choses antiques), les broussailles, la cochonnaille, etc.

 

3

 

Il marque aussi le résultat d'une action : les fiançailles, les épousailles, les funérailles, la bataille, une trouvaille, les retrouvailles...

 

4

 

QUIZ

(-aille n'est pas toujours un suffixe dans les mots recherchés)

 

Trouvez des mots se terminant par -AILLE/ER/É et signifiant :

1-adverbe - Ici (mot d'argot)

2-substantif - Ancien terme de musique. Espèce de chaconne d'un mouvement plus lent que la chaconne ordinaire. (Littré)

3-verbe - Jouer petit jeu, et seulement pour s'amuser (Littré)

4-substantif - Grande chère, débauche de table (Littré)

5-substantif - Bagarre, querelle, échauffourée

6-verbe au subjonctif présent - Pour peu que vous y attachiez une quelconque importance >Pour peu qu'il vous en ... !

7-substantif - Ouvrage fait avec des coquillages et des cailloux incrustés dans des pierres brutes. (Littré)

8-locution – Tant bien que mal

9-substantif – Ensemble des petits gradés de l'armée

10-substantif - Terme de chasse. Part qu'on fait, aux chiens, d'un sanglier, après qu'on l'a pris ; c'est ce qu'on appelle curée, en parlant du cerf (Littré)

11-substantif - Cérémonie qui se fait à l'église, lorsqu'une accouchée y revient pour la première fois et se fait bénir par le prêtre

12- verbe - Sens figuré, mener une vie désordonnée ou de débauche (Littré)

13-substantif - monnaie de très faible valeur dans une expression où partir ne signifie pas s'en aller.

 

 

LES RÉPONSES

 

1-adverbe : Ici (mot d'argot) icicaille

2-substantif - Ancien terme de musique. Espèce de chaconne d'un mouvement plus lent que la chaconne ordinaire. (Littré) la passacaille

3-verbe - Jouer petit jeu, et seulement pour s'amuser - (Littré) jouailler

4-substantif - Grande chère, débauche de table (Littré) - ripaille (faire ripaille)

5-substantif - Bagarre, querelle, échauffourée – margaille

6-verbe au subjonctif présent - Pour peu que vous y attachiez une quelconque importance > Pour peu qu'il vous en chaille !

7-substantif - Ouvrage fait avec des coquillages et des cailloux incrustés dans des pierres brutes. (Littré) – rocaille

8-locution – Tant bien que mal – Vaille que vaille

9-substantif – Ensemble des petits gradés de l'armée – la gradaille

10-substantif - Terme de chasse. Part qu'on fait, aux chiens, d'un sanglier, après qu'on l'a pris ; c'est ce qu'on appelle curée, en parlant du cerf – la fouaille

11-substantif - Cérémonie qui se fait à l'église, lorsqu'une accouchée y revient pour la première fois et se fait bénir par le prêtre - les relevailles 

12-verbe- Sens figuré, mener une vie désordonnée ou de débauche (Littré) - courailler

13-expression : avoir maille à partir (avec) avoir un différent avec quelqu'un ou une difficulté avec quelque chose - Partir signifie ici partager. Difficile de partager une maille (ancienne pièce de peu de valeur).

 

Pour trouver plus de mots en -AILLE, voir le CNRTL (lexicographie)

-AILLE

 

Ce blog propose :

La Dérivation - Les suffixes - Quiz 69 "Jo le rebelle"

Les suffixes nominaux -té, -eté, et -ité - QUIZ 71

 

 

ACCUEIL

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog