Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 18:10

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Mon nouveau robotus semblait, à première vue, tout aussi dévoué que l'autre, à voir l'air aimable avec lequel il me regardait.

« Robobert, commençai-je en prenant un air détaché, pourrais-tu m'indiquer l'année, le mois et le jour où nous sommes. Il me tarde d'éprouver tes connaissances et de voir si elles sont aussi bonnes que celles de Roboland. »

Qu'avais-je donc dit qu'il eût fallu taire ? Mes propos étaient-ils à ce point irrévérencieux que Robobert prit tout aussitôt la mouche°. Ses sourcils se froncèrent, son front se creusa. Son évidente susceptibilité me fit craindre le pire, et soudain :

« 6780, 6112, 5707, 1098, 3056, 3763, 2389, 1217...broum, broum, broum, br....

Qu'est-ce à dire ? Sont-ce là des calculs de ton cru  ? l'interrogeai-je tout ébahie.

Tu m'as posé une question, j'y réponds, déclara préremptoirement Robobert. »

Et, sans que j'eusse le temps de demander une plus fine explication, il continua :

« Fruchtidor, sextilis, tichri, chèvre, août, shrivar, mouharram...

Merci, merci Robobert ! Je suis éblouie par ta science, m'empressai-je de lui dire pour flatter son ego  »

 

Je n'étais pas plus avancée. Seul le mot août me dit quelque chose à quoi je pus me raccrocher. Mais la liste des années ne m'avait point éclairée. Je savais bien que chaque époque rêvait de la suivante*, mais, me dis-je, comment situer la mienne par rapport à celles qui l'avaient précédée ? C'est là que devait être la clef.

Me voyant dubitative, Robobert me proposa une nouvelle table à étudier, qui, si j'avais les moyens intellectuels suffisants pour la comprendre, précisa-t-il, m'apporterait la connaissance de toutes les ères.

Je saisis au vif, dans son regard, un air de défi.

....................................

*Chaque époque rêve de la suivante. Walter Benjamin

 

NOTES

Titre - Calendaire, relatif au calendrier.

 

Qu'avais-je donc dit qu'il eût fallu taire ?

eût fallu : subjonctif plus-que parfait à valeur de conditionnel passé (2e forme)

Qu'avais-je donc dit qu'il aurait fallu taire ?

aurait fallu, 1re forme

 

Prendre la mouche°

s'énerver, se vexer pour une raison de peu d'importance.

 

6780, 6112, 5707, 1098, 3056, 3763, 2389, 1217...

Nous verrons, plus tard, à quoi correspondent toutes ces dates, mais laissons à Oli le temps d'en trouver les clefs. Si votre impatience est trop insupportable, vous pouvez vous référer à l'article calendrier sur la toile. Et vous pourrez deviner en quelle année se passe l'histoire.

Mais sachez que l'année de celle du calendrier grégorien, le nôtre, ne figure pas dans cette énumération.

 

sans que j'eusse le temps de demander une plus fine explication...

eusse, subjonctif imparfait

Voir la locution conjonctive Sans que

 

j'y réponds, déclara préremptoirement Robobert

préremptoirement, sans réplique possible.

 

<< 98 Délires sur des questions existentielles en attente 

>> 100 Délires à te mettre l'eau à la bouche + QUIZ 20 Trouvez les personnages réels ou imaginaires dont le nom commence par PI

 

LES DÉLIRES Tous les épisodes

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog