Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 16:53

ACCUEIL

Jamais, adverbe de temps = à un moment quelconque, en un jour quelconque, en un temps quelconque. Jamais, par lui-même, n'est pas négatif. Cf. Littré

Ne jamais, adverbe avec la négation = en nul temps

Jamais : à un moment quelconque, en un jour quelconque, en un temps quelconque

Avez-vous jamais vu un film aussi effroyable ?

On notera, dans la langue courante et familière qu'on dit souvent :

 N'as-tu jamais vu un film aussi effroyable ? OU Tu as déjà vu un film aussi effroyable ?

Pour dire :

As-tu jamais vu un film aussi effroyable ? T'est-il arrivé de voir un film aussi effroyable ?

Il m'est plus attaché que jamais.

Son fils est très dévoué, s'il en fut jamais.

J'ignore s'il a jamais avoué.

A-t-on jamais vu pareil énergumène ?

Parviendra-t-il jamais au but qu'il s'est fixé ?

Vit-on jamais visage plus gracieux ?

Si vous venez jamais me voir, je vous ferai goûter de mon thé de Chine

Ou, tour plus courant : Si jamais vous venez me voir...

 

Interrogation supposée entraîner une réponse négative :

M'avez-vous jamais rien refusé ?

 

Notez le conditionnel dans :

Si jamais vous auriez dû faire votre déclaration, c'était bien avant qu'elle se marie.

Si jamais vous auriez dû gagner au loto, c'eût été ce jour-là.

 

Dans une proposition relative avec le subjonctif, après un superlatif dans la proposition principale, ou après le premier, le dernier, le seul, l'unique...

C'est un des plus beaux spécimens que j'aie jamais rencontrés.

C'est l'explication la plus claire que j'aie jamais lue.

 

Ne jamais : en nul temps

Phrases négatives ou de sens négatif

 

Vous ne m'avez jamais autant aimée.

Parlez-moi de votre attente jamais désespérée.

Quand je songe douloureusement que, dans sa longue vie, elle n'a jamais connu aucun homme qui l'eût aimée, jamais entendu de douces paroles, jamais senti la caresse d'un être qui lui fût cher, je ne puis retenir mes larmes.

La plupart des femmes n'ont-elles jamais connu la compréhension d'un ami dévoué, et n'ont jamais reçu tous les égards qui leur sont dus !

Moi qui, de toute ma vie, ne me suis jamais fait emberlificoter !

Jamais désespoir ne servit de rien, c'est ce qu'elle dut se dire avant de se venger

ne servir à rien (expression courante)

ne servir de rien (expression vieillie et littéraire)

Nous fûmes toutes prêtes à exécuter un projet qui n'étonne jamais que soi.

La mère et sa fille se dirent que, moins que jamais, elles ne succomberaient au charme de ce voyou.

Moins que, pas plus que.

Moins que suivi de jamais, est un renforcement de jamais.

Ah ! Que cette petite peste ne fût jamais la passion de mon coeur !

 Souhait impossible.

 

Place de jamais :

Jamais je ne l'aimerai. Jamais plus je ne l'aimerai.

Je ne l'aimerai jamais. Je ne l'aimerai plus jamais.

Je ne l'ai jamais aimé. Jamais je ne l'ai aimé. 

Jamais au grand jamais je ne le reverrai.

Il ne m'a encore jamais parlé.

 

Jamais encore

On t'a demandé de t'épouser ? Jamais encore je ne t'avais vue aussi radieuse !

 

Plus jamais - jamais plus - Jamais, au grand jamais -

> renforcent jamais.

Tu ne feras plus jamais ça ? Jure-le-moi !

Jamais, au grand jamais je ne le referai !

 

Jamais - expressions (familières) synonymes

Quand les poules auront des dents

À la Saint-Glinglin

 

Place de EN & de Y :

Petit exercice :

 Placer y ou en dans les phrases suivantes :

Tu m'as confié un secret et je te promets de ne jamais parler.

Je me suis promené dans le petit bois près de chez moi et j'ai eu tellement peur que je jure bien de ne jamais retourner.

Tu m'as dit que je ne pourrais jamais faire allusion.

Ma mère a fait des croquants délicieux et elle m'a demandé de ne jamais goûter. Quel supplice !

Correction

JAMAIS précède le verbe à l'infinitif

Tu m'as confié un secret et je te promets de n'en jamais parler.

Je me suis promené dans le petit bois près de  chez moi et j'ai eu tellement peur que je jure bien de n'y jamais retourner.

Tu m'as dit que je n'y pourrais jamais faire allusion.

Ma mère a fait des croquants délicieux et elle m'a demandé de n'y jamais goûter. Quel supplice ! (de ne jamais goûter à ces gâteaux)

OU

Ma mère à fait des croquants délicieux et elle m'a demandé de n'en jamais goûter. Quel supplice ! (de ne jamais goûter de ces gâteaux)

> La place de Y et de EN dans la phrase.

 

 Jamais, même sans négation, par ellipse d'une négation impliquée dans ce qui précède = en nul temps.

 

Avez-vous été à Paris ?

Jamais.

Comme elle est indifférente ! Jamais l'ombre d'un sourire.

 

Phrase adverbiale averbale (sans verbe)

Moi Arsène, un brigand, un voleur, jamais !

 

Il travaille sans jamais rien dire.

sans jamais (sans négatif)

 

Autres tours

 

C'est le cas ou jamais.

Je suis guérie à tout jamais de l'envie d'en connaître un autre qui lui ressemble !

Par ce serment, nous serons liés à jamais.

Adieu pour jamais !

Locutions adverbiales, à jamais, à tout jamais, pour jamais = pour toujours, dans tout le temps à venir.

Tiens, prends cet argent, si jamais...

(pour le cas où... sinon... parce que... au cas où)

Langue familière, phrase suspendue contenant une éventualité.

Ces expressions si jamais, au cas où, en cas, pour le cas où, peuvent se figer et signifier le cas échéant, à toutes fins utiles.

Prends ton parapluie si tu sors, si jamais. (au cas où, plus courant que si jamais)

Je ferai cela en mil huit cent (=jamais). cf. Littré

 

 Phrases exclamatives

Plus jamais ça !

Jamais de la vie ! en aucun cas, absolument jamais

Jamais de jamais ! absolument jamais.

 

Expressions courantes

On ne sait jamais.

Sait-on jamais ?

C'est le moment où jamais

 

Substantifs formés sur jamais

Jamais-dit (vu, entendu, etc.), substantif masculin singulier. Ce qui n'a jamais été dit (vu, entendu, etc.)

-le sentiment de jamais-vu

-Doit-on craindre le jamais-dit ?

 

La Jamais Contente.

Nom donné à la voiture qui a dépassé pour la première fois les cent kilomètres à l'heure.

 

On dit proverbialement :

 

La semaine des trois jeudis, trois jours après jamais.

N'avouez jamais. (Sagesse populaire)

Mieux vaut tard que jamais.

Il ne faut jamais désespérer.

Jamais deux sans trois.

Bien mal acquis ne profite jamais.

Un malheur n'arrive jamais seul (Rabelais)

etc.

 

Étymologie

Jamais vient de , déjà et de mais, adverbe latin magis qui signifie plus, davantage.

  > déjà et jamais.

L'ancien adverbe mais est conservé dans l’expression figée N’en pouvoir mais.

Je n'en peux mais >  je n'en peux plus, je n'en suis plus capable.

On la retrouve aussi dans l'adverbe désormais (synonymes : dorénavant, d'ores et déjà)

 

Oncques = synonyme de jamais (du lat. umquam ; avec s adverbial (oncques, onques, onc)

vieux terme, emploi littéraire ou pour plaisanter.

Oncques ne vit-on plus galant homme. Je l'aimai et ne fus oncques plus malheureuse.

 

Des livres et des films

 

Jamais sans ma fille (Not Without My Daughter) est un roman autobiographique écrit par Betty Mahmoody publié en 1987. On en a tiré un film en 1991, réalisé par Brian Gilbert avec Sally Field.

Jamais plus jamais, Never say never again, 1983, film britannique réalisé par Irvin Kershner

Je me souviens à l'époque d'une interview de Sean Connery (James Bond) qui précisait que le titre du film "Jamais plus jamais" avait été imaginé par sa femme, française, Micheline Roquebrune, qui, disait-il, avait toujours de bonnes idées.  

L’An 2440, rêve s’il en fut jamais, roman de science fiction de Louis-Sébastien Mercier, 1771.

Vous pouvez trouver le texte sur Wikisource :

L’An deux mille quatre cent quarante

 

Pour plus de précisions et de citations d'auteurs, reportez-vous, entre autres, aux dictionnaires suivants sur la toile.

Lexicographie- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

Il propose : Le Trésor de la Langue Française, le Dictionnaire de l'Académie, etc.

 

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

"JAMAIS, adverbe de temps, qui se dit de toute la succession des siècles, des temps passez & futurs." Furetière

(passez, pour passés)

 

Dictionnaire Littré en ligne

 

>> Retour au début de l'article

 

Juin 2013

Une internaute me fait remarquer que j'aurais dû écrire :

"Si jamais vous aviez dû gagner au loto c'eût été ce jour là", au lieu de "si jamais vous auriez dû gagner au loto..."

Je réponds :

"Si jamais vous auriez dû gagner au loto c'eût été ce jour là", l'emploi ici du conditionnel est spécifique dans la proposition subordonnée commençant par si jamais.
Pour justifier le conditionnel présent après si, je peux vous signaler une remarque que vous trouverez dans mon article sur Si + indicatif, subjonctif ou conditionnel, quel mode choisir ?

À savoir :
Dans certains cas, quand le présent de l'indicatif ou l'imparfait ne peuvent exprimer la nuance voulue, on trouve le conditionnel après "si".
Exemple : Il semble que si tu devrais te sentir bien dans ta peau, c'est un peu grâce à moi.

 

Autres adverbes et locutions adverbiales de temps 

adverbes

alors

après-demain

aujourd’hui

auparavant

aussitôt

autrefois

avant-hier

bientôt

continuellement

déjà

demain

derechef

désormais

dorénavant

enfin

encore

ensuite

entre-temps ou entretemps

hier

incessamment

incontinent = aussitôt

jadis

jamais

longtemps

maintenant

naguère = récemment

- On l'utilise abusivement dans le sens d'autrefois.

présentement - vieilli, courant au Québec, cf. le Bon usage.

puis

quand (interrogatif)

parfois

piéça, terme vieilli : il ya longtemps, il y a quelque temps

plus

quelquefois

sitôt

soudain

souvent

subito, subito presto, illico presto (familier)

tantôt

tard tôt (plus tôt, à ne pas confondre avec plutôt = de préférence)

toujours 

locutions adverbiales de temps :

d'ores et déjà

de temps en temps

en peu de temps

avant longtemps

au bout d'un temps

avec le temps

de tout temps

dans le temps

la plupart du temps

quelque temps

peu de temps avant / après

à jamais

pour toujours

des fois

souventes fois, terme vieilli

tout de suite

de bonne heure

sur l'heure

à l'instant, à l'instant même

à chaque instant,

à tout instant, à tous (les) instants

d'instant en instant

sur-le-champ

en ce moment

à ce moment-là

à tout moment , à tous moments (plus rare)

dans le moment (même), littéraire

d'un moment à l'autre

par moment, par moments (+ rare)

pour le moment

sur le moment, sur l'instant (rare)

etc.

 

Retour au début de l'article

...............................................................

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL & SOMMAIRE

...............................................................

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog