Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 07:26

 ACCUEIL & SOMMAIRE

Les diverses catégories (ou tags)

Tous les articles du blog

 

1°Si conjonction de subordination (condition) 

 

   

♦ indicatif

-présent. Si j'apprends ce cours, je le saurai.

  -imparfait.

Si je l'apprenais, je le saurais. 

-plus-que-parfait.

Si j'avais appris tout cela, j'aurais su te répondre.

 

subjonctif plus-que-parfait (= conditionnel passé 2ème forme) littéraire 

Si j'eusse tout appris, j'eusse  beaucoup retenu.

 §58 et §59  dans Valeurs et emplois du subjonctif

 

Autre cas

Si le présent de l'indicatif ou l'imparfait ne peuvent exprimer la nuance voulue, on peut trouver le conditionnel après "si".

Il semble que si tu devrais te sentir bien dans ta peau, c'est un peu grâce à moi.

> Il semble que si vraiment tu devrais te sentir bien dans ta peau, c'est un peu grâce à moi.

> Si je pense que tu devrais te sentir bien dans ta peau, c'est un peu grâce à moi.

 

-QUE remplaçant Si dans une suite de propositions conditionnelles coordonnées. Que est suivi du subjonctif (style soigné) mais aussi par l'indicatif >§60 dans Valeurs et emplois du subjonctif

Si je t'appelle et que tu ne veuilles (veux) pas me répondre, sache que j'en serai très attristée.

 

2°Si bien que (conséquence ou but) §45 dans Valeurs et emplois du subjonctif

La locution est suivie d'une conséquence, qu'elle se réalise, ou bien qu'elle soit réalisée, ou pas.

Si elle est réalisée, c'est l'indicatif, ou le subjonctif.

Si elle ne l'est pas, c'est le subjonctif.

Il a pris beaucoup trop de médicaments si bien qu'il en est mort.

Je lui ai demandé pardon si bien qu'elle n'ait plus de reproches à me faire.

 

3°Si ce n'est que (restriction) Indicatif, = sauf que, excepté que, sinon que

Je suis heureuse comme à vingt ans, si ce n'est que je n'ai plus mes vingt ans.

 

4°Si et tant que (conséquence) locution rare = tellement que, indicatif

Je ressasserai les mêmes histoires si et tant que tu en mourras d'ennui.

 

5°Si... que : Si + adjectif ou adverbe + que (conséquence) indicatif ou conditionnel, voir la remarque n° 7

Je suis si heureuse que je ne puis le croire

Il était si énervé qu'il en aurait mangé son chapeau.

Voir la remarque 7 

 

6°Si... que (concession) subjonctif §48 dans Valeurs et emplois du subjonctif

Si belle qu'elle puisse être, elle n'a aucune chance de me plaire.

Si vite qu'elle coure, jamais elle ne me rattrapera.

Locution remplacée de plus en plus souvent par "aussi... que", longtemps critiquée mais admise aujourd'hui.

   

7°Si tant est que (supposition, mais elle est douteuse) subjonctif ou indicatif §64  dans Valeurs et emplois du subjonctif

Tout m'est possible en ce monde si tant est que tu veuilles / veux m'apporter un rayon de soleil. 

Je veux bien t'écouter parler de l'amour que tu me portes si tant est que tu y eus / eusses jamais cru.

 

Sauf si (voir 1°)

>>  à moins que, sauf à ce que

 

Si j'étais toi...

ou bien

Si j'étais de toi, si j'étais de vous, si j'étais de votre professeur...

Si j'avais été de lui, j'aurais renoncé à vous apprendre quoi que ce fût.

On peut dire aussi

si j'étais que vous, si j'étais que de vous...

Si j'eusse été que de votre père, je vous eusse administré une bonne correction.

 

10° >> Comme si

 

11° >> Même si

 

Note

Si peut être aussi :

◊ un adverbe interrogatif qui introduit une proposition subordonnée interrrogative - (Je ne sais pas si tu viens)

un adverbe de degré - (Je tremble à le voir si beau)

un adverbe d'affirmation qui contredit un énoncé négatif - (—Tu ne viens donc pas ? —Mais si !)

et une note de musique

 

>> Conjonctions de subordination et locutions conjonctives classées : cause conséquence but temps condition comparaison concession exception proportion manière conformité supposition addition alternative

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Les diverses catégories (ou tags)

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans La clef des modes dans les conjonctives
commenter cet article

commentaires

Margot 15/12/2015 15:27

Bonjour, merci beaucoup beaucoup. La phrase complète était : "On me prendrait au sérieux, si ce que je t'ai dit arrivait..." C'est dans un dialogue. Merci encore.

Margot 15/12/2015 11:45

Bonjour, je fais un commentaire de texte et je suis bloquée par la tournure "si ce que je t'ai dit arrivait", comment l'analyser grammaticalement ? Merci beaucoup. Cordialement.

mamiehiou.over-blog.com 15/12/2015 12:52

Bonjour Margot,
"Si ce que je t'ai dit arrivait"
Vous ne donnez pas la phrase complète, il manque la proposition principale.
Je propose pour faire l'analyse complète : Si ce que je t'ai dit arrivait, tu serais malheureux.
> tu serais malheureux : proposition principale
> si ce que je t'ai dit arrivait : proposition subordonnée conjonctive de condition (ou proposition subordonnée conditionnelle) introduite par la conjonction de subordination SI, complément circonstanciel de condition de serais malheureux.
> ce que je t'ai dit, proposition relative indéfinie, sujet de arrivait.
> ce est antécédent du pronom relatif neutre

Peu importe 04/12/2015 13:57

"Il semble que si tu DEVAIS te sentir bien dans ta peau, c'est un peu grâce à moi.", pas "devrais"... Ça pique.

mamiehiou.over-blog.com 04/12/2015 19:11

Mais si, cela importe !
Sur le site de l'Office québécois de la langue française (Québec), vous pouvez lire les exemples suivants où l'on peut, dans certains cas, employer le futur ou le conditionnel après la conjonction si :
- Si cela semblera toujours incroyable à plusieurs, il n’en reste pas moins que c’est la pure vérité. (c’est-à-dire : s’il est vrai que cela semblera toujours incroyable…)
- Si le texte dans son entier serait trop long, on pourrait tout de même en retenir une partie. (c’est-à-dire : s’il faut admettre que le texte dans son entier serait trop long…)
Si la grammaire française vous passionne, procurez-vous Le BON USAGE de Grevisse. Vous y trouverez d'autres exemples.
J'espère que cela ne pique plus !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog