Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 14:47

ACCUEIL

CONTES, NOUVELLES ET POÉSIES DE MAMIEHIOU

Tous les articles du blog

 

Le poème Dorian Gray's sister (La sœur de Dorian Gray) m'a été inspiré par The Picture of Dorian Gray (Le Portrait de Dorian Gray), le seul et unique roman qu'Oscar Wilde ait jamais écrit.

 

Ce roman gothique, fantastique, raconte l'histoire d'un dandy, Dorian Gray, qui, pour rester toujours jeune et beau, vend son âme au diable.

Il se faire peindre un portrait qu'il garde secrètement et dont les traits vieilliront à sa place, au fil des ans.

Il se permettra une vie de turpitudes et de péchés odieux jusqu'à sa fin.

 

 The only horrible thing in the world is ennui, Dorian.

That is the one sin for which there is no forgiveness.

O. W.*

 

La Soeur de Dorian Gray

à Dorian

 

Faut-il pleurer sur mon bel âge

Si tôt gâché, si tôt maudit ?

Je suis ta sœur, odieux outrage

À mon destin que je vomis.

Je n'ai rien fait à mon image ;

Je me suis trahie jour et nuit.

À quoi me sert-il d'être sage ?

Me disais-je, accablée d'ennui.

Le regret me poursuit. Dommage !

Renierais-je ce que je vis ?

Il est trop tard  ; vois mon visage

Puant, informe et racorni.

La mort approche. Ah, quelle rage

De n'avoir cru au paradis !

Me voici mise en sarcophage.

Il est trop tard  pour que je prie.

Mon âme franchit le passage,

Lequel conduit tous les impies

Pour jamais, dans l'ultime orage

Qui les foudroie tous sans merci.

Là ne sont que douleurs et cris !

Dorian ! Dorian ! Tous t'ont honni !

Que suis-je allée dans ton sillage,

Amour vénéneux et chéri !*

J'ai rêvé d'être à ton image ;

À tous tes vœux j'ai obéi ;

Je fus ta chose sans partage ;

Tu fus mon mortel ennemi.

Que t'en aimais-je davantage !*

Oh, malédiction infinie !

J'erre et te cherche, affreux rouage

de la perdition de ma vie.

Tes os recevront en hommage,

Fussent-ils hideux et pourris,

Mes baisers,

Brûlant jusqu'à la fin des âges.

Note grammaticale

*La nature de QUE dans les vers :

Que suis-je allé dans ton sillage !

Que t'en aimais-je davantage !

adverbe exclamatif (ou interrogatif avec le signe ?) dans le sens de pourquoi (style recherché)

Voir le §3b dans >  QUE dans tous ses états

 

 *« The only horrible thing in the world is ennui, Dorian.

That is the one sin for which there is no forgiveness. »

« Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui. »

 Le portrait de Dorian Gray, chapitre 18,1890-1891
 

The Picture of Dorian Gray est un des plus grands romans du XIXe siècle.
 

Oscar Wilde, romancier et dramaturge écossais, compte parmi mes auteurs préférés. Je vous dois de préciser que la sœur de Dorian Gray n'a jamais existé. Elle a jailli de mon imagination, flanquée de ses attributs peu recommandables, comme sortit jadis, de la tête de Zeus, Athéna tout armée !

C'est de loin le texte le plus malodorant que j'ai publié ici. Je me demande si j'ai bien fait et si l'on ne va pas me mettre une vilaine étiquette. Basta ! Qu'importe !

« Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais », disait encore Oscar Wilde dans The Picture.

On sait ce qu'il lui en a coûté. Pauvre cher Oscar !

« Follies are the only things we never regret. »

Question :

Savez-vous pourquoi Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde avait

pour prénom OSCAR ?

 

Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde tenait son prénom d'Oscar II, roi de Suède, qui s'était fait soigner par son père, oculiste de renom. Le roi, pour remercier ce dernier, avait demandé à être le parrain de son fils : Oscar Wilde.
 

Oscar est un prénom que l'on donne à de nombreux petits Français aujourd'hui.

En 2010, année record d'attribution de ce prénom, sont nés 960 Oscar. (Source : Site Meilleurs Prénoms)

 

Poème suivant : Une fable de Mamiehiou à la manière de La Fontaine : Le Gouda qui voulait se faire plus fort que le Camembert

 

>> Retour au début de la page

 >>Les poèmes de mamiehiou

ACCUEIL

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans contes-nouvelles-poèmes
commenter cet article

commentaires

rosedesvents 02/12/2014 00:34

Huguette comment pouvez vous être sévère à ce point avec vous même
avec ce poème plein de force et qui m'a ravi
Bises
JF

mamiehiou 02/12/2014 15:24

Je ne suis en aucun cas la personne qui dit "je" dans le poème.
C'est une entité sortie tout droit de mon imagination comme Athéna surgit tout droit de la tête de Zeus.
Et voilà maintenant que vous me faites des bises, monsieur-que-je-ne-connais-pas !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog