Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 17:14

> ACCUEIL

> Tous les articles du blog

Exercice d'application > Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe QUIZ

Liste orthographique pour les élèves > http://www.nouvelleorthographe.info/echelle_europe.pdf

Sommaire :

1-Les nouvelles règles

2-Le lexique de A à Z

3-Ce qu'en pensait le magazine LIRE en 1990

 orthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographe

1-Les nouvelles règles en 10 points

En lien avec : http://www.orthographe-recommandee.info/enseignement/regles.pdf

document librement reproductible

1. Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits d'union.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

vingt et un
deux cents
un million cent
trente et unième

vingt-et-un
deux-cents
un-million-cent
trente-et-unième

Observation On distingue désormais soixante et un tiers (60 + 1/3) de soixante-et-un tiers (61/3).

 

2. Dans les noms composés (avec trait d'union) du type pèse-lettre (verbe + nom) ou sans-abri (préposition + nom), le second élément prend la marque du pluriel seulement et toujours lorsque le mot est au pluriel.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

un compte-gouttes,
   des compte-gouttes
un après-midi,
   des après-midi

un compte-goutte,
   des compte-gouttes
un après-midi,
   des après-midis

Observations Restent invariables les mots comme prie-Dieu (à cause de la majuscule) ou trompe-la-mort (à cause de l'article). On écrit des garde-pêches qu'il s'agisse d'hommes ou de choses.

Cette régularisation du pluriel aboutit à une règle simple et unique et supprime des incohérences (pourquoi, en ancienne orthographe, un cure-dent mais un cure-ongles ?).

 

3. On emploie l'accent grave (plutôt que l'accent aigu) dans un certain nombre de mots (pour régulariser leur orthographe), au futur et au conditionnel des verbes qui se conjuguent sur le modèle de céder, et dans les formes du type puissè-je.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

événement
réglementaire
je céderai
ils régleraient

évènement
règlementaire
je cèderai
ils règleraient

Observation Devant une syllabe muette, on écrit donc toujours è, sauf dans les préfixes dé- et pré-, les é- initiaux ainsi que médecin et médecine.

La règle de base est généralisée : évènement ressemble désormais à avènement ; règlementaire s’écrit comme règlement.

 

4. L'accent circonflexe disparait sur i et u.
On le maintient néanmoins dans les terminaisons verbales du passé simple, du subjonctif et dans cinq cas d'ambigüité.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

coût
entraîner, nous entraînons
paraître, il paraît

cout
entrainer, nous entrainons
paraitre, il parait

Observation Les mots où le circonflexe est conservé parce qu'il apporte une distinction de sens utile sont : les adjectifs masculins singuliers , mûr et sûr, jeûne(s) et les formes de croitre qui, sans accent, se confondraient avec celles de croire (je croîs, tu croîs, etc.).

Sur i et u, l'accent circonflexe ne joue aucun rôle phonétique ; il est l'une des principales causes d'erreurs et son emploi, aléatoire, ne peut être justifié par l'étymologie.

 

5. Les verbes en -eler ou -eter se conjuguent sur le modèle de peler ou de acheter. Les dérivés en -ment suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle appeler, jeter et leurs composés (y compris interpeler).

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

j'amoncelle
amoncellement
tu époussetteras

j'amoncèle
amoncèlement
tu époussèteras

Avec cette nouvelle règle, il n'y a plus lieu de mémoriser de longues listes de verbes, dont la conjugaison variait parfois même d'un dictionnaire à l'autre.

 

6. Les mots empruntés forment leur pluriel de la même manière que les mots français et sont accentués conformément aux règles qui s'appliquent aux mots français.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

des matches
des misses
revolver

des matchs
des miss
révolver

Le pluriel régulier, déjà familier à la plupart des francophones, renforce l'intégration des mots empruntés ; l'ajout d'accent permet d'éviter des prononciations hésitantes.

 

7. La soudure s'impose dans un certain nombre de mots, en particulier :
— dans les mots composés de
contr(e)- et entr(e)- ;
— dans les mots composés de
extra-, infra-, intra-, ultra- ;
— dans les mots composés avec des éléments « savants » (
hydro-, socio-, etc.) ;
— dans les onomatopées et dans les mots d'origine étrangère.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

contre-appel, entre-temps
extra-terrestre
tic-tac, week-end
porte-monnaie

contrappel, entretemps
extraterrestre
tictac, weekend
portemonnaie

La soudure est étendue ; au-delà des cas cités dans cette règle, les auteurs de dictionnaires sont invités à privilégier la graphie soudée.

 

8. Les mots anciennement en -olle et les verbes anciennement en -otter s'écrivent avec une consonne simple. Les dérivés du verbe ont aussi une consonne simple. Font exception à cette règle colle, folle, molle et les mots de la même famille qu'un nom en -otte (comme botter, de botte).

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

corolle
frisotter, frisottis

corole
frisoter, frisotis

Là encore, il s'agit de supprimer des incohérences : corole s'écrit désormais comme bestiole ; mangeoter suit neigeoter.

 

9. Le tréma est déplacé sur la lettre u prononcée dans les suites -güe- et -güi-, et est ajouté dans quelques mots.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

aiguë, ambiguë
ambiguïté
arguer

aigüe, ambigüe
ambigüité
argüer

Observation Les mots dans lesquels est ajouté un tréma sont : argüer (j'argüe, nous argüons, etc.), gageüre, mangeüre, rongeüre, vergeüre.

Le déplacement du tréma évite des difficultés de lecture ; son ajout empêche des prononciations jugées fautives.

 

10. Comme celui de faire, le participe passé de laisser suivi d'un infinitif est invariable.

ancienne orthographe

nouvelle orthographe

elle s'est laissée maigrir
je les ai laissés partir

elle s'est laissé maigrir
je les ai laissé partir

orthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographeorthographe

2-Le lexique de A à Z 

 

Liste donnée sur le site RENOUVO

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M

N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

 

La plupart des mots de la liste ci-dessous sont en lien avec le Wiktionnaire

> Rectifications orthographiques de 1990

Pour trouver un mot, appuyez sur Ctrl f

 

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z

orthographe rectifiée en 1990orthographe rectifiée en 1990orthographe rectifiée en 1990orthographe rectifiée en 1990

La liste ci-dessus n'est pas exhaustive (incomplète)

Ajout du 4 novembre 2015 :

J'avais trouvé sur la toile le Vadémécum de l'orthographe recommandée

A ma grande stupéfaction, la liste des mots en ligne dans le site a disparu.

On ne trouve qu'une publicité pour acheter le livret.

C'est fort de café ! (difficile à croire)

 

L'Office québécois de la langue française propose une liste des mots rectifiés :
Rectifications  > Recommandations générales liées aux rectifications de l'orthographe

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

LireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLireLir eLireLireLireLireLireLireLireLire

Lu dans le Magazine LIRE du mois de novembre 1990

 

Lire n°182 

Numéro consacré à la réforme de l'orthographe, qualifiée parfois de réformette.

En titre sur la première de couverture, on peut lire :

À qui profite la réforme de l'orthographe ?

Une question quelque peu provocatrice à laquelle Lire s'efforce de répondre.

Aux enfants ?

Aux instituteurs ?

Au syndicat national des instituteurs ?

À la société des agrégés ?

Aux informaticiens qui rêvaient de soulager les claviers des ordinateurs d'un certain nombre de touches ?

Aux étudiants étrangers ?

On est peu convaincus de l'utilité de cette réforme quand on lit les réponses de LIRE à toutes ces questions

Une boutade en guise de réponse :

"Au-delà des intentions affichées, les véritables bénéficiaires ne seraient-ils pas Michel Rocard et Maurice Druon ?"

Il s'ensuit une liste de pour et de contre cette réforme qui donnent à penser.

J'en relèverai un contre qui vous fendra le coeur à le lire, et qui vous arrachera des larmes, j'en suis sûre :

"La suppression de l'accent circonflexe défigure l'image que nous avons de certains mots comme abîme, goût, brûler. Ces mots, tels qu'ils sont, font partie de notre patrimoine. les mots sont un langage pour l'oeil autant que pour l'oreille."

 

> Les magazines LIRE

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Exercice d'application > Orthographe traditionnelle et nouvelle orthographe QUIZ

> Retour au début de l'article

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Maria Ida Artusi 20/05/2015 16:30

Application très difficile... pour les correcteurs, dont je suis. Bien souvent, nous ne savons plus sur quel pied danser.

Marie-Ida Artusi 20/05/2015 16:29

Bonjour,

En ma qualité de correctrice, profession que j'exerce depuis trente-cinq ans, j'avoue n'avoir connu que fort tard l'existence de cette orthographe réformée que ni mes collègues ni moi n'appliquons volontiers... Quel casse-tête !
Néanmoins, il nous arrive d'être confrontés au problème du choix. En effet, il y a quelques mois, il m'a été donné de corriger des ouvrages destinés aux enfants. Sachant que les professeurs des écoles sont appelés à enseigner l'orthographe réformée, j'ai été, par acquit de conscience, contrainte de demander à l'éditeur s'il en souhaitait l'application dans ses livres, afin de ne pas faire perdre la boussole aux enfants. Il m'a répondu affirmativement et j'ai donc corrigé le premier de ces ouvrages en usant et abusant de cette orthographe réformée (dont il m'a fallu chercher la plupart des cas, car je ne l'ai pas encore intégrée dans ma petite cervelle). Quand l'éditeur a vu ce que cela donnait, il m'a demandé de revenir en arrière et de tout réviser de nouveau en faisant usage de l'orthographe traditionnelle. Ouf ! La preuve que l'on a tout de même du mal à s'y plier !
Peut-être dans quelques années, quand les "baby-boomers" dont je suis auront disparu ? Il nous faut certes encore un peu de temps pour oublier les "vieilles" règles d'orthographe longuement engrangées et tracer un trait sur les recopiages intempestifs de centaines mots que nous avions mal orthographiés. Certains se souviendront de ce type d'exercice que l'on nous faisait faire en classe après chaque dictée... Pas facile d'écrire "évènement" quand on a dû recopier cent fois "événement". ;-))

mamiehiou.over-blog.com 21/05/2015 10:32

Bonjour,
Vraiment je vous plains. Les enseignants doivent aussi s'arracher les cheveux.
Cette réforme, qui voudrait simplifier, ne fait qu'aggraver et renforcer les difficultés, d'autant plus qu'elle donne de multiples exceptions aux règles qu'elle préconise. Et j'entends d'ici les récriminations des écoliers pointant du doigt des mots qu'ils auront écrits avec la nouvelle orthographe et que leur professeur aura pointés comme faux.
Il suffirait qu'on donne un peu plus souvent des dictées en classe primaire pour que nos petits fassent moins de fautes, et qu'on ne supprime pas des heures de français !

Claudine Cottencin 01/04/2015 22:01

Bonsoir Mamiehiou,

Quelle belle leçon que celle-ci,
avant tout, merci, un grand, j'avais zappé le trait d'union avec les numéraux.
En ce qui concerne la nouvelle orthographe,
si je fais une dictée avec ces réformes, je dois m'entraîner, et là, je suis perdue, ai-je commis une faute avec l'accent circonflexe sur le verbe entraîner ?
Je suis sincèrement gênée avec le S à jour dans le pluriel des abat-jours, j'ai appris sans.
Je n'ai pas trouvé le mot papy,
et je me demande si le pluriel prend un S,
et je me demande aussi si la prononciation va changer finalement,
en supprimant des accents, tout devient différent ...
Je vous donne mon humble avis : JE SUIS CONTRE !

j'ai l'impression qu'on déshabille notre belle langue de ses vêtements du dimanche, et je le déplore infiniment, croyez-le bien.

Mes meilleures et amicales pensées,
une belle soirée pour vous,

Claudine

mamiehiou.over-blog.com 02/04/2015 08:41

Cette nouvelle orthographe est bien loin d'être pratiquée par la plupart des gens et pourtant on ne peut pas l'ignorer si l'on a des enfants ou des petits-enfants et qu'on veuille les suivre dans l'apprentissage du français.
Je sursaute lorsque je vois des mots écrits dans des articles de journaux par exemple, et qui ne ressemblent en rien aux mots que je connais. Les journalistes ne prennent-ils un risque s'il se conforment à cette nouvelle orthographe ? Le lecteur ne va-t-il pas croire à une faute ?
Je frémis quand je lis : interpeler, charriot ou nénufar.
Je suis comme vous, je déteste cette nouvelle façon d'écrire qui jette encore plus de confusion puisqu'elle a elle-même des exceptions. Mais les autorités n'ont que faire de notre avis, n'est-ce pas ?
Pour répondre à vos questions, je vous dirai que vous n'avez commis aucune faute à entraîner même si la nouvelle orthographe a supprimé l'accent circonflexe car on peut conserver jalousement l'orthographe traditionnelle (encore heureux !)
Papy n'est pas admis par l'Académie mais rien n'empêche qu'on mette un -s au pluriel.
Rassurez-vous rien ne changera dans la prononciation, et même on n'entendra peut-être plus gageure prononcé eu alors qu'on doit prononcer u lorsqu'on le verra écrit gageüre. Un bon point pour cette nouvelle orthographe.
Au revoir Claudine !

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog