Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 11:33

 

 

Exercice de rapidité :

Il fallait que je + subjonctif imparfait

de bouillir, coudre, dire, extraire, tenir, quérir, se repaître, traire.

Si vous voulez passer tout de suite à la solution, allez à la fin de l'article.

 

Vous trouverez après le tableau les liens vers les articles qui vous éclaireront sur la conjugaison du subjonctif, si vous en avez besoin, et aussi d'autres exercices qui vous rendront imbattables sur la question.

 

 

 

Exercice d'entraînement 1

Exercice que vous pouvez faire avec vos copains et vos copines. Posez-vous des colles les uns aux autres et répondez du tac au tac.

Mettre

au subjonctif imparfait

1re et 3e personnes

du singulier

 

Il fallait que je.../qu'il..

 

en vert 1er groupe

en bleu 2e groupe

en rouge 3e groupe

 

.

Absoudre

que j'absolusse / qu'il absolût

l'Académie ne l'admet pas, Littré l'admet.

Accroître

que j'accrusse / qu'il accrût

Acquérir

que j'acquisse / qu'il acquît

Aller

que j'allasse / qu'il allât 

Appeler

que j'appelasse/qu'il appelât

Assaillir

que j'assaillisse/qu'il assaillît

S'asseoir

que je m'assisse/qu'il s'assît

Avoir

que j'eusse/qu'il eût

Balayer

que je balayasse/qu'il balayât

Bâtir

que je bâtisse/qu'il bâtît

Battre

que je battisse/qu'il battît

Boire

que je busse/qu'il bût

Bouillir

que je bouillisse/qu'il bouillît

Braire

défectif*

Choir

défectif

Connaître

que je connusse/qu'il connût

Croire

que je crusse/qu'il crût

Croître

que je crûsse/qu'il crût

Clore

défectif

Conclure

que je conclusse/qu'il conclût

Conduire

que je conduisisse/qu'il conduisit

Contenir

que je continsse/qu'il contînt 

Contredire

que je contredisse/qu'il contredît

Coudre

que je cousisse/qu'il cousît

Courir

que je courusse/qu'il courût

Couvrir

que je couvrisse/qu'il couvrît

Craindre

que je craignisse/qu'il craignît

Cueillir

que je cueillisse/qu'il cueillît

Dire

que je disse/qu'il dît

Distraire

défectif

Ennuyer

que j'ennuyasse/qu'il ennuyât

Extraire

défectif

Faire

que je fisse/qu'il fît

Faillir

défectif

Falloir

défectif, qu'il fallût

Fuir

que je fuisse/qu'il fuît

Jeter

que je jetasse/qu'il jetât

Joindre

que je joignisse/qu'il joignît

Lire

que je lusse/qu'il lût

Naître

que je naquisse/qu'il naquît

Maudire

que je maudisse/qu'il maudît

Mentir

que je mentisse/qu'il mentît

Mettre

que je misse/qu'il mît

Moudre

que je moulusse/qu'il moulût

Mourir

que je mourusse/qu'il mourût

Mouvoir

que je musse/qu'il mût

Nuire

que je nuisse/qu'il nuît

Joindre

que je joignisse/qu'il joignît

Occire

défectif

Oindre

que j'oignisse/qu'il oignît

Certains grammairiens le considèrent comme un défectif.

Ouïr

défectif

Paître

défectif

Partir

que je partisse/qu'il partît

Paître

défectif

Peindre

que je peignisse/qu'il peignît

Pendre

que je pendisse/qu'il pendît

Plaindre

que je plaignisse/qu'il plaignît

Plaire

que je plusse/qu'il plût

Pourvoir

que je pourvusse/qu'il pourvût

Pleuvoir

défectif, qu'il plût

Pouvoir

que je pusse/qu'il pût

Prendre

que je prisse/qu'il prît

Prévoir

que je prévisse/qu'il prévît

Quérir

défectif

Raire

défectif

Rendre

que je rendisse/qu'il rendît

Repaître (se)

que je me repusse/qu'il se repût

Résoudre

que je résolusse/qu'il résolût

Rire

que je risse/qu'il rît

Rompre

que je rompisse/qu'il rompît

Savoir

que je susse/qu'il sût

Sentir

que je sentisse/qu'il sentît

Seoir

défectif

Servir

que je servisse/qu'il servît

Seoir

défectif

Soustraire

défectif

Suffire

que je suffisse/qu'il suffît

Suivre

que je suivisse/qu'il suivît

Sucer

que je suçasse, qu'il suçât

Tenir

que je tinsse/qu'il tînt 

Tître

défectif

Traire

défectif

Urger

défectif, vb non admis par l'Académie

Vaincre

que je vainquisse/qu'il vainquît

Valoir

que je valusse/qu'il valût

Venir

que je vinsse/qu'il vînt

Vêtir

que je vêtisse/qu'il vêtît

Vivre

que je vécusse/ qu'il vécût

Voir

que je visse/ qu'il vît

Vouloir

Que je voulusse/qu'il voulût

 

 

 

*Un verbe défectif est un verbe qui n'existe pas à tous les modes, à tous les temps ou à toutes les personnes

 

 

Exercice d'entraînement 2

 

Vous pouvez reprendre les verbes et demander de les conjuguer aux personnes du pluriel :

 

Aux première et deuxième personnes du pluriel on a, selon les désinences :

assions, assiez

issions, issiez

ussions, ussiez

inssions, inssiez

 

par exemple :

assaillir, que vous assaillissiez

coudre, que vous cousissiez

sucer, que vous suçassiez

savoir, que vous sussiez

joindre, que vous joignissiez

courir, que vous courussiez

venir, que vous vinssiez

vaincre, que vous vainquissiez

 

 

>> Voir l'article sur les verbes défectifs - Pour peu qu'il vous en chaille !

 

absoudre*, accroire, adirer, apparoir, ardre (arder), bienvenir, braire, chaloir, choir, clore, reclore, déclore, comparoir, contondre, ester, falloir, faillir, férir, frire, gésir, issir, messeoir, occire, ouïr, paître, partir (sens de partager), poindre, quérir, raire, raller, ravoir, reclure, semondre, seoir, tître, traire (abstraire, distraire, extraire, retraire, soustraire, portraire, rentraire, attraire), urger, vouloir 

*l'Académie ne l'admet pas, Littré l'admet.


 

>> La conjugaison des verbes au subjonctif - Comment déjouer ses difficultés

 

>> Ne pas confondre l'indicatif présent et le subjonctif présent de certains verbes - Quiz 54

 

>> Ne pas confondre l'indicatif imparfait et le subjonctif présent de certains verbes - Quiz 55 

.................................................................................

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS

ACCUEIL & SOMMAIRE

.................................................................................

Solution

Il fallait que je + subjonctif imparfait de bouillir, coudre, dire, extraire, tenir, quérir, se repaître, traire.

Il fallait que je bouillisse, que je cousisse, que je disse, (extraire est défectif), que je tinsse, (quérir est défectif), que je me repusse, (traire est défectif). 

 

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog