Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 16:30

Les poèmes de mamiehiou

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Rien qu'un avertissement : Ceci n'est presque rien et n'a rien d'un poème.

  ................. 

 

 

RIEN

.

mais alors, rien du tout.

 

rien de rien.

 

Que dalle !*

 

Fifre ! Nib !

 

Mais si, un tout petit rien.

 

Tout petit petit.

 

Mais vraiment petit, alors.

Et ce n'est pas rien.

 

Une vétille,

une babiole,

une broutille,

une bricole,

une broquille,

une misère,

une poussière.

 

Mais que pourrai-je donc faire avec rien ?

Et même avec un tout petit rien ?

Pas grand-chose ! 

 

Votre indifférence ne diminue en rien

les sentiments qui sont les miens

et qui durent.

 

Impossible d'en rien conclure.

 

Je doute que vous ayez rien compris.

Vous vous gardez bien d'en rien dire

et d'en rien faire aussi.

Mais je ne vous empêcherai point d'en rien penser.

 

Je ne veux voir rien d'autre que vous...

 

Même si je vous aimais plus que rien au monde,

vous me verriez impuissante à rien tenter.

Que rien de vous ne me morfonde !

Je tremble rien qu'à y penser...

Non, non, ce n'est rien.

Pour peu qu'il vous en chaille !

Rien qui la peine vaille.

 

On n'a rien sans rien,

me dis-je.

Il suffirait d'un rien

qui vous oblige,

vous sauriez tout en un rien de temps !


Vous refusez-vous d'en rien croire ?

Vous n'entendez rien à rien ! 

Voire !

 

Vous dites que je suis une moins que rien

et rien moins qu'une bonne à rien.

 

Vous dites que je n'ai rien pour moi,

  aussi que je suis un rien moche.

que je n'ai rien,

ne vis de rien.

Rien dans les mains, rien dans les poches !

 

Loin d'en rien soupçonner

— et je n'en pense pas moins —

je ne dirai rien,

rien qui puisse vous déplaire.

 

D'en rien attendre je désespère.

 

Je ne vous suis de rien

et je ne vous suis rien.

Quelle affaire !

 

L'inaptitude à rien comprendre,

cela ne vous dit rien ?

Vraiment rien ?

 

Et je vis avec mes petits riens,

pas moins patiente que si de rien n'était,

et gentille aussi.

Ma tristesse, c'est trois fois rien.

 

Quoi ?

Vous n'y êtes pour rien ?

 

Je ne suis rien moins que moi-même.

Je n'y peux rien.

Je vous aime.

 

 

Notes

Que dalle ou que dal - fifre - nib : argot > rien.

 

Je doute que vous ayez rien compris.

> Je suis bien sûre que vous avez compris quelque chose.

Douter que, se douter que / Je doute que, nul doute que, il n'est pas douteux que... Je me doute que, il ne se doute pas que... + indicatif ou subjonctif ?

 

Pour peu qu'il vous en chaille. Cf Anatole France

du verbe chaloir

Pour peu que cela ait quelque importance pour vous.

>>Les verbes défectifs

 

à lire sur Le Trésor de la Langue Française 

 >> RIEN, pronom indéfini

  pour y retrouver les diverses acceptions de rien et les tournures syntaxiques.

 

Champ lexical - Champ sémantique - Niveau de langue - Registre de langue - style soutenu, courant, familier, populaire, argotique, ou vulgaire - Archaïsmes

 

Les poèmes de mamiehiou

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog