Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 13:48

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Interjections

Une interjection, c'est :

1°-une sorte de cri poussé lorsqu'on éprouve une vive émotion, un sentiment, une sensation (joie, douleur, colère, surprise, désespoir, effroi, tristesse, soulagement, etc.)

Aïe ! Brrr ! Chic ! Zut ! Ouf ! Mince ! Hélas ! Etc.

2°-une invocation

Mon Dieu ! Seigneur ! Etc.

3°-un juron

Sapristi ! Sacrebleu ! Etc.

4°-une onomatopée

Tic tac ! Glou glou ! Prout ! Etc.

 

Quelques interjections :

Eh : On écrit Eh bien... Eh oui ! Eh, pauvre imbécile !

Hou ! Hou ! L'interjection double est un appel.

Un seul Hou ! marque le mépris.

Ah ! ou Oh ! On est surpris ou désespéré, selon le ton.

Ah ! J'en ai vu des vertes et des pas mûres°. Le Ah ! renforce l'idée.

Aaaaaah ! On crie d'effroi.

Ha ha ! Interjection double qui marque le rire, la raillerie.

Han ! Exclamation de celui qui fait un effort. Le han du bûcheron.

Hi ! Hi ! On rit. Ou bien on pleure.

Ho ! Hé ! Holà ! Hep ! Ohé ! On appelle. Ho ! Toi, là-bas !

Brrr... On a froid, ou on a peur.

Grrr... On menace

Euh...On hésite.

Hue ! Huhau ! On fait démarrer un cheval. Hue cocotte !

Tirer à hue et à dia°. C'est faire vraiment n'importe quoi si on tire à droite et à gauche. Ou si l'on use de moyens contradictoires

Olé ! ou Ollé ! Vient de l'espagnol. On le crie dans l'arène.

Elle est un peu olé olé, elle n'est pas piquée des vers°.

Allô ! J'écoute !

Hein ? On est surpris.  

Il vaut mieux ne pas employer hein pour faire répéter quelqu'un, c'est vraiment trop familier. On dit alors Pardon ? Vous dites ? Plaît-il ? est un peu précieux.

Pouah ! C'est vraiment dégoûtant !

Aïe ! Ouille ! Ce n'est pas drôle du tout. Cela fait mal.

Chut ! Silence !

Ouf ! On est soulagé.

Kss ! Kss ! On est excité.

Pst ! est un appel discret.

Berk ! Beurk ! Exprime le dégoût.

Houp ! Sert pour appeler ou houper quelqu'un, ou pour exciter un cheval.

Gloups ou glou, onomatopée qui imite le bruit de la déglutition.

Hem ! Onomatopée qui imite le bruit de la toux pour attirer l'attention. Elle exprime l'hésitation et la défiance.

Les acceptions de HEM dans Le Littré

1-On s'en sert pour appeler.Hem, hem, venez çà.

2-On s'en sert aussi pour interroger. As-tu l'effronterie de m'assurer que tu n'as rien vu ? hem ! réponds, parle. [Hauteroche, Le Cocher supposé]

3-On l'emploie pour se débarrasser la gorge. La, la.... hem, hem, écoute avec soin, je te prie. [Molière, Les fâcheux]

nmSa façon de tousser, son hem, j'attrape tout. [Hauteroche, Les Bourgeoises de qualité]

4-Hem, hem, se dit quelquefois pour faire comprendre, sans l'exprimer, une pensée, et surtout une pensée défavorable. Cette Raimond est assurément hem, hem, avec cette coiffe que vous connaissez. [Sévigné, 5 nov. 1676]

Voir les citations avec "hem"

Voir les acceptions de hem et hum dans Le Trésor

>>HEM, HUM

Hum ! On doute - Hum, interjection qui marque doute, réticence, impatience. Cf. Littré

Zest ! ou Zeste ! interjection qui marque :

qu'une action est soudaine et rapide. Un cambrioleur a pénétré dans ma maison. Les policiers doivent intervenir au plus tôt, zeste !

qu'on rejette les paroles, l'argument de son interlocuteur. Tu m'as assuré que tu voulais me faire plaisir, zeste !

Voir aussi les articles sur les homophones :

Hou hou ! - Hou ! - Ouh - Ouh là - Où là là

DANS : ou où hou ouh houe houx août

Ah ! - Ha ha ! 

DANS : a as à ah ha

Hé ! Eh ... 

DANS : ai aie hé eh ais hais hait et est aie ait ...

Waouh ! traduit la surprise, l'admiration

à rapprocher de Wow ! Onomatopée anglo-saxonne

Waouh, onomatopée qui traduit l'aboiement d'un chien comme Wouf, Wouaf, Whouaf, Waf, et aussi ouah.

Ouah ! familièrement, synonyme de Ouais ! Bah !

VU DANS : Qu'est-ce qu'une locution nominale, pronominale, adjectivale, verbale, adverbiale, conjonctive, prépositionnelle, interjective ?

 

Onomatopées

Une onomatopée est une interjection qui reproduit approximativement un bruit émis par un objet ou un être vivant.

Exemples d'onomatopées :

Areu areu (gazouillis de bébé) - Atchoum (éternuement) - Boum (explosion) - Badaboum (chute) - Blablabla (bavardage inutile) – Bé bé (agneau, mouton, brebis, voir Le Trésor, BÉ, interj. - Clac, Crac, Clic (claquement, craquement) - Coin coin (canard) - Cocorico (coq) - Coa coa (grenouille) - Cot cot (poule) - - cui-cui (oiseau)' – coucou (cri du coucou) -Ding Dong Drelin Drelin (sonnette) - Dring (téléphone, sonnette) - Frou frou - Glou Glou (boire, se noyer) - Grrr -(tigre, lion) - Hi Han (âne) – Miam Miam (la faim, le plaisir de manger)- Miaou (chat) - Meuh (vache) – Pan (coup de feu) - Pif - Paf (gifle) – Plouf (quelque chose qui tombe dans l'eau) - Patati-Patata (bavardage) - Prout (pet) – Pschitt (quelque chose qui se dégonfle) - Snif (pleur, reniflement) - Tic Tac (horloge, réveil) - Toc Toc Toc (on frappe à la porte, à la fenêtre... ) - Tut tut (klaxon) - Vroum Vroum (moteur) - Waouh - Wouf - Wouaf-Waf (aboiement) - Zzz (ronflement, insectes volants)

Etc.

Bien qu'on entende la même chose, les cris ne sont pas "reproduits" de la même manière selon la langue du locuteur.

- Cri du canard, en français couin couin, en danois rap rap, en allemand gack gack, quack quack, en roumain mac mac, en italien qua qua, en russe kriak, en anglais quack, en catalan mech mech. Cf. Kristoffer Nyrop, linguiste danois 1858-1933 Dictionnaire historique de la langue française (t. III, §14)

- Cri du coq, en français cocorico, en allemand kikeriki, en anglais cock-a-doodle-do, etc.

Pour en savoir + Coq - Wikipédia

Des onomatopées qui peuvent être substantivées :

un cocorico, le tic-tac, le frou-frou, le glouglou, le pingpong (ou ping-pong), le crincrin, le blablabla, un prout, un boum, un plouf, etc.

Des onomatopées qui donnent lieu à des verbes et des substantifs :

bêler (bêlement) - miauler (miaulement) – ronronner (ronron, ronronnement) – caqueter (caquètement) – craquer, craqueter (craquement, craquettement) clapoter (clapotis, clapotement), meugler, beugler, mugir (meuglement, beuglement, mugissement) susurrer (susurrement), etc.

 

ACCUEIL & SOMMAIRE

Articles classés par catégories (tags)

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

je ne veux pas yallah 29/12/2015 19:41

c'est un peu bien,merci

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog