Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 16:08

 LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

 

Alcmène me prit par la main et m'emmena vers une large ottomane recouverte d'un précieux tapis turc dont les fils de laine et de soie entremêlés et tressés au noeud ghiodès étalaient leurs dessins rouges et or d'inspiration byzantine.

Docile, je m'y installai. Elle s'assit tout près de moi.

Comment se faisait-il qu'elle parlât tout bas alors qu'elle m'avait prévenue que personne ne pourrait nous entendre ?

« C'est la peur, me dis-je, la peur. Quoi d'autre ? »  

Une peur irraisonnée.

 

Tandis que nous étions à l'abri du monde et de ses vicissitudes, ne fussent que quelques instants volés au tumulte, je vis Alcmène soudain en proie à un frisson incoercible, une horripilation de tout le corps, à tel point que ce hérissonnement léger parvenait à m'atteindre, et j'en ressentais les vibrations duveteuses sur ses bras nus que j'effleurais parfois, si étroite était la distance qui nous séparait. Des gouttes de sueur glissaient le long de son visage comme s'il en pleuvait. Et malgré les signes flagrants de son émoi, je ne pouvais me résoudre à céder, moi aussi, à cette peur qui se serait voulue contagieuse.

 

Cette femme, à qui je devais tant, m'émouvait. J'avais envie de la calmer, de la rassurer, de lui dire des gentillesses pour qu'elle se sentît moins seule dans la tourmente qui gonflait sa poitrine jusqu'à lui donner le souffle court des asthmatiques.

J'aurais pu la prendre dans mes bras, lui donner des caresses et un baiser peut-être, mais nous n'étions pas liées d'amitié depuis assez longtemps pour que je pusse lui témoigner une affection aussi tendre et j'aurais craint qu'elle ne l'interprétât comme une invite discrète.

J'abhorre les malentendus et les quiproquos, les imbroglios* et la confusion des sentiments**.

Je me rendis compte de mon incapacité à témoigner de mon désir de lui venir en aide. Une retenue me paralysait comme si je me fusse attendue à des reproches.

Ma spontanéité s'était-elle donc émoussée à ce point depuis que j'étais entrée à Utopinambourg ?

   

.............................................................................. 

*Imbroglio, prononciation soit avec le son ll mouillé à l'italienne soit à la française imbroglio

>>Prononciation problématique de quelques mots en français : gageure, almanach, handball, imbroglio, mas, tomber dans le lacs, abasourdi, Auxerre, Bruxelles, Cassis...

 

** La Confusion des Sentiments, Verwirrung der Gefühlede Stefan Zweig. Connaissez-vous les nouvelles de Zweig ? Pas encore ? Que de plaisirs vous attendent à les lire !

 

NOTES
elle m'emmena vers une large ottomane

Une ottomane, grand siège de repos sur lequel on peut s'étendre à la manière turque, sorte de canapé soit sans dossier, soit avec un dossier arrondi, selon ce que nous disent les dictionnaires.

 

dont les fils tressés au noeud ghiordès étalaient leurs dessins rouges et or (ou rouge et or)

Le noeud ghiordès, tissage particulier des tapis turcs

L'accord des adjectifs de couleurs - Cas particulier :

Rouge fait partie d'un groupe coordonné : il peut être considéré comme un adjectif , leurs dessins rouges et or ou comme un substantif, leurs dessins rouge et or (où l'on voit du rouge et de l'or). Cf. Grevisse

L'accord des adjectifs de couleur, voir la note du texte 7

Vous aimez les couleurs ? Jeux sur les couleurs : 1-Complétez les phrases avec des noms de couleurs 2-Trouvez la couleur dans les titres des films 3-Cherchez l'intruse - QUIZ 63

 

Comment se faisait-il qu'elle parlât tout bas alors qu'elle m'avait prévenue

parlât, subjonctif imparfait

Subjonctif puisque le verbe de la proposition principale est à une tournure impersonnelle. Imparfait puisque le récit est à un temps passé.

Elle m'avait prévenue

Le participe passé employé avec avoir s'accorde avec le COD me (élidé) mis pour Oli, placé avant lui.

 

Une peur irraisonnée

voir le préfixe in (im- ir- il-) dans la note du texte 4

 

ne fussent que quelques instantsmême si ce n'étaient que quelques instants, voir l'article sur même si

 

une horripilation de tout le corps

Il y a horripilation lorsque les poils se dressent sur la peau. Les causes ? Le froid, la peur, l'énervement, le plaisir parfois.

Tu m'horripiles, tu me tapes sur les nerfs. (le H est muet)

 

en proie à un frisson incoercible

incoercible, que l'on ne peut retenir.

 

les signes flagrants de son émoi

 émoi, excitation sensuelle.

 

pour qu'elle se sentît moins seule...

subjonctif (imparfait) dans une subordonnée finale (de but)

> Pour que

 

j'aurais craint qu'elle ne l'interprétât comme une invite discrète

interprétât, subjonctif imparfait

subjonctif parce que dans une subordonnée dont la principale comporte un verbe exprimant un sentiment, la crainte.

Voir l'article sur l'emploi du subjonctif

Le NE est explétif, après craindre, avoir peur, etc

cas où il n'est pas obligatoire

NE explétif - Quand peut-on l'employer ? - sans que je ne - avant que je ne - je crains que tu ne - j'empêche que tu ne - je m'attends à ce que tu ne - je ne nie pas que tu ne...

 

j'abhorre les malentendus et les quiproquos

abhorrer, détester, abominer, haïr

 

> Retour au début de l'article 

>> 70 Délires près de dévoiler un secret

<< 72 Délires qui mettent la patience à rude épreuve + 000 Délires qui soulèvent un coin du voile - Une parenthèse autobiographique sur laquelle vous pouvez faire l'impasse

 

QUIZ 14

 

  Trouvez les proverbes à partir de leur définition

 

1- On ne doit pas juger les gens sur l'allure qu'ils ont.

2- Notre façon de faire ressemble beaucoup à celle de nos fréquentations.

3- Difficile de se débarrasser des stigmates de ses origines et de son passé.

4-On ne peut faire de déduction valable avec un seul élément.

5- Personne n'est obligé de faire ce qui est au-dessus de ses forces.

6- On fait des efforts considérables et on est bien déçu de ce qu'on obtient en fin de compte.

7- Ah, si les jeunes gens avaient l'expérience et les vieillards le tonus !

8- N'en faites pas trop aujourd'hui, laissez-en un peu pour demain.

9- Vous êtes malheureux aujourd'hui ? Parions que vous serez heureux demain !

10- Ne vous souciez donc pas de ce que diront les gens ! Agissez pour le mieux.

11-On ne doit refuser à personne les moyens de s'instruire.

12- Mais réfléchissez un peu avant de dire des âneries !

13- Une médisance fait plus de mal qu'une agression physique.

14- Il faut rester raisonnable et savoir faire une chose après l'autre.

15- Quand on a des choses à régler dans son ménage, il vaut mieux ne pas en faire profiter les autres !

 

Complétez le morceau qui manque dans les expressions :

 

1- L'habitude est une

2- À tout seigneur

3- Séparer le bon grain de

4- Cela me fait une belle

5- Faire le coup de

6- Jeter de la poudre

7- Jeux de mains

8- Jouer son

9- S'en donner à

10- On ne peut pas être à la fois

...

...

la laine sur le dos. 11

use le fourreau. 12

bien pendue 13

pour des lanternes 14

de crocodile 15

larrons en foire 16

son latin 17

sur les lèvres 18

la lie 19

lion mort 20

loges 21

loup blanc 22

enseigne 23

les mains pleines 24

 

 SOLUTION

 

1- On ne doit pas juger les gens sur l'allure qu'ils ont.

L'habit ne fait pas le moine.

2- Notre façon de faire ressemble beaucoup à celle des nos fréquentations.

Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.

3- Difficile de se débarrasser des stigmates de ses origines et de son passé.

La caque sent toujours le hareng. (La caque est la barrique où sont stockés les harengs)

4-On ne peut faire de déduction valable avec un seul élément.

Une hirondelle ne fait pas le printemps.

5- Personne n'est obligé de faire ce qui est au-dessus de ses forces.

A l'impossible, nul n'est tenu.

6- On fait des efforts considérables et on est bien déçu de ce qu'on obtient en fin de compte.

Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

7- Ah, si les jeunes gens avaient l'expérience et les vieillards le tonus !

Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.

8- N'en faites pas trop aujourd'hui, laissez-en un peu pour demain.

A chaque jour suffit sa peine.

9- Vous êtes malheureux aujourd'hui ? Parions que demain vous serez heureux !

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

10- Ne vous souciez donc pas de ce que diront les gens ! Agissez pour le mieux.

Il faut bien faire et laisser dire.

11-On ne doit refuser à personne les moyens de s'instruire.

Il ne faut pas mettre la lampe allumée sous le boisseau.

12- Réfléchissez donc un peu avant de dire des âneries !

Il faut tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler.

13- Une médisance fait plus de mal qu'une agression physique.

Un coup de langue est pire qu'un coup de lance.

14- Il faut rester raisonnable et savoir faire une chose après l'autre.

Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois.

15- Quand on a des choses à régler dans son ménage, mieux vaut ne pas en faire profiter les autres !

Il faut laver son linge  

 

Compléter les expressions et les proverbes (ceux-ci sont en italiques) :

1- L'habitude est une seconde nature.

2- A tout seigneur tout honneur

3- Séparer le bon grain de l'ivraie

4- Cela me fait une belle jambe

5- Faire le coup de Jarnac

6- Jeter de la poudre aux yeux

7- Jeux de mains, jeux de vilains

8- Jouer son va-tout

9- S'en donner à coeur joie

10- On ne peut pas être à la fois juge et partie

11- Se laisser manger (ou tondre) la laine sur le dos

12- La lame use le fourreau

13- Avoir la langue bien pendue

14- Faire prendre des vessies pour des lanternes

15- Verser des larmes de crocodiles

16- S'entendre comme larrons en foire

17- Y perdre son latin

18- Avoir le coeur sur les lèvres

19- Boire le calice jusqu'à la lie

20- Chien en vie vaut mieux que lion mort

21- Etre aux premières loges

22- Etre connu comme le loup blanc

23- Etre logé à la même enseigne

24- Aux innocents, les mains pleines

 

> Retour au début de l'article

LES DÉLIRES Tous les épisodes

Tous les QUIZ

ACCUEIL & SOMMAIRE

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans LES DELIRES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog