Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 13:05

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Non, cher lecteur, ce n'est point ici un article sur la misère du monde, mais quelques façons qu'on a ou qu'on a eues de s'exprimer en usant de tours négatifs.

Aujourd'hui, on emploie l'adverbe de négation NE, seul dans une proposition, ou accompagné de PAS, de POINT, etc. On a conservé GOUTTE dans quelques expressions. On trouve MIE qui signifiait miette quelquefois, dans la littérature.

 

1-NE, adverbe de négation, peut s'employer seul.

2-Il peut s'accompagner d'un adverbe ou d'un autre mot devenu adverbe.

3-NE peut-être explétif sans idée de négation.

 

L'insoutenable Alphonse

 

Il ne cesse1 de gémir sur son sort. Il ne peut1 s'en empêcher. Je n'ose1 lui dire de se taire. Je ne sais1 que faire. La vie lui sourit pourtant, si je ne me trompe. Il n'a de cesse d'exaspérer son entourage. N'était le fait que je suis trop bonne, je ne ferais aucun effort pour le supporter. Je n'ai d'autre solution que d'essayer gentiment de lui faire entendre raison. Qui ne le fuirait ? Quelle patience ne serait usée ? Il y a deux jours que je ne l'ai vu et il m'a envoyé quarante SMS. 

 

Il sait que je ne l'abandonnerai pas et que je ne lui ferai jamais de mal. Mais il n'a guère de considération pour moi. Je ne puis le raisonner, ni lui expliquer quoi que ce soit ; il n'y entend goutte. Personne ne peut le supporter, il le sait et pourtant rien ne peut le faire changer. Il restera toujours le même, à Dieu ne plaise ! Il n'a qu'un point à son actif : Il est très beau. Cela n'excuse aucunement sa conduite insupportable. N'empêche que ça lui ouvre quelques portes – qui sont vite refermées à dire vrai. Que ne me suis-je cassé une jambe le jour où je l'ai rencontré !

Je pourrais lui dire : "Je n'ai que faire de toi. "

Je ne le puis.

J'ai longtemps cru qu'il restait avec moi parce qu'il n'avait que moi. En fait, lorsque je lui parle de notre amitié, il ne dit mot. Il n'en a cure.

Ne sachant que faire, je laisse les choses comme elles sont. Et je ne tempête point.

Je n’aurai pas de cesse qu’il ne me dise une gentillesse

"Que ne le quittez-vous ?" me dit-on.

Je réponds : "Je n'en peux plus ; mais je l'aime."

 

Les divers emplois de NE

1-NE, adverbe de négation employé seul.

1On peut employer NE seul avec les verbes CESSER, POUVOIR, OSER, SAVOIR.

si je ne me trompe (subordonnée conditionnelle introduite par si)

Il n'a de cesse d'exaspérer son entourage (n'avoir de cesse).

N'était le fait que je suis trop bonne, je ne ferais aucun effort pour le supporter (Phrase qui commence par n'était)

Je n'ai d'autre solution que d'essayer gentiment de lui faire entendre raison (NE devant autre ... que)

Qui ne le fuirait ? (ne après un pronom interrogatif)

Quelle patience ne serait usée ? (déterminant interrogatif)

Il y a deux jours que je ne l'ai vu (expression du temps, il y a, voilà, cela fait, depuis).

 

2-NE accompagné d'un adverbe ou d'un autre mot devenu adverbe.

NE accompagné d'un adverbe :

guère, jamais, plus, nulle part – nullement, aucunement renforcent la négation.

NE accompagné d'un autre mot devenu adverbe :

PAS (substantif devenu adverbe), le plus usité.

POINT(substantif devenu adverbe), peut renforcer l'idée de négation. Littéraire, mais pas seulement.

GOUTTE (substantif devenu adverbe), On le rencontre encore aujourd'hui.

On n'y voit goutte, on n'y entend (comprend) goutte.

MIE n'est plus usité sauf rarement en littérature. Mie, synonyme miette.

Goutte et mie(tte) sont des choses très petites.

NE accompagné d'un déterminant ou d'un pronom indéfini :

aucun, nul, personne, rien.

 

3-Autres emplois de NE

NE accompagné de QUE

Sens restrictif

a- synonyme, seulement. Je n'ai qu'un point, c'est peu.

b- Cf. CNRTL : exprime une restriction par rapport à un ensemble dont les éléments sont perçus comme appartenant à une échelle de valeurs.

Il ne connaît que ça.

c- Je n’aurai pas de cesse qu’il ne me dise une gentillesse. Remarque : le NE de qu’il ne me dise une gentillesse est l'adverbe de négation et non le Ne explétif.

NE en corrélation avec la conjonction de coordination ni

NI... NI ou NE... NI

Ni il ne me parle poliment, ni il ne s'excuse.

Il ne me parle pas poliment ni ne s'excuse.

Expression du souhait, imprécation

Que dans le sens de pourquoi :

Que n'es-tu venu à l'heure, tu l'aurais rencontré !

Survivance d'expressions archaïques

Ce qu'à Dieu ne plaise, à Dieu ne plaise, Dieu m'en garde, subjonctif optatif

-Cf. Académie. Il ne dit mot. N'importe ! N'empêche qu'il a raison. Elle n'en a cure. À Dieu ne plaise. Qu'à cela ne tienne...

 

4-NE explétif

Le NE explétif a fait l'objet d'un article :

> NE explétif - Quand peut-on l'employer ? - sans que je ne - avant que je ne - je crains que tu ne - j'empêche que tu ne - je m'attends à ce que tu ne - je ne nie pas que tu ne...

 

Articles connexes sur la négation : 

> Propositions conditionnelles commençant par : n'était, n'étaient, n'eût été, n'eussent été - Variations syntaxiques

> Non ! Ah ça non ! Mais non ! Non mais ! Mais pourquoi non ? p'têt ben qu'non. Que nenni !

> Jamais, ne jamais, jamais plus, au grand jamais, à jamais, si jamais, oncques...

> Nonobstant, ce nonobstant, nonobstant que.

>Tant et tant que, non point tant pour.. que pour, tant s'en faut que + indicatif ou subjonctif ? - Tant soit peu, tant qu'à faire, en tant que de besoin, tous autant que vous êtes

> Si ce n'est que

> Non que, non pas que, non moins que, non plus que, non point que

> Sinon que 

> RIEN (un poème pour rien)

 

Les petites histoires de mamiehiou 

écrites pour illustrer, entre autres,  des règles de grammaire

ACCUEIL

Tous les articles du blog

Partager cet article

Published by mamiehiou.over-blog.com - dans Le français dans tous ses états
commenter cet article

commentaires

Claudine Cottencin 10/12/2014 16:10

Bonjour Mamiehiou,
Merci pour cette belle leçon, j'ai retrouvé quelques expressions de ma grand-maman,
page très instructive.
Belle soirée et amicale pensée,
Claudine.

Présentation

  • : LE BLOG DE MAMIEHIOU - La langue française telle qu'on l'aime  De la grammaire, des exercices divers, des dictées commentées, des histoires, des textes d'auteurs, des infos pratiques...
  • : Pour tous ceux qui aiment la langue française. Son histoire, sa grammaire et son orthographe. Des dictées commentées, des exercices ébouriffants, un florilège de textes d'auteurs, etc.
  • Contact

Mon Profil

  • mamiehiou.over-blog.com
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.
  • J'aime trop les mots pour les garder par-devers moi - au fond de mon coeur et de mon esprit. Ils débordent de mes pensées en contes drolatiques, avec des quiz et des digressions sur la langue.

Mon blog

Amoureuse des mots, je cherche comment faire partager ma passion. Il y a tant à découvrir dans les bibliothèques du monde, tant de mots à connaître intimement pour affiner notre pensée, tant de mots qu'on n'entend plus sur nos lèvres, enfermés qu'ils sont dans des livres poussiéreux. Il ne tient qu'à nous de les faire revivre et de les faire chanter. Notre langue, si belle, si riche, demande qu'on la respecte, qu'on la préserve, qu'on s'en amuse et qu'on la chérisse. Mamiehiou ............................................................................................................................................................................................ ...................................;....................................................................... « La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu'on l'aime de toute son âme, et qu'on n'est jamais tenté de lui être infidèle. » Anatole France ....................................................... ............... ................................................................................................................. « C'est une langue bien difficile que le français. À peine écrit-on depuis quarante-cinq ans qu'on commence à s'en apercevoir. » Colette

Rechercher Un Mot Du Blog